Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La victoire d'Obama, un espoir pour la santé dans le monde ?

Texte traduit par Diane Courtois et Marion Bonnecuelle de la classe préparatoire ECS3 du Lycée Ozenne de Toulouse, sous la supervision de Audrey Lambert, dans le cadre du projet pédagogique “Initiation à la traduction d'actualités”.

Alors que le Président élu Barack Obama se prépare pour ses quatre années à la Maison Blanche, beaucoup se demandent quel impact aura son mandat sur les questions de santé, dans le monde et aux États-Unis, et s’il sera à la hauteur de ses promesses de campagne.
Dans le cadre de leur campagne, Obama et le Vice-Président élu Joe Biden ont déclaré [en anglais, comme tous les blogs et sites cités] qu’il fallait agir davantage pour lutter aussi bien contre la pandémie mondiale qu’est le SIDA que contre la malaria et la tuberculose. Ils se sont engagés à débloquer au moins 50 milliards de dollars d’ici 2013 pour la lutte mondiale contre le virus du SIDA, espérant au minimum doubler le nombre de personnes séropositives sous traitement, et ils se sont déclarés en faveur de l’augmentation des contributions américaines au Fonds Mondial pour le SIDA, la malaria et la tuberculose. Le blog The ONE énumère d’autres promesses électorales qui concernent la santé et la pauvreté.Des blogueurs dans le monde entier se réjouissent de ce que la victoire d’Obama pourrait signifier en matière de santé. Ray Hartley publie sur le blog The Times, South Africa, un extrait du discours d’Obama lors de la Journée Mondiale du SIDA en 2006, après s’être rendu en Afrique du Sud :

« Nous savons comment sauver des vies. Nous savons que le remède est à portée de main et nous savons que les pays riches peuvent faire des efforts supplémentaires. C’est pourquoi ce fut si frustrant pour moi d’aller en Afrique du Sud, et de voir la douleur et la souffrance… Nous ne devrions jamais oublier que Dieu nous a dotés de raison afin que nous puissions effectuer son œuvre ici-bas sur terre – afin que nous nous servions de la science pour guérir les maladies, soigner les malades et sauver des vies. Et l’un des miracles qui apparaît dans la lutte contre la pandémie du SIDA est que les scientifiques ont découvert un médicament qui peut donner aux personnes atteintes une nouvelle chance de vivre. »

Yannick Santana commente cet extrait :

« Si des personnes se demandent encore de quelle manière le changement qu’incarne le Président Obama peut avoir un impact positif sur le processus de résolution des problèmes en Afrique, ceci en est une illustration. »

Addis2000, sur le blog Addismenged, donne cinq raisons qui font que la victoire d’Obama est bénéfique pour les Éthiopiens, y compris pour les Éthiopiens-Américains qui pourront accéder à des soins médicaux abordables. Depuis l’Ethiopie, addis2000 ajoute :

Le SIDA et la malnutrition constituent deux formes de misère convergentes. Pour combattre la pauvreté, les économistes éthiopiens préconisent des mesures immédiates pour freiner la croissance exponentielle de la population. Et pourtant, malgré le travail remarquable de l’administration Bush pour traiter les victimes du Sida en Afrique grâce au programme PEPFAR, celle-ci a aggravé la situation en donnant l’ordre aux missions USAID dans six pays africains de s’assurer qu’aucun préservatif, aucune pilule contraceptive, aucun dispositif intra-utérin ou autre contraceptif financé par les États-Unis ne soit fourni au Marie Stopes International, qui gère les cliniques en Éthiopie. Le Sénateur Obama soutient  le planning familial. »

D’autres gardent également bon espoir. Un message sur Med India déclare que Bill Gates, le co-fondateur de la société Microsoft, est optimiste quant aux efforts d’Obama pour s’attaquer aux problèmes de santé mondiaux, y compris ceux de l’Inde. Understand Argentina croit aussi que nous avons beaucoup à célébrer, et espère que cela va être une nouvelle ère pour tous les Américains : ceux du nord, du centre et du sud. Une des raisons pour lesquelles nous devons nous réjouir, ajoute-t-elle, est qu’Obama va apporter :

