Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : “Les Américains ont attendu 40 ans. Et nous ?”

De nombreux blogueurs iraniens ont commenté la victoire d'Obama en comparant la démocratie américaine et l'actuelle situation de l'Iran.

Nikahang Kosar [en farsi] , un blogueur et caricaturiste iranien très populaire, résume en un dessin ce qui sépare Obama de l'ancien président réformiste Mohammad Khatami.

Dans son billet, le blogueur iranien Deserter  [en farsi] revient sur le mouvement des libertés civiques de Martin Luther King, son assassinat en 1968, et se souvient de la déclaration qu'avait faite l'épouse de Martin Luther King durant ses funérailles : combien de temps faudra-il attendre pour goûter à la liberté ?

La réponse était : 40 ans.

Les USA ont prouvé qu'ils étaient capable de tirer les leçons de ses erreurs… Il y a 40 ans, en Iran, un marxiste n'avait pas le droit d'exprimer ses opinions, et rien n'a changé.  Il y a 40 ans, le pays vivait de sa rente pétrolière, et c'est toujours le cas. Il y a 40 ans, une étudiante d'université qui portait le voile s'attirait des réflexions. Aujourd'hui, une étudiante qui ne veut pas porter le voile est harcelée. Les Américains ont attendu 40 ans. Et nous, combien de temps devrons-nous attendre ?

Iwishpolitics rappelle [en farsi] que contrairement aux prédictions du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, Obama a gagné l'élection.

Contrairement au président iranien, Obama a demandé à tous les Américains de reconstruire les Etats-Unis d'Amérique. Contrairement à Ahmadinejad, Obama n'a pas appelé les intellectuels des ‘chèvres’ et ses opposants, des ‘agents manipulés aux mains d'étrangers’.

View from Iran [en anglais], un blogueur américain qui a vécu plusieurs années en Iran avant de s'installer en Europe offre quelques conseils à Obama sur comment traiter avec l'Iran :

1. Pas de fanfaronnades : ne lancez pas des menaces qui ne seront pas ou ne pourront pas être matérialisées… 2. Ne prétendez pas respecter le glorieux passé du grand peuple d'Iran…avant de révoquer les visas alors que les passagers sont déjà dans l'avion, de les détenir sans motif, ou d'insulter leur intelligence…

Shahriar Zanganeh , sur Iranian.com [en farsi] compare le statut des enfants de mariages mixtes dans les deux pays.

La grande nation américaine, dans son infinie sagesse évolutionnaire, a élu un président à moitié américain et à moitié Kenyan comme son 44ème président. Dans la république islamique d'Iran, les enfants nés de mariages mixtes entre une mère iranienne et un père afghan ne sont pas considérés comme Iraniens, et se voient refuser même les maigres droits dont jouissent les autres Iraniens. Veuillez noter que le père du 44ème président des Etats-Unis est kenyan.

Ce billet a été d'abord été publié sur le site en anglais de Global Voices consacré aux élections américaines, Voices without Votes.
Voices without Votes, Americans vote, the world speaks

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site