Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Palestine-Jordanie : Un match de foot historique

Les Palestiniens viennent d'écrire une page de l'histoire du football [lors du match Palestine-Jordanie à Ramallah] , puisqu'ils sont – selon les mots d'un blogueur – la seule équipe à avoir maintenant un stade, mais pas de pays [Tous les liens suivants pointent vers des blogs en anglais].

Le Palestinien Haitham Sabbah déborde d'enthousiasme et de fierté tandis qu'il écrit :

Au moins, les Palestiniens ont maintenant une nouvelle façon d'exprimer leur fierté nationale – à travers le foot.

Sabbah retrace l'histoire du foot palestinien :

L'équipe palestinienne existe depuis dix ans, mais jusqu'à aujourd'hui, elle jouait dans les pays arabes, dont la Jordanie et le Qatar, alors que la Palestine est membre de la FIFA depuis 1998. La raison en est simple : depuis des années, on lui refuse une base et elle a été obligée de s'entrainer et de jouer à l'étranger, à cause de l'occupation israélienne. Rien n'a changé aujourd'hui, puisqu'Israël occupe les territoires palestiniens, mais en signe de résistance, l'équipe palestinienne de foot a décidé d'écrire l'histoire en tenant sa toute première rencontre internationale chez elle. La Palestine – qui affronte la Jordanie pour son premier match à domicile – sera la seule équipe nationale de fooball avec un terrain, mais sans pays.

Vous pouvez lire le billet intégral de Sabbah ici.

Sur le blog Kabobfest, Diana, qui a assisté au match, raconte :

C'était un spectacle formidable : le stade Faisal Husseini fraichement rénové était comble avec 8 000 supporters palestiniens qui attendaient de voir leur équipe jouer – pour la première fois.

Elle poursuit :

Durant le mois d'octobre, la FIFA et la PFA (Palestinian Football Association) ont rénové le stade pour le mettre en conformité avec les normes des matchs internationaux de football.  Le stade Faisal Husseini a été inauguré par le Président de la  FIFA  Joseph Blatter qui, un peu plus tôt, avait aussi lancé la Ligue palestinienne de football féminin à Ramallah. Dans une conférence de presse, Joseph Blatter a déclaré “Le football unit les peuples”. En effet…Sauf si vous faites partie de l'équipe palestinienne et que vous ne pouvez pas prendre part au match parce que vous vivez à Gaza, ou sauf si vous faites partie des 90 pour cent de Palestiniens qui n'ont pas pu assister au match à cause des répugnantes restrictions de déplacement imposées par Israël (le stade est situé à  Al-Ram, derrière le mur), et les Palestiniens ont besoin de permis de circuler israéliens pour pouvoir assister à un match de foot.

Cela n'a pas refroidi la ferveur de la foule qui a pu assister au match .

En dépit de cela, l'atmosphère était électrique : le stade chantait des chansons palestiniennes (y compris ma préférée, la chanson de  kuffiya) ; d'immenses drapeaux palestiniens flottaient et nous avons tous pu suivre un match merveilleux…

La rencontre s'est achevée sur un match nul.

Bruised Earth, qui vit en Grande-Bretagne, souhaitait prendre part à sa façon à cette occasion historique, sans succès.  

OK, on ne rit plus. Dans ma ferveur pour le foot palestinien, j'ai passé presque quatre heures en ligne à essayer de simplement trouver et acheter un maillot de l'équipe palestinienne. J'ai tellement de respect pour ce que l'équipe nationale palestinienne a accompli en jouant contre la Jordanie à  Ramallah, dimanche, j'estimais que c'était de mon devoir de porter fièrement ce maillot dans Londres (au moins jusqu'à ce qu'il fasse trop froid)  – ne serait-ce que pour diluer politiquement l'impact de tous ces maillots d'équipes de foot énervants qu'on croise à tous les coins de rue.

Résultat : absolument RIEN. En revanche, si j'avais voulu un maillot de l'équipe de la Namibie ou du  Kazakhstan ou même celui de la petite nation des casinos, Macao (population :400 000), j'aurais trouvé mon bonheur.

Depuis le Royaume-Uni, le blog View from North Britain remarque que le sport est un facteur moderne d'identité nationale.

En fait, le sport est le seul domaine où la Palestine existe officiellement, dans tous les autres domaines, les Palestiniens sont représentés par l'Autorité palestinienne, même aux Nations Unies.

Que l'équipe nationale de la Palestine joue dans les territoires doit être un symbole incroyablement fort pour les Palestiniens. Cela représente un pas sur le chemin d'une Palestine entièrement indépendante.

Le blogueur propose aussi cette vidéo de Sky News trouvée sur YouTube :

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site