Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : La Charte 08, pour être libre et ne plus avoir peur

À la veille du 60e anniversaire de la promulgation de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, le 10 décembre, 303 éminents intellectuels et défenseurs des droits de l’Homme chinois se sont associés pour publier la Charte 08, qui réclame davantage de réformes politiques en Chine. Toutefois, le gouvernement chinois a décidé de célébrer la Déclaration universelle des droits de l’Homme en réprimant cet acte pacifique et rationnel. Un certain nombre d’intellectuels chinois, quelques avocats et activistes des droits de l’Homme ont été arrêtés dans le cadre d’une enquête. Parmi eux, Liu Xiaobo est toujours maintenu en détention par la police.

Une déclaration de traîtres ?

Pourquoi le gouvernement chinois a-t-il voulu réprimer la Charte ? Il n’existe évidemment aucune explication officielle, si ce n’est l’excuse habituelle : Liu Xiaobo serait une menace pour la sécurité nationale. Peut-être que la lecture en ligne d’opinions pro-gouvernementales pourrait nous éclairer sur la démarche. Pour Sima Nan, la Charte 08 est une “déclaration révolutionnaire aux couleurs chinoises” :

“中国颜色革命宣言”后签名的人,不少都是一侧颈椎增生扭脸右转死猪不怕开水烫的老面孔。那位林培瑞先生,大家也并很不陌 生。早在1989年,他机智地一手策划了方某人的外逃;长期以来,他慷慨地出钱豢养着一批所谓的“民运”人士。当然,出钱的领钱的心里都明镜一般,无论策 划逃人,还是出钱养人,均非林老一己之力所能为之,其后悉有庞大的后援支撑,无非年度计划必须完成,无非请人形象代言。

Ceux qui ont signé la “déclaration révolutionnaire aux couleurs chinoises” ne sont qu'une bande de vieux porcs. Le nom de Perry Lin ne doit pas être étranger à bon nombre d'entre vous. En 1989 déjà, il avait planifié la fuite d'une certaine personne. Il nourrit depuis bien longtemps toute une troupe de personnalités qui se réclament du soi-disant “mouvement démocratique”. Ils savent bien que tout cet argent ne vient pas directement des poches de Lin. Il bénéficie de nombreux soutiens qui n'avaient besoin que d'un visage pour les représenter.

Wu Yu a appelé la Charte 08 une “Charte de traîtres” :

昨天在司马南先生的文章里看到了《零八宪章》的中文全文和英文译文,这个以美国普世价值观做意识形态凝聚力的《零八宪章》 就是一个卖国汉奸思想导向。因为意识形态和民族文化是最强大的国家凝聚力,这个《零八宪章》宣扬的是美国的意识形态,就是为了建立美国的国家凝聚力,所以 《零八宪章》就是卖国的汉奸宪章。

Hier, j'ai pris connaissance des versions chinoise et anglaise de la Charte 08 grâce à l'article de Sima Nan. Ce texte, qui soutient la valeur universelle représentée par les États-Unis, est un acte de traitrise. L'idéologie et la culture nationale sont les vecteurs les plus importants de l'unité d'une nation. Puisque cette Charte 08 véhicule l'idéologie américaine, elle contribue à établir l'unité des États-Unis. C'est pourquoi la Charte 08 est une charte de traîtres.

Bien que le gouvernement chinois continue de réprimer les voix divergentes, de nombreux blogueurs chinois prennent le risque de signer la Charte et de répandre l'information.

Surmonter la peur

Un libéral a longtemps hésité avant de se décider à signer la Charte avec son vrai nom :

今天终于签了名,签的真名、真职业,对签名活动来说可能有些晚,但对我来说意义重大。以前顾虑在于,我的职业虽然算自由职业,但时刻处在种种矛盾、旋涡之中,属于每年政府都要注册、年检的那种敏感行业,一个省也不过几千人,当局调查、和谐起来十分方便。

