Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Mexique : Un cireur de chaussures fait sa pub sur YouTube

Note de l'auteur : La photographie ci-dessous, qui représente un cireur de chaussures à Monterrey, au Mexique, a été prise par Issa Villarreal, et a d'abord été publiée sur le blog Ocho Cuartos [en espagnol]. Elle a poursuivi par un article sur son blog [en espagnol] à la suite de l'entretien qu'elle a eu avec cet homme qui utilise YouTube pour se faire de la publicité. Ce qui suit en est la traduction et a été publié avec la permission de l'auteur.

Photo de Issa Villarreal. L'écriteau dit : “Regardez sur YouTube ou sur Google la vidéo du cireur de chaussures aux deux brosses”

Il est facile de distinguer Juan Luna des autres cireurs de chaussures du centre de Monterrey, au Mexique. Son stand, situé à l'intersection de Escobedo et Padre Mier, affiche un écriteau invitant les passants à regarder sur YouTube et sur Google sa vidéo intitulée, “Le cireur de chaussures aux deux brosses”.

“C'est mon idée”, explique-t-il tout en s'occupant d'un de ses clients. “L'idée est de me faire connaître pour toucher plus de personnes. De changer un peu du nettoyage à l'ancienne.”

Juan est ambidextre : il utilise un brosse dans chaque main pour lustrer une chaussure avec chacune. Il se considère comme très qualifié mais aussi comme innovateur dans sa façon de travailler : il ajoute du Teflon au cirage, ce qui fait glisser l'eau et la poussière des chaussures. De cette façon, dit-il, la protection peut durer presque deux semaines, alors qu'il fait payer le prix habituel.

Sa vidéo sur YouTube permet de voir comment il utilise ses deux brosses, ainsi que la source de sa motivation quotidienne : une photographie de sa famille. Ce clip, qui ne dure qu'une minute, est en ligne depuis six mois et a déjà obtenu 4 500 visites depuis mai 2008.

Cela fait dix ans qu'il fait ce métier. Mais cela fait seulement quelques mois qu'il a trouvé un sponsor (une entreprise organisant des mariages, à Monterrey) pour enregistrer et mettre en ligne la vidéo de son stand au cœur de la ville, où il est installé depuis un an.

“Mes clients m'ont encouragé parce qu'il n'y a pas d'autre cireur de chaussures ambidextre et utilisant deux brosses comme moi. Ça change des vidéos comiques sur YouTube,” assure Juan.

Quand on lui demande l'impact qu'a eu sa vidéo, il dit qu'il “a gagné des clients qui l'ont vu sur Internet”. “Quelqu'un leur a recommandé la vidéo, ou ils l'ont vue par hasard, mais cela a éveillé leur curiosité et ils ont eu envie de voir ça de leurs propres yeux”.

Son slogan publicitaire est “Le meilleur cireur de chaussures du monde”. Il dit qu'il va sur Internet une ou deux fois par semaine. Et qu'il regarde des vidéos comiques sur YouTube.

Juan est s'épanche volontiers sur sa stratégie commerciale et sur la confiance qu'il porte aux médias électroniques. “Une des explications de ma vidéo, c'est qu'on ne rencontre jamais les gens qu'on voit sur YouTube, et je suis le seul qu'on peut voir et rencontrer en personne”, conclut-il.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site