Iran : No country for old trees

Voici environ un an, les autorités iraniennes ont ordonné à la police de débarrasser le pays des “influences occidentales” et de “l'impudeur”. Heureusement, ils ont du s'arrêter en chemin. Cette fois, les blogueurs écologistes iraniens et un quotidien, Etemaad, signalent que de nouvelles victimes ont été désignées : les vieux arbres (voir aussi le quotidien américain LA Times).

Selon ces articles, les autorités ont ordonné d'abattre des douzaines de mûriers vieux de plus de deux siècles, dans la province de Gilan, au nord du pays, au prétexte de lutter contre les superstitions locales. Suivant un rituel très ancien, les gens placent des bougies et des rubans sous ces arbres. Le ministère de la justice iranien a apparemment décidé de mettre un terme à ces coutumes en abattant les vieux arbres.

Plusieurs blogueurs ont partagé en ligne leur surprise et leur tristesse devant cette destruction programmée.

Mohmmad Darvish, un écologiste et blogueur iranien très connu, écrit [en farsi]:

L'Iran a une couverture forestière très limitée et nous devrions protéger nos arbres. Prendre soin des arbres fait partie de notre culture et de nos traditions. Nos ancêtres zoroastres nous ont demandé de protéger la nature. Le prophète Mohammed a dit aussi que casser les branches d'un arbre est blesser les ailes d'un ange. Dans ce cas, comment est-il possible qu'elles [les autorités]  puissent détruire les plus vieux arbres de Gilan et en être fières … Ne vaudrait-il pas mieux lutter contre les racines de cette superstition au lieu d'abattre des arbres innocents ? Ne croyez-vous pas que ceux qui demandent la réalisation de leurs voeux aux arbres les remplaceront par des rivières, des montagnes, ou tout autre être vivant ou non ?

(la photo du vieil arbre ci-dessus et en page d'accueil de l'article est publiée sur le blog de Darvish)

Earth Soldier écrit [en farsi]:

Les superstitions ont leurs racines dans nos vies, nous les avons créées, les arbres sont innocents… Il y a quelques années, deux hommes revendiquaient tous deux la propriété de cent colombes. Un juge a ordonné que les cent colombes soient tuées. Les oiseaux innocents sont morts, mais croyez-vous que le conflit entre ces deux hommes se soit résolu ?

Le blogueur précise que les autorités comptent abattre 40 arbres. La plupart ont plus de deux siècles. 

Le blogueur Z8tun écrit [en farsi] que les arbres ne sont pas les seuls véhicules de superstitions, nombreux sont ceux qui offre des bijoux aux sanctuaires de pélerinage pour que leurs prières soient exaucées. Il ajoute que les pauvres offrent ce qu'ils ont, pour être guéris, eux ou un membre de leur famille.  Z8tun regrette que seuls les arbres soient à la merci des humains.

Selon Ahang Rabbani sur Iranian.com, les arbres ont aussi été les victimes d'une autre affaire :

Tôt le matin du samedi 27 septembre 2008, les gardiens du cimetière des bahaïstes à Isfahan (sur la route de Nain, dans la province de Yazd) ont découvert que tous les arbres avaient été coupés et débités. Il semble qu'en Iran, même les arbres proches du bahaïsme – ou de ses adeptes morts – sont coupables d'un crime punissable de mort.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site