Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Guadeloupe : Kwanzaa, du nouveau dans les fêtes de fin d'année

En plus de la traditionnelle célébration de Noël, les Guadeloupéens en ont récemment adopté une nouvelle, Kwanzaa,  qui débute le 26 décembre et prend fin le 1er janvier.

Ce nouveau phénomène est d'autant plus intéressant qu'en Guadeloupe, île historiquement catholique, la fête de Noël est une part intégrante du patrimoine culturel et beaucoup de personnes marquent l'occasion, sans visée religieuse. Alors comment expliquer l'intégration de la célébration de Kwanzaa dans ces fêtes de fin d'année? Shaka Zulu dans Gwafakwika répond à la question “Kwanzaa, c'est quoi ?” [en créole]:

Ka sa yé ankò Kwanzaa? On mak fabrik? Awa sé sélébrasyon kiltirèl a tout nèg a si latè. E sé osi sélébrasyon a tout kominoté é tout fanmi nèg. Ki moun ki kréyé sa? Sé on dénonnmé doktè Maulana Karanga ki sé profésè a étid afrikenn an péyi mériken. I kréyé sa an 1966. Pou ki i kréyé-y? Sé padavwa tout nèg ka apwann tout kilti a dòt pèp é ras andéwò dè ta yo. Kwanzaa a pa on rèlijyon mé on sélébrasyon kiltirèl

Kwanzaa, c'est quoi encore ? Encore un nom à l'emporte-pièce? Non, c'est une célébration culturelle pour tous les Noirs de la terre. C'est aussi la célébration de toutes les communautés noires, ainsi que de la famille. Qui est à l'origine de cette célébration ? Un homme du nom de Docteur Maulana Karanga, qui était professeur d'études africaines aux Etats-Unis. Il l'a créée en 1966. Et pourquoi l'a-t-il créée ? Il pensait que les Noirs apprenaient toujours la culture des autres plutôt que la leur. Kwanzaa n'est pas une célébration religieuse mais plutôt culturelle.

Allain Jules donne une explication complémentaire sur le blog leflingueur:

C’est un événement majeur, le plus important même pour les negro-africains. Importé des Etats-Unis depuis peu, il a déjà commencé à faire jaser sérieusement en France.

Jules confirme que Kwanzaa n'est pas une célébration religieuse et rassemble des personnes de divers horizons :

Kwanza est donc un ensemble permettant à la fois de se retrouver pour mieux se connaître, de parler pour mieux s’apprécier, de manger des mets de l’océan indien, les saveurs africaines ou caribéennes, de partager des idées d’innovation, de vocation, de créativité, de découverte, de coopération, tant politique, sociale, qu’économique, et de mettre en place des entraides.

Ceci soulève la question suivante : qui a introduit en Guadeloupe, la célébration de Kwanzaa, “créée” aux Etats-Unis ? La question trouve une réponse partielle dans le fait que les Etats-Unis soient devenus une destination privilégiée de la jeunesse guadeloupéenne. En effet il y a une dizaine d'années, la jeunesse guadeloupéenne a commencé à massivement partir faire ses études en Amérique du Nord, plutôt qu'en France métropolitaine. Shaka Zulu apporte une réponse plus précise en évoquant le nom d’Ama Mazama :

Ama Mazama est également connue sous le nom de Marie-Josée Cérol. Native de la Guadeloupe, elle est docteur en linguistique (Sorbonne Nouvelle, 1987), et enseigne au Département d'études afro-américaines de la Temple University aux États-Unis.

Comme l'indique cette vidéo du journal suisse francophone le Matin.ch, Ama Mazama est connue pour son engagement pour le Panafricanisme et ses idées sur la colonisation en Afrique et dans la Caraïbe. C'est en partie dans cette optique qu'elle a changé de nom en abandonnant son nom guadeloupéen pour un nom africain. Il n'est donc pas surprenant de savoir que c'est bien elle qui a décidé, il y a une dizaine d'années, de faire connaître la célébration de Kwanzaa aux Guadeloupéens.

Cette année encore, Ama Mazama est de retour en Guadeloupe pour célébrer Kwanzaa avec sa famille, ses amis, mais aussi un nombre sans cesse croissant d'anonymes qui ont découvert et adopté cette tradition. L'événement a eu lieu en Guadeloupe le samedi 27 décembre 2008 et a suivi le programme suivant:

1/ Conférence-débat (vidéo-projection)
Thème : Les implications de l’Election d’OBAMA pour le monde noir.

2/ Présentation des 7 préceptes du Kwanzaa

3/ Festivités : Echanges culturels, poèmes, Gwo Ka

…et bien sûr le festin de Kwanzaa !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site