Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : “Renat+Ainara=Amour”

IZO traduit (en anglais) la remarque (en russe) de l'utilisateur de LiveJournal avmalgin sur la diversité ethnique grandissante de la population de Moscou :

Les bancs sur le boulevard Tsvetnoï sont couverts d'inscriptions : “Rustamchok, je t'aime. Gyuzel.” “Renat+Ainara=amour”, tout dans la même veine. Pas un seul nom russe. Je les ai toutes lues, d'un bout à l'autre. Dimanche matin de bonne heure il n'y avait personne, mais le soir c'est une vrai colonie d'Asie Centrale. Pourquoi là-bas ? Ou bien est-ce partout pareil ?

Ci-dessous, quelques réactions des lecteurs.

 dmitrivrubel :

Assimilation normale. Veuillez remarquer que tout est écrit en russe, et Renat et Gyuzel écrivent sur leur amour l'un pour l'autre plutôt que de proclamer leur foi en Allah. Ca deviendra alarmant quand apparaîtront des inscriptions en arabe citant le Coran ou des fatwas de Khomeini ou de Nasrallah.

 ja_mayka :

Il y a trois semaines, également sur le boulevard Tsvetnoï, il m'est venu à l'idée qu'ils construisaient Moscou durant la semaine et passaient leur temps de loisir ici les week-ends )

sted_ats_02 :

Tout n'est peut-être pas aussi simple. Même si c'est certainement la tendance. Et Moscou n'est évidemment pas seulement la capitale des Russes, mais aussi la capitale d'un empire (l'ancien et l'actuel), avec toutes les conséquences inhérentes à ce statut.

avdoshin :

Je pense que c'est une situation tout à fait normale pour une ville de plusieurs millions d'habitants, dont l'administration et les entreprises ont un vif intérêt à embaucher de la main d'oeuvre bon marché. Ce serait pire si tous nos “gastarbeiter” (travailleurs étrangers) vivaient dans des réserves et des ghettos, comme à New York ou Paris. […]

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site