Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Paraguay : Le rallye Trans-Chaco est repoussé

Traduction de Nicolas Rouillon et Cédric Boyer, élèves de la classe ECS3 du Lycée Ozenne de Toulouse sous la supervision de leur professeur Audrey Lambert, dans le cadre du projet pédagogique “Initiation à la traduction d'actualités”.

Chaque année, des pilotes automobiles du monde entier débarquent dans la région paraguayenne de Chaco pour participer au Rallye Trans-Chaco qui a lieu depuis 1971. Cette année, la région du Grand Chaco a été particulièrement frappée par la sécheresse. L'état d'urgence a été déclaré dans cette zone. En conséquence, le gouvernement a annoncé qu'il reporterait la course [en espagnol], invoquant la nécessité de permettre aux bénévoles de porter secours aux 18 000 familles de la région, y compris aux nombreuses familles indigènes.

Carlos Rodriguez de Rescatar [en espagnol, comme tous les blogs cités] n'est pas d'accord avec la suspension de la course, et explique comment le gouvernement en est arrivé à cette décision:

Cuando se declara una situación de emergencia como aconteció ahora es que se evaluó el cuadro crítico de un fenómeno natural y su efecto sobre los bienes, la infraestructura y la vulnerabilidad de poblaciones existentes donde se produce el fenómeno. Un equipo técnico hizo una estimación del impacto en las actividades cotidianas y de desarrollo y recomendó establecer medidas para reducir la vulnerabilidad y mitigar los efectos de la sequía. Entre ellos, la suspensión del rally.

Quand on déclare un état d'urgence comme celui-ci, on évalue d'un œil critique le phénomène naturel et ses effets sur les biens, les infrastructures et la vulnérabilité des populations locales. Une équipe technique a estimé l'impact sur les activités quotidiennes et le développement et a recommandé que des mesures soient prises pour réduire cette vulnérabilité et atténuer les effets de la sécheresse. Parmi ces recommandations figure la suspension du rallye.

Marta Escurra se demande quelles autres conséquences peuvent résulter de la suspension de la course :

El rally consiste en un puñado de días, para ser precisos tres, y sí… es cierto que dentro de ese marco ocurren “cosas extrañas” que luego vemos reflejadas en los diarios sensasionalistas. Pero también es cierto que además de los rallystas otras personas dependen económicamente de la competencia y es tal vez su única entrada de dinero honesto en todo el año.

Le rallye dure quelques jours, trois pour être plus précis, et oui… c'est vrai que dans ce contexte, il y a des ”choses étranges” qui se produisent et qui finissent par paraître dans les journaux à sensation. Mais c'est aussi vrai qu’hormis les pilotes, d'autres personnes dépendent économiquement de la compétition, et cela peut constituer leur unique rentrée d'argent de toute l'année.

La détresse à laquelle les familles font face ne se limite pas à la région de Chaco, et Jorge Torres Romero s'intéresse aux populations plus proches de chez lui et écrit :

La otra cuestión. Se declara emergencia por la sequía, pero Camilo se pasa hablando de las caries, problemas respiratorios y complicaciones de la salud de centenares de familias de varias comunidades indígenas. No hace falta ir tan lejos. Acá en los bañados de Asunción, al menos a mil metros de su oficina se va a encontrar con mayores problemas odontológicos y respiratorios ya sea por la basura y por la contaminación. ¿Por qué no plantea declarar estado de emergencia la zona del bañado?

Autre problème. Une urgence a été déclarée face à la sécheresse, mais Camilo (Soares, le Ministre de l'assistance nationale) évoque les caries, les difficultés respiratoires et autres problèmes de santé auxquels sont exposées des centaines de familles des communautés indigènes. On n'a pas besoin d'aller aussi loin. Ici, dans la périphérie d'Asunción, à environ un kilomètre de mon bureau, on peut trouver des gens avec des problèmes dentaires et respiratoires plus graves, dus aux déchets et à la pollution. Pourquoi ne proposent-ils pas de déclarer un état d'urgence dans ces quartiers ?

Beaucoup sont contrariés par la suspension du rallye, celui-ci étant l'événement sportif  le plus populaire du pays après les matches de  football.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site