Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Pas d'âge pour une boisson d'homme !

Cet article a été traduit par David Faure, élève de la classe préparatoire ECT2 du Lycée Ozenne de Toulouse, sous la supervision de son professeur Audrey Lambert, dans le cadre du projet pédagogique “Initiation à la traduction d'actualités”.

L'Égypte a lancé une campagne féroce contre le harcèlement sexuel à la suite des événements récents relatés ici, ici, ici, ici et ici [en anglais].  Mais les personnes travaillant dans l'industrie des mass-médias ne semblent pas avoir saisi ce message. 

Le blogueur égyptien Ink Pen a écrit [en anglais] :

« Est-ce qu'il est déontologique de flatter soit les autorités, soit les puissants, soit les intellectuels ou bien l'opinion publique, lorsque vous tentez de délivrer un message publicitaire à une audience ciblée ? Pourquoi me poserais-je cette curieuse question ? Parce qu'hier, j'ai vu une pub bizarre avec une bande de types, assis  sur quelque chose qui ressemblait à une table haute, dans un café. Ensuite, une fille passe à côté d'eux et salue un des hommes. Il répond par politesse et ajoute [en s'adressant à ses amis] qu'elle a un caractère épatant. Alors, la voix de la pub intervient et dit d'une voix enrouée : “Le caractère d'une fille est la dernière chose à remarquer … Sois un homme et boit Birell ! »

Birell est la marque n°1 en Égypte de bière non alcoolisée ; le bogueur Ink Pen poursuit :

« Je veux que vous imaginiez comment la formidable boisson non alcoolisée a été associée à la virilité dans la pub, comme les cigarettes l'étaient dans les années 1960 … La virilité, comme elle montrée dans les trois dernières secondes de la pub, prouve clairement que le gars est transformé en un homme sexy après avoir bu dans la canette.
Quant à la fille, le concepteur (de la pub) n'a pas choisi une fille avec un physique ordinaire ou le stéréotype de l'intello qui est toujours choisie pour ses qualités intellectuelles plutôt que son physique. Le concepteur a choisi une bombe. La pub présente l'homme égyptien comme une créature gouvernée par ses désirs, ses instincts et l'encourage à adopter une fausse image de la virilité, sans tenir compte des conséquences. Les personnes qui travaillent dans la publicité en Egypte  ont oublié – si ce n'était pas le cas depuis longtemps – que l'authentique but de la communication est de s'oublier eux-mêmes pour promouvoir les avantages du produit, et non de soutenir des illusions, de faire des fausses promesses et de creuser la discrimination entre les sexes. »

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site