Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Photos : Tourisme original en Europe centrale et orientale

La récolte des olives en Albanie, les monuments à Jean-Paul II en Pologne, un «cimetière» de matériel militaire soviétique à Moscou, et d'autres choses encore : les blogueurs d'Europe Centrale et Orientale partagent leurs notes et photos de voyage les plus récentes.

Albanie

- Stepping Stones publie (en anglais) des photos de deux vieilles dames de la campagne albanaise : la première récolte les olives «comme autrefois»; la deuxième a son tablier noir rempli de «minuscules pâquerettes» qu'elle cueille pour une entreprise locale qui lui en donne moins d'un dollar (1,25 euro) le kilo.

Stepping Stones est aussi restée quelque temps dans la cité antique d'Apollonia et a visité le monastère orthodoxe d'Ardenice :

[…] Ardenice est un vieux monastère orthodoxe qui a été sauvé de la destruction à l'époque du totalitarisme. Quatre moines y vivent et y travaillent encore, mais aujourd'hui ils s'étaient rendus au séminaire, aussi nous n'avons pas pu les voir. Le site a été «réhabilité» ces dernières années, il est bien entretenu et amoureusement restauré, après avoir connu diverses utilisations, comme restaurant et petit hôtel. […]

- Kolin de Living in Shkodër a fait du jogging autour de la ville, et dernièrement il a vu la vie albanaise «ordinaire» prendre «DES TAS d'aspects vraiment bizarres», et photographié les portes anciennes des maisons particulières :(en anglais) :

[…] Il y en a beaucoup et une rue peut avoir 20 sortes de portes différentes. Ce que je préfère, ce sont les vieilles portes en bois.

Je me dis en moi-même, quelles histoires ces portes raconteraient si elles pouvaient parler. […]

Bosnie-Herzégovine, Croatie

- Balkanology Blog publie (en anglais) quelques photos de Croatie, et, sur  le conseil d'un camarade blogueur (Stuart Pinfold), écrit sur les «excentricités des itinéraires fournis par Google Maps entre certaines localités d'Europe du Sud-Est.»

Pour commencer, il y a l'itinéraire Google DubrovnikMostar :

[…] Au lieu du trajet usuel de 150 kilomètres qu'un logiciel cartographique moins imaginatif pourrait recommander, Google propose une approche plus aventureuse : un ferry vers l'Italie, un peu de route, un autre ferry pour la Grèce, encore de la route à travers la Grèce, toute la longueur de l'Albanie, le Montenegro, et enfin la Bosnie. Avec 1541 km, c'est à peine 10 fois plus long que le trajet habituel – et tellement plus intéressant. […]

Ensuite il y a le trajet Split – Dubrovnik :

[…] C'est sûr, la réponse de Google prévoit bien de longer la côte adriatique – malheureusement c'est sur l'autre côté de l'Adriatique, entre Bari et Pescara [en Italie].

Et il y a aussi le trajet Split – Zagreb :

[…] Le résultat était encore plus étonnant : «Nous n'avons pas pu obtenir les directions entre Split, en Croatie, et Zagreb, [aussi] en Croatie.» […]

Et l'itinéraire BelgradePodgorica :

[…] En examinant de plus près les indications, le problème s'explique : Google veut nous diriger à 150 km au sud-est, nous faire faire demi-tour et retourner dans la banlieue de Belgrade sur la même voie avant de finalement prendre la bonne route vers le Montenegro. […]

C'est à ce moment que l'auteur de Balkanology a abandonné, mais Stuart Pinfold – le blogueur qui a découvert en premier la confusion – a partagé quelques autres résultats de recherches de destinations sur Google dans les commentaires de son billet.

République Tchèque

- The Journeys of Captain Oddsocks écrit sur la ville de Svitavy – qui, entre autres, est la ville natale d'Oscar Schindler, l'homme à qui on «doit d'avoir sauvé la vie d'au moins 1000 Juifs vers la fin de la deuxième guerre mondiale» (anglais) :

[…] La maison Schindler se trouve Poličská Ul. 24, mais c'est toujours une résidence de la famille, et donc inaccessible au public. Elle n'est signalée que par une petite stèle commémorative dans le parc de l'autre côté de la rue.

[…]

A un pâté de maisons de la place principale, le musée municipal de Svitavy consacre toute une aile à l'histoire de Schindler et de ses Juifs. La majeure partie de l'exposition consiste en documents et photographies, bien présentées en blanc sur des panneaux noirs. Il y a aussi un certain nombre d'objets exposés dans des vitrines : des uniformes de prisonniers, des cartes d'identité, des cartes de rationnement, etc… […].

