Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon : Réflexions sur l’escroquerie de la Itochu Corporation

Traduit par Marc-Anton Clavel (ECS3), élève de classe préparatoire du lycée Ozenne de Toulouse, sous la supervision de Audrey Lambert, dans le cadre du projet pédagogique “Initiation à la traduction d'actualités”.

Le 10 Octobre, Itochu Corporation a annoncé qu’elle avait payé près de 100 milliards de yens pour de fausses transactions (en anglais) avec des fournisseurs mongols de machines et de matériaux de construction. La société avait été lancée en 1999 dans le but d’acheter des machines outils à un fournisseur mongol, et de les vendre à une entreprise locale d'exploitation minière, mais au bout d’un an, celle-ci ne pouvait plus se permettre de payer. Un employé d’Itochu a alors commencé à falsifier les transactions, pour faire croire que les affaires se développaient.

Une personne affirmant être un expert-comptable a lancé un blog nommé Kaikeikansa (会計腐蝕列島) [en japonais, comme tous les liens suivants]  en septembre, où elle donnait son avis sur le déroulement de la crise financière actuelle en général et chez Itochu en particulier. Dans sa première note, publiée le 14 septembre, le blogueur explique :

最近遅ればせながら、会計や監査、内部統制という点で、いろいろと考えることが多くなってきました。これから、その内容を少しずつ書いてみようと思います。たまに脱線することがあると思いますが、ご容赦願います。

« Bien que ce soit un peu tard, j’ai récemment réfléchi à diverses choses en matière de comptabilité, d’audit et de contrôle interne. Je vais essayer de vous dire quelques mots à ce sujet. Je vais probablement faire quelques digressions occasionnelles, j’espère que vous ne m’en voudrez pas. »

Dans une note suivante intitulée : « Que se passe-t-il lorsque les performances commerciales chutent ? », le blogueur écrit, le 29 septembre (avant que l’affaire Itochu ne soit découverte) :

会社の業績が悪くなると、経営者には、いろいろな負のインセンティブが芽生えます。このことは、ちょっと想像すればわかると思います。人間は、自分が不利 な状況に置かれたとき、その状況から何とかして脱しようとするわけですが、そのとき、必ずしも正当な手段だけを用いるとは限らないわけです。それが人間と いうものです。

« Lorsque les performances commerciales d’un société commencent à s’effondrer, le responsable commercial en est réduit pour de multiples raisons à agir illégalement. Lorsqu’on y réfléchit un peu, on comprend pourquoi. Lorsqu’il se trouve dans une situation désavantageuse, l’homme fait ce qu’il peut pour se sortir de là tant bien que mal, et dans certains cas, il ne s’en tient pas aux moyens honnêtes. C’est ça, être humain. »

まさに、子供の嘘のようなものです。まともに財務諸表を作ったら、だれの目にもひどい状態なのが明らかになってしまう。倒産するんじゃないか、と思われた ら終わりだ。だったら、この状況を隠してしまえばいい。そのうち回復するから、そのときまで持ちこたえれば大丈夫だ。おそらくそんな発想でしょう。

« C’est comme lorsqu’un enfant ment. Si vous présentez des comptes financiers justes, la gravité de la situation devient évidente pour tous. Si on pense que vous allez faire faillite, c’est la fin. Et si c’est le cas, alors, il vaut mieux dissimuler la situation. Si vous pouvez tenir le temps que les choses rentrent dans l’ordre, tout va bien. Voilà ce qui semble être la façon de penser. »

[…]

問題は、そういう状況で粉飾があったとき、監査人は何をしていたか、です。表向きは無風の会社が突然倒産し、蓋を開けてみたら実は債務超過だった、なんて こともあるわけです。ホントに、一体何やってたんでしょうね。本当に、見逃していたんでしょうか。そうは思いたくないのですが。

« La question alors soulevée est de savoir ce que faisaient les commissaires aux comptes lorsque l’opération était “blanchie”. Car il existe des cas où une entreprise qui semblait solide de l’extérieur fait soudainement faillite, et, vue de l’intérieur, est en fait insolvable. Alors, que diable faisaient-ils ? Tournaient-ils la tête de l'autre côté ? Je préfère ne pas y penser.»

