Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Nous sommes toutes Laïla

 

Nous sommes toutes Laïla, répètent d'une même voix les blogueuses égyptiennes. Qui est Laïla et qu'est-ce qui fait s'associer à elle les jeunes filles et les femmes égyptiennes ? Lisez, et vous saurez comment les blogueuses égyptiennes travaillent à briser la barrière entre sexes et faire entendre leurs voix.

L'histoire commence en septembre 2006 lorsqu'un groupe de blogueuses décide que le moment est venu pour elles de parler plus fort et de partager leurs histoires et leurs expériences d'injustices, aussi bien que celles d'autres femmes. 

 

 

L'initiative a été lancée de la manière suivante :

بدأت فكرة “كلنا ليلى” بليلى/ واحدة منا تشكو و تبوح ل/ليلى أخرى ليزيد العدد لثلاثة فخمسة فأكثر من خمسين فتاة و سيدة، لنكتشف أنه على اختلاف خلفياتنا و أفكارنا و أولوياتنا كلنا في النهاية ليلى.
و ليلى هي بطلة رواية بعنوان ” الباب المفتوح” للروائية لطيفة الزيات وقد تحولت تلك الرواية إلى عمل سينمائي يحمل نفس الاسم – قامت ببطولته فاتن حمامة . ليلى هي نموذج للفتاة المصرية التي تتعرض لمواقف حياتية مختلفة في مجتمع يعلى من شأن الرجل ويقلل من شأن المرأة، ولا يهتم لأحلامها أو أفكارها أو ما تريد أن تصنع في حياتها.
ومع ذلك فقد استطاعت ليلى التي تعرضت منذ طفولتها لأشكال مختلفة من التمييز أن تحتفظ بفكرتها الأصيلة عن نفسها وتظل مؤمنة بدورها كإمراة لا تقل أهمية بأي حال من الأحوال عن الرجل سواء في البيت أو في العمل أو في الدراسة أو في العمل العام.

L'idée de «Nous sommes toutes Laïla» a commencé avec Laïla, une femme qui confiait ses soucis à une autre Laïla. Bientôt les deux Laïla sont devenues trois, puis cinq, puis plus de cinquante femmes, qui ont découvert que, malgré leurs différences de situations, d'idées et de priorités, au bout du compte, elles étaient toutes des Laïla. Laïla est l'héroïne de «The Open Door» (La Porte Ouverte) de la romancière Latifa Al Zayat, dont un film a été tiré ultérieurement, avec Faten Hamama. Laïla est la fille égyptienne d'aujourd'hui, qui est confrontée à diverses situations dans une société qui élève la position des hommes et néglige les femmes. Personne ne s'est soucié de ses rêves et ses idées ni de ce qu'elle a voulu faire de sa vie. Malgré tout cela, Laïla, qui a subi la discrimination depuis l'enfance, a réussi à conserver sa foi en elle-même et dans son rôle de femme, égal en importance à celui des hommes – que ce soit à la maison, au travail, à l'école, ou dans la société en général.

كانت ليلى هي اختيارنا لأنها قصة مصرية، تحمل في طياتها الكثير من الروح التي تعيش بداخلنا وتتعرض لنفس الضغوطات التي تولدت في مجتمعنا المصري بكل تقاليده وأرائه عن المرأة عبر الأزمان، و لا ينفي هذا مشاركة مدونات من بلاد عربية معنا في هذا اليوم فالثقافة التي تظلم ليلى موجودة هناك أيضا.

Nous avons choisi Laïla parce que c'est une histoire égyptienne, qui reflète une grande part de de ce que nous vivons et les pressions accumulées dans notre société égyptienne, ses traditions et les opinions des femmes au long de l'histoire. Ce qui ne veut pas dire que les blogueuses d'autres pays arabes ne puissent pas participer à cette initiative, car la culture qui opprime Laïla y existe également.

هدفنا من هذا اليوم إعطاء فرصة لكل ليلى لتتحدث بصوت مسموع و تسمع من أخريات مختلفات عنها و تعلم أنها ليست بمفردها في رفض ومواجهة الظلم الواقع عليها. هدفنا أن يكون لنا صوت يعبر عنا بعدما سأمنا من محاولات التحدث باسمنا. و هدفنا الأكبر هو أن نشارككم جزء مهم و جوهري من عوالمنا المختلفة، جزء مخبأ بعناية في أحايين كثيرة بداخل أختك أو زوجتك أو زميلتك في العمل…جزء قد تشارك في تكوينه بوعي أو بدون وعي أحيانا.

