Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Le lièvre du trolleybus

A Moscou, vous pouvez acheter un ticket de bus, de trolleybus ou de tram au conducteur et cela vous coûtera 25 roubles, environ 0,71 euros. Si vous achetez vos tickets dans des kiosques spéciaux, vous obtenez un rabais. Mais certains préfèrent frauder et voyager gratuitement. En russe, un passager sans ticket est appelé zayats: un lièvre. kozenko, sur LiveJournal a raconté (en russe) une rencontre récente avec un représentant de cette espèce :

Je ne comprends vraiment pas les gens qui peuvent utiliser sans payer les transports en commun. Ceux qui grimpent par-dessus les tourniquets, en se cachant des conducteurs. Et quand ils considèrent cela comme de l'héroïsme, ça me dépasse complètement. Et s'ils ont plus de 12 ans, excusez-moi, mais c'est dégoûtant.

Aujourd'hui, j'ai pris le trolleybus de l'arrêt Dinamo à Sokol (en anglais). La voiture était à moitié vide, seulement quelques retraités et moi. Et alors quelque chose de mon âge, ou plus vieux, est entré par la porte avant. Grand, portant une vieille veste de cuir, et un stupide pantalon noir à fines rayures. Il passe au-dessus du tourniquet et s'affale sur un siège libre. La conductrice, une petite femme robuste, est sortie de sa cabine et lui a dit que s'il ne descendait pas, le trolleybus n'irait nulle part. La chose s'est mise à rire pour toute réponse. En fait elle riait sans arrêt, comme si elle était défoncée.

La conductrice a ouvert toutes les portes, est sortie dans la rue, a allumé une cigarette et a commencé à faire les cent pas. Deux minutes ont passé. Un retraité, âgé de 70 ans environ, s'est levé de son siège, s'est approché du zayats, si on peut l'appeler ainsi, et lui a demandé de s'en aller. Le type en a cessé de rire : “Grand-père, qu'est-ce que ça peut te faire? Ce ne sont pas tes oignons. Va t'asseoir et reste tranquille, bordel !” Le retraité a répété sa demande, veste noire-pantalon rayé s'est mis à rire. Le vieil homme a essayé de prendre le type par l'épaule, le type l'a repoussé et a essayé de le bousculer. C'est alors qu'un autre homme âgé et moi nous sommes levés de nos sièges.

Bref, nous avons purement et simplement jeté hors du trolleybus cette merde au sourire narquois. La conductrice a regagné sa cabine et a fermé les portes. Le vieil homme et moi avons échangé un sourire, et, ayant construit une société civile, hahaha, nous avons poursuivi notre route.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site