Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Maroc : Graves inondations à Tanger

Au cours des années passées, le Maroc a connu la sècheresse. Sècheresse qui s'est malheureusement achevée dans des pluies torrentielles qui ont provoqué de graves inondations dans le nord du Maroc. Treize personnes au moins sont décédées. [tous les liens pointent vers des sites en anglais]

Le blog anglophone The View From Fez a publié un billet sur ces inondations :

Au nord du Maroc, treize personnes ont trouvé la mort dans l'effondrement de leur maison, durant une inondation brutale causée par les pluies torrentielles.

Le Ministère de l'Intérieur marocain communique que onze personnes ont été emportées par les eaux à Driouch, dans la province de Nador, et deux autres à Tanger.

Environ vingt maisons se sont effondrées durant l'inondation et beaucoup sont toujours sous les eaux.

Le blog A Moro in America a mis en ligne six vidéos prises par des élèves d'un lycée de Tanger  :

La zone industrielle et d'autres quartiers de la ville du nord ont été littéralement submergés par l'eau, jeudi et vendredi. Plusieurs personnes sont décédées, surtout des femmes et des enfants; Il y a environ une semaine, le roi M6 a donné l'ordre à ses ministres et gouverneurs de rester à proximité des villes touchées et d'être physiquement présents sur les lieux. Jusqu'ici, aucun d'entre eux n'a été vu.  

Dans la vidéo suivante, les élèves du lycée Abdelkrim Lkhettabi ont filmé la foule en train d'essayer de quitter les lieux avec de l'eau jusqu'au cou.

 

Le Qatar, qui a déjà envoyé des aides au Yémen, lui aussi touché , apporte son soutien au Maroc, selon The View from Fez.

A la demande de l'émir H H Sheikh Hamad bin Khalifa Al Thani, le Qatar a décidé d'envoyer des secours d'urgence au royaume du Maroc et à la République du Yémen, a indiqué un fonctionnaire du Ministère des affaires étrangères à The View From Fez. Ces directives de l'émir expriment la solidarité du Qatar avec le Yémen et le Maroc, pour les aider à faire face aux conséquences des inondations qui ont frappé la province d'Hadramout au Yemen et Oujda  au Maroc.

2 commentaires

  • kef el hadid

    toujours demander l’aumone toujours à mendier nous dirions que le maroc ne sait que tendre la main et se courber les caisses royales sont elles vides que font nos ministres dorment ils comme toujours sont ils en vacances pauvres peuple marocain pauvre maroc que les gens disent se porte bien mais c’est le contraire tout va à l’eau les sinistrés du tremblement de teere sont toujours dans les tentes depuis 2OO4 les inondations de Nador (les sinistrés) sont toujours sinistrés les malheureux de Sidi Ifni sont toujours dans la misére ect ect ect toujours le même refrain le maroc va bien il avance dans la modernité et le progrés Mais c’est le contraire il recule il recule c’est le cancre du Maghreb

  • zeggar said

    Quelle honte le reportage sur les sinistrés de KENITRA par El jazeera nous honte et nous fait pleurer sur le malheur de nos compatriotes des tentes de fortunes des cartons des baches déchirées et sans eau sans électricité avec en plus les Moustiques et les Epidémies les Maladies et l’armée du maroc qui tabasse ses pauvres gens qui ont tout perdu cela sur les écrans du 2O/O3/O9 d’Eljazeera honte honte honte à vous policiers soldats gendarmes commis du royaume désenchanté du maroc Mais que font nos ministres nos préfets nos maires nos gouverneurs que fait notre royaume IL FUMENT LE CIGARE BOIVENT DU WISKY ET PARLE EN DOLLARS

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site