就这样折磨了自己几日,发现自己根本就是庸人自扰。既然内心对一件事深深认同,做与不做又都有可以理解的理由,剩下的就是选择的问题了。“为了正 义,哪怕它天崩地裂”是一种选择,不争不鸣、独善其身也是一种选择,两种选择没有高下之分、只有利害之别。说到底,每个人仅对内心负责则矣。而我的权衡结 果是:如果不做这件事,将来内心一定会不安。

Aujourd'hui, j'ai enfin signé, avec mon vrai nom et ma vraie profession. C'est peut-être un peu tard, mais c'était très important pour moi. J'ai beaucoup hésité, j'exerce peut-être une profession libérale, mais j'avais un dilemme car mon travail fait que je dois me déclarer tous les ans auprès du gouvernement. S'ils devaient mener une enquête, ce ne serait pas très difficile pour eux de m'”harmoniser”. Je me suis torturé ainsi pendant plusieurs jours, réalisant que je me prenais la tête tout seul. Alors que je soutiens entièrement cette cause, j'avais autant de raisons de le faire que de raisons de ne pas le faire. Après, c'est une question de décision. “Au nom de la justice, et quoi qu'il en coûte” est un choix, la fermer et éviter de me mouiller en est un autre. Et ces deux choix se valent, il n'y a que le risque qui les différencie. Au final, chacun devrait écouter son cœur. Et voici ma décision finale : si je ne le fais pas, je le regretterai toute ma vie.

Ran Yunfei, un blogueur connu et l'un des 303 signataires, nous explique comment contrer la politique de la peur dans un État autoritaire :

有人说,你就不恐惧吗?我恐惧,和大家一样。但我认为面对恐惧的方式可能有所不同,有人说,你的电话肯定被监听,我说他爱 听不听(这不表明我赞赏他来听,我反对他来听,这只是我反对无效时的被动考量,但对他们这种窃听,我一直反对),事涉公众利益,我私下说与公开说的完全一 样;有人说,你出来可能有人跟踪,我说我到不了那个级别,即令是有,我也欢迎他一起聊天喝茶,但茶钱你得自己给。官方最高兴的是,你完全按照他威胁性的旨 意来生活,生活在恐惧不安中,活得越来越憔悴,生活越来越无趣,它最高兴。它会暗中说,…毋如完全尊重自己的规律与轨迹,这是对制造恐惧者的最大打击。

On me demande : “Tu n'as pas peur ?” J'ai peur, comme tout le monde. Mais ma manière de faire face à la peur est peut-être différente des autres. On me dit : “Ton téléphone doit être sous écoute.” Je réponds : “Si ça lui chante.” (Cela ne veut pas dire que j'aime être écouté. Je m'y oppose, mais m'opposer ne servira à rien). Dès qu'il est question d'intérêts publics, ce que je déclare en privé ne différera pas beaucoup de ce que je déclare en public. On me dit : “Tu dois être suivi”. Je réponds que je ne suis pas encore si bien classé. Et même si c'était le cas, ça ne me dérangerait pas de boire un thé avec la personne en question, du moment qu'il ne me laisse pas payer l'addition. Le gouvernement serait ravi de te voir vivre sous la contrainte de ses menaces. Il serait ravi de te voir vivre dans la peur et dans l'anxiété, de t'avoir ôté toute joie de vivre. Respecter ses principes et sa trajectoire, c'est la meilleure arme contre ceux qui créent la peur.

Tie Liu, un écrivain de 76 ans, explique pourquoi il a signé la Charte :

我是个七十有六岁的老人,不顾疲劳戴着老花镜把”零8宪章”反反复复地看了三遍,最后毅然签上了自已的名字,位列57 位。”08宪章”写道:…制造了反右、大跃进、文革、六四、打压民间宗教活动与维权运动等一系列人权灾难,致使数千万人失去生命,国民和国家都付出了极为 惨重的代价。”难道这不是事实吗?我是历史老人,各种灾难的见证者。

