Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Venezuela : Des enfants font découvrir leur vie par la photo

Ancla2 [en espagnol] est une coopérative scolaire du Venezuela qui se consacre à enseigner la photographie, ainsi que les compétences technologiques et multimédias qui lui sont liées, à des enfants de différents villages ou quartiers urbains. Selon les responsables de Ancla2, quand les enfants vont à la rencontre des images par l'intermédiaire de la photographie, c'est une façon pour eux de découvrir leur personnalité intérieure et de valoriser leur espace physique. Grâce à Ancla2, des enfants de quartiers ou de petits villages pauvres ont découvert une nouvelle façon de voir et d'apprécier leur propre environnement, et en même temps ont appris de nouvelles compétences, dans beaucoup de domaines, qui les aideront dans leur vie.

Ancla2

Le résultat des ateliers [en espagnol] de la coopérative, ce sont de magnifiques galeries de photos prises par les enfants, et ce travail peut être vu par beaucoup plus d'autres enfants, parce que les enfants photographes tiennent également des blogs qui montrent la vie de leur village ou leur quartier. Ces blogs, rédigés par des enfants de 9 à 15 ans, comme ceux du blog du village de La Mucuy (province de Mérida), apportent le “point de vue journalistique” des enfants eux-mêmes.

Workshops

El Guarataro Preguntón et Reporteros del 23 [en espagnol] sont deux de ces blogs. Ils sont rédigés par des enfants qui vivent dans deux des quartiers périphériques les plus pauvres et violents de Caracas. L'objectif principal de ces blogs est de présenter la vie quotidienne dans ces quartiers et pourquoi on parle autant de violence à leur propos.

Voici par exemple un des derniers articles de Reporteros del 23 :

Benjamin shares his pictures

Benjamin estaba tomando fotografías en la subida que lleva al sector llamado “La Planada”. Una señoa en la puerta de su casa no dejaba de mirarlo, curiosa e integrada. El se percato y con gran gesto de agrado comenzó a mostrarle las fotografías que había tomado.

Benjamin prenait des photos dans la montée qui mène à “La Planada“. Une femme à la porte de sa maison n'arrêtait pas de l'observer, par curiosité. Il s'en est rendu compte et en geste de remerciement il a commencé à lui montrer les photos qu'il avait prises.

Pour se présenter, les auteurs du blog El Guarataro Preguntón se décrivent ainsi :

Nosotros nacimos y vivimos en El Guarataro, el barrio más famoso de Caracas y de toda Venezuela. Es un barrio lleno de vida y de sueños, que también sufre por la violencia y por los problemas que nunca faltan. El Guarataro es famoso por algo muy bueno: aquí nació el poeta Aquiles Nazoa. Si en El Guarataro todo fuera como Aquiles Nazoa escribía y quería, viviríamos de maravilla. Eso no ha sido posible, pero nosotros hemos creado un periódico que se llama El Guarataro Preguntón, después de hacer un taller de fotografía y redacción con la Cooperativa Ancla 2 (con los que aprendimos a tomar) fotografias y a elaborar un periódico, que le hablará al país de cómo somos, de cómo vivimos, de qué cosas queremos cambiar y cada vez que nos lean y nos vean, van a tener que respondernos porque vamos a preguntar de todo.

Nous sommes nés et nous vivons dans El Guarataro, le plus célèbre quartier de Caracas et de tout le Venezuela. C'est un quartier rempli de vie et de rêves, qui souffre aussi de la violence et des problèmes qui ne manquent jamais. El Guarataro est connu pour un bonne raison : Aquiles Nazoa [en anglais] est né ici. Si tout dans El Guarataro était comme dans la poésie de Nazoa, tout serait merveilleux. Ça n'a pas été possible, mais nous avons créé un journal qui s'appelle El Guarataro Preguntón, après avoir participé à un atelier de photographie et d'écriture avec la Coopérative Ancla2 (avec laquelle nous avons appris) à prendre des photos et à écrire un journal qui racontera au pays qui nous sommes et comment nous vivons, quelles choses nous voulons changer et chaque fois qu'on nous lira et qu'on nous verra, on devra nous répondre parce que nous allons poser des questions sur tout [d'où le titre Preguntón, qu'on peut traduire par le Questionneur].

Dans ce documentaire initulé “Voices” (video au format .mov), on peut voir une partie du travail des enfants à Mérida.

vache Venezuela

Toutes les photos utilisées avec la permission de Ancla2.

PlayPlay

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site