Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Amérique Centrale : Les femmes, la technologie et l’éducation

Cet article, publié sur Global Voices en anglais le 1er décembre 2008 , a été traduit par Maylis Dumestre et Emma De Gelis, de la classe préparatoire ECS3 du Lycée Ozenne de Toulouse, sous la direction de leur professeur Audrey Lambert, dans le cadre du projet pédagogique “Initiation à la traduction d'actualités”.

Avec laimable autorisation de Take back the Tech

Avec l'aimable autorisation de Take back the Tech

Une campagne intitulée « Take Back the Tech » (A la reconquête des technologies, en anglais) vise à reconquérir « les technologies de l’information et de la communication pour mettre fin aux violences faites aux femmes », ainsi qu’à poursuivre la lutte contre le SIDA. C’est une des nombreuses initiatives menées à travers le monde qui encouragent les femmes à ne pas avoir peur des technologies et qui, par le biais de l’éducation, [en espagnol, comme tous les blogs cités] leur apprend à les utiliser pour améliorer leur quotidien. Aujourd’hui plus que jamais, il est important que les femmes et les jeunes filles utilisent les technologies pour améliorer leur quotidien, surtout en Amérique centrale.

 Dans cette région, les femmes font souvent les gros titres, mais pas pour les raisons pour lesquelles on aimerait les trouver dans les journaux. Au lieu de cela, les nouvelles concernent les violences sexistes, l’extrême pauvreté, le manque d’opportunités, la malnutrition, les taux de mortalité élevés et même des féminicides. Malgré tout, il y a des femmes incroyables venant de toute la région qui écrivent essentiellement sur la technologie et qui essaient de changer la vie des femmes.
Sweetsakura n’est pas seulement une experte en logiciels, elle soutient également les logiciels libres, et partage informations et tuyaux sur son blog au sujet des logiciels, du matériel informatique et du système d’exploitation Ubuntu, depuis le Salvador.
Depuis le Honduras, Librecaos fait partager à sa communauté l’importance des logiciels traduits en langues locales, et se réjouit du fait qu’ils se soient enfin procuré Ubuntu, un système opérationnel traduit en Miskito, une langue indigène d’Amérique centrale. Elle a récemment commémoré la journée internationale pour l’abolition des violences faites aux femmes, et s’est remémoré certaines expériences :

En esto días recuerdo más cuando empezaba a trabajar y me tocada hacer transcripciones de cassetes, todos eran talleres con mujeres hablando sobre sus experiencias, no podía evitar conmocionarme al oir como sus esposos las golpeaban, oirlas llorar cuando aseguraban que podían trabajar porque “No tenian permiso de su marido”, o peor escuchar como las usaban como si fueran muqueñas para sexo, y luego las dejaban.

«Ces derniers jours, je me souviens du temps où j’ai commencé à travailler et où je devais transcrire des cassettes sur lesquelles témoignaient des femmes travaillant dans des ateliers, et je ne pouvais pas m’empêcher d’être émue quand je les entendais dire que leurs maris les frappaient, qu’elles pleuraient quand elles ne pouvaient pas travailler parce qu’ « elles n’avaient pas la permission de leur époux », ou pire, qu’elles étaient utilisées comme des objets sexuels avant d’être abandonnées.

Le blog Vinculacion d’Ivonne Aldana du Guatemala, est vraiment impressionnant. Elle y parle des nouvelles inventions, des nouveaux modèles et créations, des systèmes informatiques, et de l’importance des chercheurs en développement. La Piensa Libre, du Costa Rica, écrit avec élégance sur la technologie, entre autres questions
importantes puisqu’elle ne peut pas être isolée de la société, de l’environnement et autres.

L’alphabétisation des femmes et l’amélioration de l’éducation pour les filles peuvent contribuer à résoudre des problèmes majeurs en fournissant l’accès à des informations sur la sexualité, afin de prévenir certaines maladies par exemple. Heureusement, les femmes d’Amérique centrale vont être de plus en plus nombreuses parmi les usagers des nouvelles technologies, les fabricants et les responsables politiques !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site