Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Playing for Change : La musique pour la paix

MeetJohnSong propose à notre attention (en anglais) un projet collaboratif mondial appelé Playing for Change : Peace through Music (“Jouer pour le changement : la paix par la musique”). L'idée qui l'anime est que la musique est un facteur commun d'unité entre différentes cultures, ethnicités et régions. Le film et la musique seront disponibles en 2009, et on peut trouver plus d'informations sur ce projet sur le site web de Playing for Change.

Playing for Change, ce n'est pas seulement de la production et distribution de musique : leur fondation (PFCF) construit et fait fonctionner une école de musique dans le township de Gugulethu et un Centre Artistique à Johannesbourg en Afrique du Sud, afin d'offrir des opportunités de développement et de formation aux jeunes de la communauté. Ils entretiennent également un centre pour les réfugiés tibétains en Inde et au Népal.

La bande-annonce qui présente la chanson Stand by Me jouée par des musiciens de différentes parties du globe a circulé il y a quelques mois sur Internet sous forme de vidéo virale; elle revient à présent en racontant de façon exhaustive comment la musique peut effacer les frontières et les barrières :

Vous pouvez aussi visionner la bande-annonce in extenso du documentaire :

 

Ce projet n'est pas le seul du genre : le 7 décembre, nous vous avons parlé de l'orchestre symphonique virtuel de YouTube, ouvert aux participants du monde entier :

YouTube orchestre un projet collaboratif inédit : inviter des musiciens du monde entier à auditionner en ligne pour le premier orchestre symphonique virtuel jamais créé. Amateurs et professionnels ont jusqu'au 28 janvier 2009 pour télécharger des partitions, et enregistrer des vidéos de leur interprétation.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site