Je suis un vieillard de 76 ans, j'ai mis mes lunettes pour lire et relire la Charte 08 trois fois de suite. Puis j'ai décidé d'y apposer mon nom. J'étais le 57e à le faire. Il est écrit dans la Charte : “… la Campagne Anti-droite (1957), le Grand Bond en Avant (1958-1960), la Révolution culturelle (1966-1969), le massacre du 4 Juin (sur la place Tiananmen en 1989), ainsi que la répression actuelle de toutes les religions non autorisées et la suppression du mouvement weiquan [en anglais]. Pendant toute cette période, le peuple chinois a payé un prix colossal. Des dizaines de millions de personnes ont perdu leur vie, et plusieurs générations ont vu leur liberté, leur bonheur, leur dignité humaine cruellement foulés aux pieds.” Il s'agit là de vérités historiques, j'ai été le témoin de cette Histoire, et le témoin de toutes ces catastrophes.

Manifestation à Hong Kong, sans la presse

Bien que Hong Kong jouisse des libertés d'expression et d'information, les médias ont ignoré la Charte 08. Hier, j'ai participé à une manifestation pour demander la libération de Liu Xiaobo, mais aucun média chinois n'était présent. Dans le même temps, les discussions en ligne demeuraient très limitées. J'ai écris un article sur le site de journalisme citoyen inmediahk.net à propos de cette manifestation et du contexte médiatique :

大部份網上媒體,都是主流的鏡子或回音室,從《零八憲章》的傳播看,論壇和 Blog 的獨立性都成疑,畢竟個人的意識、喜好都跟著主流來轉…;再且,個人或缺乏組織的聚眾,在缺乏資源與意識下,亦無法發揮抗衡的作用。香港的 Bloggers 相對國內的,因為缺乏自主的組織與意識,與國內和台灣相比,顯得隨波逐流,而沒有成為資訊傳播的行動者。

《零八憲章》在香港的傳播是一個警號,當我們的教育強調國民身份認同,而主流媒體(尤其是電視媒體)只談奧運、神七與中央救市,完全屏閉人民作為主體的社會改革力量;另一方面,網上/社會上獨立多元的聲音無法成為抗衡的力量,我們的下一代,只會變成國家搖藍下的娃娃。

我們需要更強、更有意識、更多元自主的獨立媒體運動。

La plupart des médias en ligne ne font que refléter les intérêts de la majorité. En ce qui concerne la Charte 08, l'indépendance des forums et des blogs est remise en question. Après tout, les goûts et les intérêts individuels sont influencés par la majorité… D'ailleurs, les individus ou l'agrégation d'individus sans ressources et sans organisation ne peuvent rien contre la majorité. En comparaison avec nos confrères du continent, les blogueurs hongkongais n'ont pas de réseau et de conscience autonomes, ils ont tendance à suivre la majorité et n'arrivent pas à devenir des activistes de l'information. La dissémination de la Charte 08 à Hong Kong tient lieu d'avertissement. Le gouvernement fait campagne sur le thème de l'éducation patriotique et nos médias grand public, la télévision en particulier, ne font que parler des Jeux Olympiques, de voyages dans l'espace et de l'intervention du gouvernement central pour résoudre la crise financière, dissimulant ainsi les efforts de la population pour promouvoir le changement social. De l'autre côté, les médias indépendants en ligne ne se sont pas assez imposés pour se transformer en force de contre-propagande. Nos prochains deviendront alors des bébés dans le berceau de l'État.

Nous avons besoin d'un mouvement de médias indépendants plus fort, plus diversifié et plus autonome.

Jusqu'à présent, des milliers de Chinois ont signé la Charte et plusieurs plate-formes en ligne permettent de récolter les signatures : zola's google knol et inmediahk.net. Vous pouvez aussi envoyer un courriel à 2008xianzhang@gmail.com ou à poonkarwai@gmail.com

La version française de la Charte est accessible ici, la version anglaise ici, la version japonaise ici, et la version chinoise ici.

Crédits photo : hegelchong

1 commentaire

  • democratiepourleVietnam

    Tous mes respects pour les gens qui luttent pour la démocratie en Chine. Ils ont réagi pour une bonne cause et aussi pour leurs générations à venir.
    Le Vietnam, tout comme les pays socialistes communistes, vit actuellement une situation pareille. Il faut faire quelque chose. Une telle charte pour le Vietnam ?

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site