«Plus d’aide dans la formation professionnelle, la micro-finance et le développement communautaire ; la poursuite de la lutte contre le SIDA, la malaria, la tuberculose ; le renforcement de l’éducation mondiale. »

Aux États-Unis, le projet de prise en charge médicale d’Obama inclut le fait de rendre les soins médicaux financièrement abordables et accessibles à tous, en abaissant leurs coûts et en promouvant la santé publique. Il s’est aussi engagé à commencer à mettre en œuvre et à développer une stratégie nationale de lutte contre le SIDA durant sa première année à la présidence.
Pour RH Reality Check, la victoire d’Obama peut être vue comme un mandat en faveur de la science et de la rationalité, en particulier dans la politique de prise en charge médicale. Un message sur Housing Works montre également de l’enthousiasme pour ces politiques fondées sur des bases scientifiques, et espère qu’elles viseront les personnes les plus nécessiteuses.

« Les militants de la lutte contre le SIDA ont été absolument ravis de la victoire de Barack Obama aux présidentielles de mardi, exprimant leur espoir que cette élection apportera des changements significatifs dans la réforme de la prise en charge médicale, dans la prévention fondée scientifiquement et une stratégie nationale contre le SIDA- tout ce qu’il a promis pendant sa campagne. Et il y a un réel espoir que le premier président noir- qui s’est fortement exprimé contre les disparités dans le domaine de la santé au sein des populations minoritaires et l’homophobie dans la communauté noire- va sérieusement aborder le sujet de l’épidémie qui affecte de façon écrasante les afro-américains, les latinos et les homosexuels aux États-Unis.

Stiletto, sur le blog Pourquoi pas ?, souligne le fait que même si Obama a hérité des problèmes colossaux du président George W.Bush, elle espère qu’il va malgré tout tenir ses promesses.

« Pour le bien des Américains, j’espère qu’il réussira à trouver les 33 milliards de dollars nécessaires pour que le système de santé américain fasse partie du quotidien comme ici en Europe, au lieu d’être une farce rendant le pays semblable à un de ceux du Tiers Monde et de laisser 45 millions de personnes sans couverture médicale. Si cet idiot de Bush a réussi à trouver presque 1000 milliards de dollars pour assassiner des centaines de milliers d’Iraquiens, les 33 milliards de dollars pour garantir la santé des citoyens américains sont certainement beaucoup plus importants et beaucoup moins onéreux. Mais c’est votre problème, à vous Américains, et je vous souhaite tout ce qu’il y a de mieux. »

Cependant, My African Diaspora met en garde et déclare qu'il faut laisser à Obama le temps de réaliser toutes ses promesses :

« Modérez vos attentes. Le changement ne va pas avoir lieu du jour au lendemain. Nous avons tant de priorités urgentes : l’économie, la prise en charge médicale, la guerre, la politique étrangère et bien d’autres. Il ne pourra pas agiter une baguette magique et rendre tout cela meilleur. Espérer ceci de lui ne ferait que démontrer notre propre ignorance du processus politique. Réservez plutôt votre jugement, votre critique et engagez vous dans la gestion de votre pays. C’est notre droit et notre responsabilité. »

Photo d'une affiche d'Obama par tonx sur Flickr.

1 commentaire

  • La victoire,lorsqu’elle embrasse tout un pays,devient l’objet de l’intérêt général. On peut dès lors affirmer que ceux et celles qui y ont travaillé sont des gens de bonne volonté. Leurs nuits blanches n’ont donc pas été vaines. Ce qu’Obama a fait,c’est un acte qui touche tout le monde,et il convient de l’en féliciter vraiment. En politique,les égoïsmes sont un grand obstacle qui affecte tous les équilibres au point que les citoyens se désintéressent de la politique. Je pense que les Américains comprennent que la santé est capitale pour tout le monde et que voter une telle loi c’est aider des millions de personnes. Obama a répondu présent là où beaucoup d’autres présidents ont échoué.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site