Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Vidéos : La Journée contre la violence faite aux femmes

 

Logo white ribbon par marysuephotoeth

La Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes s'est déroulée le 25 novembre, date qui marque également le début de 16 jours d'activisme contre la violence faite aux femmes, jusqu'au 10 décembre. La date du 25 novembre a été choisie en commémoration de l'assassinat des trois sœurs Mirabal, activistes politiques ayant agi en République dominicaine dans les années 1960 et qui furent tuées pendant la dictature de Trujillo. Le documentaire intitulé Code name: Butterflies  (Nom de code: papillons) raconte leur histoire et  vous pourrez voir la bande-annonce du film [sous-titrée en anglais] dans le clip suivant :

Le site de partage de vidéos The Hub, initié par Witness, participe aux 16 jours d'activisme contre la violence faite aux femmes et propose de visionner la vidéo ci-dessous, réalisée par l'Association révolutionnaire des femmes d'Afghanistan. Elle est intitulée Rise et décrit  « la vie des Afghans depuis le début des opérations militaires menées par les Etats-Unis. »

D'autres vidéos sur ce thème seront mises en ligne surThe Hub tout au long de la semaine.

Sur cette vidéo venant de Colombie, le blog Compromiso Medios [en espagnol] interviewe plusieurs femmes qui racontent leur histoire, parsemée des abus dont elles furent victimes. Elles parlent de ce que c'est que d'être forcée de quitter son foyer et de perdre ses effets personnels, de devoir renoncer à sa famille à cause de la violence, de tenir sa maison et de travailler dans des conditions d'inégalité et sur fond de violence domestique. L'une de ces femmes raconte comment elle a été brutalisée durant 17 ans par son compagnon et comment, avant que les lois contre les violences domestiques soient adoptées, elle était dans l'incapacité d'engager des poursuites, car il fallait alors que des témoins acceptent de dénoncer publiquement l'agresseur. Une fois les récentes lois votées, elle a pu faire valoir des preuves physiques, tels des bleus et des blessures, et se séparer de son compagnon afin d'élever ses enfants toute seule. La vidéo est en espagnol :

Les participants ont apporté de différentes façons leur soutien à cette initiative mondiale pour stopper la violence faite aux femmes. A Mexico par exemple, une balade en vélo a été organisée en début de soirée afin de sensibiliser les esprits durant cette journée :

Au Paraguay, des femmes se sont rassemblées lors d'une veillée aux bougies pour protester contre le système judiciaire paraguayen qui a condamné Zully Samudio, une étudiante en médecine de 23 ans, à 7 ans de prison pour avoir tué, en 2007 et chez elle, un violeur présumé. Cette condamnation est due au fait qu'il a n'a été établi qu'un viol avait été commis et si l'arme appartenait à l'agresseur ou à la victime.

Quoiqu'il en soit, aujourd'hui, elle a été relâchée et va pouvoir faire appel et comparaître libre lors du procès en appel. Lors d'un entretien [en espagnol] accordé après sa libération, elle a amèrement déclaré que les femmes feraient mieux de se laisser violer, car les 14 mois qu'elle a dû passer en prison pendant la procédure judiciaire ont été pires que le viol. Elle a déclaré également qu'elle pensait que le procès était perdu d'avance : le défunt était le fils d'un ancien chef de police et les gens disent que l'on connaissait l'issue du procès avant même que l'affaire soit instruite.  

Une autre date importante en cette période est la Journée mondiale du sida. Dans la vidéo ci-dessous,  Mariama Banda, qui fait partie du mouvement Women Won't Wait (les femmes n'attendront pas) en Zambie, explique les rapports existant entre la violence à l'égard des femmes et le sida.

 

Pour plus d'informations sur la Journée mondiale contre le sida, nous avons créé un dossier spécial [en anglais] contenant des articles sur le sujet ainsi qu'une carte, permettant de situer les blogueurs du monde entier qui témoignent sur ce que signifie vivre avec le sida.

La section commentaires est fermée

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site