Dans un autre billet, Captain Oddsocks écrit sur sa «relation d'amour-haine» avec les «offices du tourisme de la République tchèque» et propose quelques suggestions pour «s'assurer que leurs visiteurs, rares ou nombreux, fassent un séjour si merveilleux qu'ils aient envie au retour d'en parler même si on ne leur demande rien» :

[…] Je dis cela parce que je pense que, même si les touristes étrangers viennent ici librement depuis presque 20 ans, la République Tchèque reste gravement sous-estimée et sous-cotée. La plupart des gens ne vont qu'à Prague. […]

Lettonie

- Le photographe letton Arnis Balcus publie des photos du plus ancien cinéma de Lettonie, le Rīga, créé en 1923 (anglais) :

[…] C'est probablement aussi le seul cinéma du pays qui emploie encore un artiste pour peindre les publicités de films.

Pologne

- Polandian écrit (en anglais) sur la multiplication galopante des statues de Jean-Paul II en Pologne :

[…] Il y a maintenant 228 statues publiques connues de Jan Pawel en Pologne (ce type détient un record). Le Pape est mort il y a seulement trois ans. D'après un calcul auquel je viens de me livrer, si la production de statues du Pape continue à ce rythme, il y aura plus de Jean-Paul en marbre que de vrais Polonais aux environs de 2025. […]

[…]

Kitsch, c'est le mot qui vient malheureusement à l'esprit. C'est à se demander ce que Jean- Paul aurait pensé de toute cette idolâtrie, et la seule réponse est qu'il l'aurait désapprouvée.

- 20 east explore les monuments de Varsovie (en anglais) en rapport avec Heinrich, comte de Brühl : le palais de la place Saski et le palais de Młociny :

[…] Nous sommes souvent passés devant mais ne nous sommes pas aventurés au-delà de la clôture. Le week-end dernier, je suis sorti seul me promener dans les parties plus sauvages du terrain environnant et après m'être frayé un chemin autour d'un petit lac puis en haut d'un raidillon, je me suis retrouvé face à face avec le palais sans avoir franchi délbérément aucune limite. Je m'imaginais que l'endroit serait désert mais je crois qu'il y a un gardien qui habite dans l'aile nord, parce que j'ai vu un tricycle qui  y était garé (visible sur la photo suivante) et des rideaux aux fenêtres. Il y a un type à l'air bizarre, d'environ 45 ans, il parcourt les environs sur un tricycle fait pour un enfant de 6 ans. Je croyais que ce n'était que le mutant du coin, mais il pourrait bien être le gardien du palais. […]

Russie

- Eagle and the Bear écrit (en anglais) à propos d'«un étrange assemblage de matériel militaire soviétique» au champ de Khodynka à Moscou – ici et ici :

[…] Ecoutez, les enfants – ce genre de chose n'existe pas en Amérique, ni en Europe : une collection absolument sans surveillance d'aviation soviétique, des Hind et des MIG, des reliques qui ont un jour pourchassé des bergers afghans et sont maintenant à votre disposition pour jouer à la guerre ou prendre des photos stupides. […]

L'utilisateur de LiveJournal akry a lui aussi consacré plusieurs billets (en russe) au «cimetière» de matériel millitaire de Khodynka et a publié plus de cent photos prises là-bas :

[…] Nous avons été choqués par ce que nous y avons vu. On a laissé pourrir sous la pluie les machines autrefois puissantes et belles, avec leurs vitres en verre soufflé brisées, leurs entrailles qui sortent… Et voilà les hélicoptères et les avions qui nous protégeaient…[…]

Serbie

- A Yankee-in-Belgrade écrit (en anglais) sur «l'histoire longue et tumultueuse» de la capitale serbe :

[…] Quand les Scordisques (une tribu celte) ont établi leur forterese Singidunum au confluent de la Save et du Danube au IIIème siècle, la cité au «carrefours des mondes» avait déjà été conquise par les Byzantins, les Gépides, les Sarmates, les Goths orientaux, les Slaves, les Avars, les Francs, les Bulgares, les Hongrois, les Ottomans, les Autrichiens, le Allemands… qui avaient chacun donné à la ville leur nom respectif :Singedon, Nandor, Fehervar, Nandor Alba, Alba Graeca, Grieschisch Weisenburg, Alba Bulgarica, Taurunum… Cependant, c'est son nom slave Belgrade, signifiant Ville Blanche, qui a duré le plus longtemps. […]

- Sur Balkan Crew, l'auteur de Global Voices Danica Radovanovic écrit (anglais/italien) sur ses coins préférés à Belgrade :

[…] 2. Les marchés, les marchés de plein air animés, de produits alimentaires et autres. Quelqu'un a dit qu'il faut d'abord aller au marché en plein air quand on visite une ville, pour mieux connaître l'âme de la ville et de ses habitants, les gens qui y vivent. […]

- Viktor Markovic de Belgraded.com écrit (en anglais) que les suggestions de voyage qu'il a partagées la semaine dernière dans le quotidien anglais The Guardian «sont un bon aperçu furtif de ce qui va bientôt paraître dans Belgraded – une série d'articles intitulée «Cent choses à faire à Belgrade».» Viktor invite ses lecteurs à contribuer avec leurs propres «suggestions sur Belgrade top secret.»

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site