Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Présidentielle U.S. : La haine et la peur sont-elles encore des forces puissantes en Amérique ?

Noir, Musulman et Anti-Américain. Voilà de quoi, entre autres, le candidat Démocrate à la présidence Barack Obama s'est fait traiter ces derniers jours. Obama est-il en danger et la haine et la peur sont-elles encore des forces puissantes en Amérique ? A travers le monde, les blogueurs réagissent.

Al Jazeera a envoyé une équipe dans une petite ville de l'Ohio et voici quelques réactions :

 

La Palestino-jordanienne Hala, qui écrit sur Soul Blossom, (en anglais) réagit ainsi à cette vidéo :

Wouaouh, c'est tout ce que je trouve à dire. Je suis presque sûre qu'Obama se fera assassiner s'il devient président.  Ce qui m'énerve, c'est que les gens croient des choses tout simplement contraires à la vérité. Mince alors ! Imbéciles, sachez au moins de quoi vous parlez ; il n'est ni musulman ni arabe.  Ensuite, s'il est noir ça ne veut pas dire qu'il va opprimer les blancs. Même s'il est sarcastique de penser qu'il y a de nombreuses années, les blancs avaient le droit de pratiquer ouvertement la discrimination contre les noirs… Ainsi nous y voilà, la nation la plus puissante du monde est ancore pleine de haine, d'injustice et de racisme. C'était caché, maintenant, cela vient lentement au grand jour. Effrayant.

Ecrivant sur No Longer at Ease, à Doha au Qatar, Abdurahman éclaire davantage cette vidéo (en anglais) :

Un reportage sur le rôle de la race (et du racisme) dans l'élection américaine par Casey Kaufman d'Al Jazeera en anglais a été vu plus d'un million de fois, et a été commenté dans le Washington Post. Casey parle à des gens qui assistent à un rassemblement de Sarah Palin et la plupart d'entre eux ont des sentiments clairement racistes vis à vis d'Obama, voici quelques [exemples] de ce qu'ils ont dit :

D'une femme blanche, âgée : «J'ai peur que s'il gagne, les noirs (sic) vont prendre le pouvoir. Il n'est pas  chrétien. Nous sommes une nation chrétienne ! Comment ça va finir pour notre pays ?»

Homme blanc, âgé : «Si vous avez un noir candidat pour être président, il faut que ce soit un [joueur] sélectionné. Lui, il n'est vraiment qu'un remplaçant.»

Homme jeune, blanc, portant un enfant : «Il a l'air d'un mouton – ou, pour être franc avec vous, d'un loup habillé en mouton. Et je crois en Palin – elle est remplie par le Saint-Esprit, et je crois qu'elle va apporter l'honnêteté et l'intégrité à la Maison Blanche.»

Homme blanc, âgé : «Il est en relation avec un terroriste connu, pour commencer.»

Homme blanc, âgé : «Il est l'ami d'un terroriste de ce pays !»

Homme blanc, âgé : «Il soutient forcément les terroristes ! Vous savez, eh, si ça marche comme un canard et que ça fait coin-coin comme un canard, c'est forcément un canard. Pour moi, Obama, c'est ça.

Jeune femme, blanche : « Tout ça, le truc musulman, et tout, et tout le monde est encore comme – un tas de gens ont oublié le 11 septembre, mais… J'sais pas, c'est comme… un peu perturbant.»

Femme, blanche : Obama et sa femme, ça m'inquiète qu'ils pourraient être anti-blancs. Qu'il pourrait cacher ça.»

Femme blanche, âgée : «Je n'aime pas le fait qu'il considère que nous, les blancs, nous sommes de la racaille… parce que nous n'en sommes pas!»

A Political Glimpse from Ireland, pendant ce temps, publie cette vidéo choquante montrant des supporters à un rassemblement de Sarah Palin à Johnstown (Pennsylvanie) :

 

Mettez-vous à l'écoute pour entendre des gens traiter Obama de musulman, terroriste et tueur de bébés, parmi d'autres clichés imagés. Ai-je entendu quelqu'un hurler : «Barack Mohammed Obama ?»

Sur le racisme dans la campagne, Malcolm Clark, du Royaume Uni, qui blogue sur SixFifty, note, après avoir regardé le débat présidentiel final entre Barack Obama et John MacCain :

Premièrement, il y a eu l'incapacité de McCain à «répudier» (son mot fétiche pour ce qu'il a voulu qu'Obama fasse dans plusieurs autres domaines) directement et sans équivoque les pires excès du racisme et les menaces de violence faites par les supporters Républicains à certains rassemblements. Au lieu de quoi, McCain a été heureux de «dire, de façon catégorique, qu[‘il est] fier des gens qui viennent à nos rassemblements.» McCain devrait à bon droit se faire éreinter pour cette [déclaration]. Et voilà pourquoi le détournement du slogan de campagne de McCain est tellement pertinent : The Hate Talk Express  (L'Express du discours de la Haine).

En conclusion, Eatbees, au Maroc, écrit :

Obama est maintenant assez bien immunisé contre les attaques visant sa personnalité, parce que les Américains l'ont vu répondre calmement sous la pression, tandis que McCain est celui qui paraît instable et radical ; et la plupart des Américains sont dégoûtés de la manipulation basée sur la peur, car ils ont vu où cela mène, à la guerre et à l'effondrement économique, aussi ils sont désireux de la rejeter le jour de l'élection. Ca n'a pas marché en 2006 contre les Démocrates du Congrès, et ça ne marchera pas contre Obama, à moins qu'il fasse quelque chose de complètement inapproprié d'ici le 4 novembre, détruisant la confiance des gens.

Si c'est l'unique espoir de McCain, il a perdu l'élection.

1 commentaire

  • regardez sur http://www.camerawar.tv le realisateur Lech Kowalski vous livre sa vision en images d’un pays ou il a grandit…
    camerawar.tv propose une nouvelle forme de cinéma grâce à un outil de diffusion innovant. Un cinéma libéré des chaînes de télévision et des restrictions que subit aujourd’hui la production industrielle ; un cinéma qui détruit les murs érigés par les industriels entre le public et les artistes ; un cinéma expérimental qui manque cruellement dans le nouvel ordre mondial, qui s’affranchit des lieux de diffusion traditionnelle.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site