Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte: La virginité, une obsession

L’histoire [en anglais] d'un meurtre atroce monopolise l'attention en Egypte. Il s'agit du meurtre de deux étudiantes, assassinées dans le quartier huppé de Sheikh Zayed, dans la ville nouvelle de Sixth of October City (Ville du 6 octobre). L'une des victimes est la fille de la chanteuse marocaine Laila Ghofran.

Ce meurtre fait suite au crime non moins horrible, qui a ôté la vie à la chanteuse libanaise Suzanne Tameem [en anglais], à Dubai. Un homme d'affaires égyptien est accusé d'avoir engagé un tueur à gages pour assassiner la jeune chanteuse.

Egyptian Chronicles [en anglais] écrit:  

“Deux filles ont été brutalement assassinées à 6th of October City … Cette affaire a fait grand bruit car l'une des deux victimes est la fille de la chanteuse marocaine Laila Ghofran,”.

Pour rendre l'affaire plus croustillante aux yeux de leurs lecteurs, des journaux ont fait circuler des rumeurs sur la vie que menaient les victimes.

Taboohat [en arabe] décrit ici comment les médias et la société en général traitent ce meurtre:

كنت اعدة امام التليفزيون فرض عليا من امي وجدتي مشاهدة البيت بيتك
واللي كانت مستضيف اللواء معرفش مين رئيس مباحث 6 أكثوبر
واللي اعد يحكي علي الدلائل المؤكده اللي مفيش حاجة منها مؤكد واللي برضوا انا مش مهتمة بيها هنا
بس بجد اللي صدمني او وخضني هو انهاء الفقرة بتليفون من والد نادين واللي عمل حوار اد كده صدام
نبدأ والد ناين بالسلام عليكم ورحمة الله وبراكاته
وحشر في النص حلفان برب الكعبة والصلاة علي النبي والحمد والشكر لوزارة الداخلية ليه عشان اثبتوا براءة وشرف بنته

للحظة نسيت ان البنت اتقتلت وحسيت انهم بيدورا لها علي عريس
وافتكرت تاني اما اكمل السيد اللواء ان الطبيب الشرعي اثبت انها بيت بنوت وان كل اصدقاء الاب كانوا بيبركوله ويهنئوا امام النيابة …
بنته طلعت عزراء بجد ..
… ملعون ابوا ده مجتمع اللي خلي كل اللي فارق مع اب بينتوا اتقتلت من اسبوع ان بيتوا طلعت عزراء
وملعون ابوا ده مجتمع اللي حيفضل يحاسب البنات علي عزريتها وهي عايشة وهي ميتة
مش مهم انها اتقلت.. المهم انها عزراء

Ma mère, ma grand-mère et moi regardions le talk-show “El Beit Beitak”, dans lequel l'invité était un policier qui parlait du crime. J'ai été interpellé par la conversation entre le policier et les parents de Nadine, l'une des victimes, qui, après avoir salué le public, se sont à mis à jurer au nom de Dieu que leur fille était innocente et vivait bien seule. Ils sont allés jusqu'à remercier le Ministère de l'Intérieur pour avoir apporté la preuve de la virginité de leur fille défunte. 
Pendant un instant, j'ai oublié que la jeune fille avait été assassinée et ai bien cru qu'on lui cherchait un époux: lorsque le policier a annoncé qu'après examen médical, la virginité de la jeune fille était avérée, les gens qui connaissent la famille lui ont présenté leurs félicitations pour cette confirmation officielle.
Maudite soit une société où des parents qui ont récemment perdu leur fille doivent avoir le souci de sa virginité, post-mortem.
Maudite soit-elle, car elle punit des jeunes filles pour leur virginité, qu'elles soient vivantes ou mortes.
Le meurtre atroce de Nadine est négligeable…pourvu qu'elle soit vierge.

1 commentaire

  • elbatoul

    le père de la defunte nadine et la mère de hiba m ont bouleversée et le peuple egyptien m’a ecoeuré à qui a t’on affaire à des musulmans?coptes?chrétiens?juifs???????????peut etre oui ;devant l’atrocité du crime on trouve le moyens de parler de quoi?????quel peuple !quel journalisme!;vous étes mille fois pire que celui qui a commis le meutre lui au moins avait un mobile mais vous quel est le votre pour traiter de la sorte vos morts?

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site