Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Népal : Nouvelles rumeurs sur le terroriste capturé à Mumbai

Les rumeurs sur l'identité et le passé de  Ajmal Amir Kasab, l'unique terroriste capturé vivant par les autorités indiennes durant les attentats de Mumbai, abondent sur Internet. Cette fois-ci, aux côtés de celui de l'Inde et du Pakistan, le nom du Népal est apparu. [Tous les blogs cités sont en anglais]

Le 15 décembre, un avocat pakistanais, C M Farooque a affirmé qu'en 2005 Kasab avait été “kidnappé” par les Indiens à Katmandou, avec l'aide de la police népalaise, pour être utilisé plus tard dans “un plan”.

“L'avocat dit qu'il a écrit aux gouvernements pakistanais et indien à ce sujet. Il dit qu'il a aussi donné une conférence de presse au Népal, durant laquelle il a révélé que la police népalaise a arrêté Ajmal Kasab et bien d'autres personnes, et les a détenues dans un lieu inconnu, que ces personnes devaient être utilisées dans un plan, ultérieurement. Il a dit qu'il n'a eu aucun contact avec Ajmal Kasab depuis sa disparition.”

Farooque affirme aussi que Kasab se trouvait au Népal avec un visa d'affaires jusqu'à son enlèvement par les Indiens pour ce plan “ultérieur” . Il ajoute qu'il a été plus tard contacté par les parents de Kasab pour qu'il les aide à retrouver leur fils.  

Les blogueurs pakistanais et indiens examinent les déclarations de Farooque avec un certain scepticisme, car  Kasab a lui même reconnu son rôle dans les attentats, son association avec l'organisation terroriste Lashkar-e-Toiba et ses parents au Pakistan l'ont formellement identifié.

Le gouvernement népalais a publié un communiqué niant les allégations de Farooque sur un quelconque enlèvement :

“Nous n'avons aucune information de la sorte” a déclaré le porte-parole du ministère de l'intérieur Nabin Kumar Ghimire à IANS.

Bien que cet enlèvement supposé de Kasab soit vigoureusement démenti tant en Inde qu'au Népal, et que bien peu y croient au Pakistan, le Népal est cependant très critiqué pour son impuissance à contrôler sa frontière avec l'Inde. Les critiques sont particulièrement sévères du côté indien. La longue et poreuse frontière est vue comme un risque sérieux pour la sécurité respective de l'Inde et du Népal.

Ajit Chak écrit sur Merinews :

“Si l'on considère la menace posée par Lashkar et d'autres groupes apparentés, surtout après les événements de Mumbai, on s'attendrait à ce que les gouvernements népalais et indien prennent des mesures pour contrôler cette frontière dangereuse avec l'état indien de l'Uttar Pradesh, ou au moins qu'ils s'entendent pour coopérer dans la surveillance de cette frontière.”

L'Inde est également critiquée au lendemain des attentats de Mumbai. Dr. Hari Bansha Dulal écrit sur Nepali Perspectives que l'Inde devrait réévaluer ses politiques de sécurité : 

“L'indulgence de l'Inde envers ceux qui lèvent le poing contre le Népal n'a pas pris fin avec la générosité dont elle a fait preuve envers les maoïstes [népalais]. Elle continue à offrir un refuge à des groupes sécessionnistes armés qui veulent partitionner le Népal. En quoi le soutien du Pakistan aux djihadistes qui veulent libérer l'état indien du Cachemire est-il différent de la passivité de l'inde face aux groupes qui réclament la sécession ? La lutte armée au Népal ne survivrait pas sans l'indulgence de l'Inde.”

Parallèlement au débat sur les politiques indiennes et népalaises après les attentats et sur l'identité de Kasab, l'Internet est aussi utilisé par des extrémistes et leurs sympathisants pour faire l'apologie des terroristes impliqués dans les attentats de Mumbai. Le Times of India rapporte que dans bien des salons de chat sur le Web les discussions sont consacrées au groupe Lashkar-e-Toiba. Des messages glorifiant les attentats terroristes de Mumbai et de haine contre les Etats-Unis, Israël et le Royaume-Uni peuvent être fréquemment lus dans ces chats en ligne.  

“Certains de ces terroristes électroniques, qui relaient aussi des informations sur comment s'enrôler dans le LeT (Lashkar-e-Toiba), demandent à ce que de pareils attentats aient lieu aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.  Ajmal Amir Kasab et les neuf autres terroristes des attentats de Mumbai y sont décrits comme des héros.”

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site