Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Grèves contre l'introduction de la TVA

 

Le Grand Bazar de Téhéran par Ghajarboys.

Les commerçants du Grand Bazar de Téhéran et de bazars d'autres grandes villes iraniennes comme Tabriz, Ispahan et Machad, se sont mis en grève pour environ deux semaines pour protester contre  (en anglais) une nouvelle taxe sur les ventes – ou taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 3%.

Le gouvernement a suspendu la loi, et certaines informations indiquent que les bazars ont retrouvé leur activité habituelle, tandis que d'autres rapportent que les grèves se sont prolongées.

Les grèves en Iran sont extrêmement rares, et il n'y a pas de syndicats légaux dans le pays. Plusieurs blogueurs iraniens ont abordé cet événement. Certains ont commenté, d'autres se sont contentés de rapporter ce qu'ils ont vu.

Ghajarboys partage ses photos (ci-dessus) du Grand Bazar de Téhéran et écrit(en farsi) :

Aujourd'hui [le 12 octobre] je suis allé au Bazar de Téhéran et j'ai trouvé tous les magasins fermés mais les commerçants sont présents dans le Bazar et attendent les nouvelles… L'un d'eux m'a dit qu'ils sont très en colère à présent, parce qu'un journal les a traités de fraudeurs ! Il semble que la grève a lieu parce que les grossistes et les détaillants ne croient pas que la suspension pour deux mois de la loi fiscale soit suffisante.

Cherikonline écrit (en farsi) que les magasins ont baissé leurs rideaux le 12 octobre dans le Grand Bazar de Téhéran et que les forces de sécurité étaient présentes partout.

Khiyalat dit à propos la grève à Ispahan (en farsi):

Je crois que c'est plus à propos de la situation politique en Iran que de la mesure économique elle-même, et peut-être aussi que le mécontentement de la population [contre le gouvernement] [s’]est transformé en mouvement de protestation civile… Il y a aussi eu à Ispahan une manifestation où les gens scandaient des slogans tels que «Oubliez la Palestine et pensez à nous» et «Ce n'est pas cette justice que nous voulons !»

Ces deux slogans font référence aux slogans du Président Mahmoud Ahmadinejad. Il a promis d'instaurer la justice dans le pays et soutient le Hamas, le parti militant Palestinien.

Ma Hameh Khobim écrit (en farsi) qu'à Ispahan, les forces de sécurité ont arrêté un commerçant éminent mais l'ont relâché au bout de quelques jours.

Hamed Talebi, un blogueur pro-Ahmadinejad, écrit sur son blog Khabarnegar Mosalman («reporter musulman») (en farsi) :

Certains commerçants qui ont été provoqués par quelques gros capitalistes ont commencé à se mettre en grève, malgré la promesse du gouvernement de suspendre la loi pour deux mois. Le gouvernement a demandé aux commerçants d'exprimer leurs idées sur ce sujet aussi… Nous avons résisté aux attaques militaires, et au terrorisme… c'est dommage que nous ne puissions pas résister à quelques gangsters.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site