Notre but en cette journée est de donner à Laïla l'opportunité de s'exprimer et d'entendre d'autres parler d'elle, pour qu'elle sache qu'elle n'est pas seule à refuser et défier l'injustice à laquelle elle est soumise. Notre but est de trouver une voix qui exprime notre souffrance, car nous en avons plus qu'assez que d'autres parlent à notre place. Notre but plus vaste est de partager avec vous un aspect essentiel de notre existence, une part qui est soigneusement cachée à l'intérieur de votre soeur, épouse et collègue de travail… et une part à laquelle vous contribuez parfois, consciemment ou inconsciemment. 

Depuis, cette journée s'est reproduite chaque année avec un immense succès – avec des blogueuses ouvrant leur coeur et s'épanchant sur leurs malheurs, et recevant, chose étonnante, le soutien des hommes (en anglais).

L'année suivante, We are all Laïla a écrit :

مرت سنة على يوم “كلنا ليلى” الأول… وكانت فكرته ببساطة تجميع أكبر عدد من المدونات –بكسر الواو- للكتابة عما يواجههن من مشاكل من وجهة نظرهن، كمحاولة لطرح المشاكل على وسيط مفتوح فيه قدر معقول من الحرية و الوعي. وكان ذلك بهدف البوح و التشارك والخروج من خندق الإحساس بالوحدة في مواجهة هذه المشاكل. كذلك كان الهدف الاستفادة من موقعنا ومصداقيتنا على ساحة التدوين في طرح ما نراه مشاكل ليراها الجنس الآخر من نفس الزاوية التي نراها بها، في محاولة أخرى ليفهم الطرف الآخر طبيعة ما نشعر به ويحاول معنا تغيير ما نراه مجحفا ولو على نطاق ضيق يشمل فقط نفسه وبيته..

Une année a passé depuis la première Journée «Nous sommes toutes Laïla»… L'idée a tout simplement gagné le plus grand nombre des blogueuses qui écrivent sur les problèmes qu'elles affrontent, en une tentative de débattre de ces questions dans un média ouvert, qui jouit d'un niveau certain de liberté et de sensibilisation. L'objectif était de s'ouvrir, autant que d'échapper au sentiment de solitude en affrontant ces problèmes. Un autre objectif était d'utiliser notre crédibilité dans la blogosphère pour  formuler les problèmes auxquels nous faisons face, pour que le sexe opposé les voie selon notre perspective. C'était une opportunité pour nous de nous comprendre mutuellement, de comprendre comment nous ressentons et essayons de changer la discrimination à notre égard, même à un niveau modeste, l'incluant lui et son foyer.

Le résultat a été un format différent de billets pour marquer cette journée, et l'arrivée des hommes dans la discussion.

Nous sommes toutes Laïla explique :

ومع نجاح فكرة اليوم العام الماضي، لام علينا البعض عدة نقاط، من أهمها إهمال مشاركة الرجل، وعدم تحديد الموضوعات. وعلى هذا حاولنا قدر المستطاع تلافى هذه الأخطاء. واخترنا هذه المرة تجديد طريقة العرض بطرح مجموعة من الأسئلة –شارك في اختيارها العديد من الأصدقاء- تمس وضع المرأة والفتاة المصرية بشكل خاص والإنسان المصري بشكل عام، بهدف أن تخلق الإجابة عليها حوار يقودنا نحو فهم أفضل لأنفسنا ولمن حولنا.

Malgré le succès de cette journée, on nous a critiquées sur quelques points, dont le plus important était d'ignorer les hommes, et de ne pas spécifier les sujets [abordés]. Cette année, nous tâcherons de surmonter toutes ces erreurs. Cette fois, nous avons décidé de marquer la journée selon un format différent, en posant des questions précises, soigneusement choisies par de nouveaux amis, qui concernent le statut des filles et femmes égyptiennes en particulier, et les Egyptiens en général. L'objectif est de développer un dialogue découlant des réponses, pour mieux nous comprendre, nous et notre entourage.

La Journée «Nous sommes toutes Laïla» de cette année aura lieu sur les blogs égyptiens le 19 octobre. Restez en ligne pour la couverture de la journée.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site