Le 11 octobre, le lendemain du jour où l'affaire Itochu est sortie au grand jour, le blogueur écrit la première partie d’une série en deux épisodes sur le sujet :

だいぶ脱線しました。で、クビになった担当課長は何をやったのか、というと、カラ仕入とカラ売りです。商品の受け渡しはなかったにもかかわらず、仕入先か ら仕入したものとして支払いを起こし、その資金を得意先に迂回させた、ということのようです。最初は真っ当に商売をしていたのですが、得意先が資金難に 陥って支払いが滞るようになってきてしまった。そこで、得意先を一時的に支援して、取引を継続してもらおう、そういう意図のようで、報道によれば元課長 は、「取引を広めようと便宜を図った」と言っているようなのです。この売上に見せかけた貸付は、実に8 年間にわたって行われ、貸付総額は1,000億円近くに上るとのことです。

« Alors, ce chef de service qui a été renvoyé, que faisait-il de toute façon ? [Ce qu’il faisait c’était] ne rien acheter, ne rien vendre. En fait, ce qui s’est produit, c’est que des paiements ont été effectués au titre de marchandises achetées auprès du fournisseur, et ces fonds ont été détournés au profit des clients, sans qu’aucune marchandise ne soit en fait livrée. Au début, ils effectuaient réellement des transactions mais ensuite les clients ont été touchés par des problèmes financiers, et le paiement a été retardé. A ce moment là, les clients ont été temporairement aidés et les affaires ont pu se poursuivre, et dans cet ordre d’idée, certaines sources rapportent que l’ancien directeur du département a dit qu’il  « avait accordé des faveurs afin de développer les affaires ». Les prêts qui ont permis de faire croire que les ventes continuaient pendant 8 ans s’élèvent à un total de près de 100 milliards de Yens (environs 1 milliard de dollars USD). »

Dans la seconde partie, le blogueur fait remarquer :

いっぺん隠しはじめると、だいたいは足抜けできなくなってしまうものです。そして麻痺してゆくのです。見つからなければ永遠にやり続けたことでしょう。そ れは人間心理として仕方がないと思います。やはり、最初の入り口。損失額が大したことがない段階で、隠すとろくなことがない、と思わせる雰囲気や仕組みが 会社にあるか。内部統制の本質はそういうところにあるのですが、最近の議論は、なんとなく枝葉末節にこだわりすぎているような気がします。

« Une fois que vous commencez à tout cacher, vous ne pouvez vraiment plus vous en sortir. Et alors, vous êtes coincé. Vous pouvez continuer indéfiniment tant que personne ne s’en rend compte. D’un point de vue psychologique, on ne peut rien y faire. Je me demande s’il y avait, dans la société, une quelconque ambiance ou des mécanismes qui auraient pu faire prendre conscience à certaines personnes, au début, lorsque les pertes n’étaient pas encore si importantes, que dissimuler [ce qui était en train de se passer] engendrerait des problèmes. C’est la définition même du contrôle interne, mais j’ai le sentiment ces derniers temps que les analyses s'attachent d’une façon ou d’une autre à des détails sans importance. »

Le blogueur entre ensuite dans les détails, en expliquant ce qu’impliquait l’escroquerie, et conclut par ces lignes  :

こうしてみると、この不正を実行するのは、かなり高いハードルをクリアしなければならないことがわかると思います。私なんかは、もうそれだけで、正直に訳 を話して損切りするか融資に切り替えるか、上司に決断させますけど。そうしないと、自分の首が飛びかねませんよね。この課長に何があったのでしょうね。

« Si vous regardez les choses de cette façon, je pense que vous verrez que commettre ce délit exige que vous preniez d'énormes initiatives. Si j’étais dans la même situation, j’expliquerais mes raisons d’agir ainsi et je laisserais mon patron décider s’il faut se débarrasser des pertes ou les convertir en prêts. Si vous ne faites pas cela, c’est vous qui allez trinquer. Je me demande vraiment ce qui n’allait pas chez ce chef de section. »

Merci à Akitoshi Abe d'avoir suggéré de traduire ces billets du japonais

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site