Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Asie du sud : 2008, une année turbulente

Traduit par Laura Tomasi,  élève de classe préparatoire (ECS3) du lycée Ozenne de Toulouse, sous la supervision de Audrey Lambert, dans le cadre du projet pédagogique “Initiation à la traduction d'actualités”

Au regard des événements qui ont secoué l’Asie du Sud durant l’année 2008, on constate que le terrorisme a occupé le devant de la scène dans de nombreux lieux de cette région. Ce fût aussi une année d’élections cruciales et décisives dans de nombreux pays d’Asie du sud-est.

Les revues de blogs de Global Voices des blogosphères de cette région géographique ont mis en évidence d’importantes perspectives sur des actualités qui ont dominé dans la presse internationale. Ils ont aussi soulevé des questions  moins évoquées par les médias traditionnels. Nous allons récapituler certains des plus importants événements de 2008 ou leurs protagonistes, vus par les auteurs de Global Voices et les blogueurs de la région [Les blogs cités sont soit en anglais, soit en français quand les billets ont été traduits pour Global Voices en français].

BANGLADESH

Le Bangladesh a été affecté par la hausse mondiale du prix des denrées alimentaires et la pénurie de riz qui en a découlé. Les blogueurs ont débattu pour savoir si les Bangladais faisaient ou non face à une crise alimentaire suite à ces événements.

La liberté de la presse a beaucoup été mise en doute au Bangladesh. Les blogueurs bangladais ont lancé des discussions en ligne animées sur la censure des médias dans leur pays.

collage de photos (cliquer sur l'image pour l'agrandir), qui ont été exposés lors de la Sidr Aid Photography Exhibition 2008. par: Russell John

L’utilisation des médias personnels (blogs, sites de partage de photos et vidéos) a prospéré au Bangladesh en 2008. Un tremblement de terre modéré a secoué la ville de Dhaka le 27 juillet. Presque simultanément, des blogueurs locaux de Dhaka ont commencé à rapporter les faits par l’intermédiaire de la plateforme de micro-blogging Twitter et sur leurs blogs.

Un groupe de blogueurs bangladais a réclamé justice pour une  travailleuse violée et assassinée. Cette affaire n'aboutissait pas en justice, du fait du manque de preuves et elle avait été classée. On a alors assisté à quelque chose qui ne s’était jamais produit auparavant :

Une campagne internet a été lancée qui comprenait un blog, un groupe Facebook et une pétition en ligne. En dehors d’Internet, des manifestations et des chaînes humaines ont été organisées pour que l’opinion publique prenne connaissance de cette affaire.

Cette campagne a incité les médias traditionnel à reprendre l’information. L’instruction a finalement été réouverte.

Une dépêche d’AFP, relayée par de nombreux médias internationaux à travers le monde prétendait qu’un riche Bangladais avait construit, pour 58 millions de dollars, « une copie exacte » du légendaire Taj Mahal d’Agra. Des blogueurs bangladais s’y sont rendus pour mener l’enquête et ont rapporté par des billets sur leurs blogs, des photos et des vidéos, qu'il s'agissait de désinformation, et plus que probablement d'une escroquerie.

L’élection parlementaire longuement attendue du Bangladesh aura lieu le 29 décembre 2008. Global Voices soutiendra les efforts des citoyens reporters  locaux pendant l’élection.

BHOUTAN

Au Bhoutan, le tourisme a été découragé, pour protéger la culture. Des blogueurs espéraient qu’un concours « Miss Bhutan » serait à l’origine d’une nouvelle tendance qui permettrait de briser la glace [et le protectionnisme bhoutanais].

Sur un blog, un commentaire déclarait :

« Le pays entier est un paradis pour les photographes. Les dzongs et les monastères sont tous beaux. Mais les gens aussi. Si calmes et si accueillants. »

Le Bhoutan est maintenant entré dans une nouvelle ère de démocratie après les élections de décembre 2007 et de mars 2008. A plusieurs occasions Global Voices est entré en contact avec Tshering Tobgay, membre du parlement du Bhutan, et leader du parti de l’opposition, qui s’exprime sur différents sujets.

Sa Majesté, Jigme Khesar Namgyel Wangchuck: photo de grassvalleybrent, utilisée sous licence Creative Commons

Le couronnement du nouveau roi du Bhoutan, Sa Majesté Jigme Khesat Namgyel Wangchuck, a eu lieu en novembre. Des internautes bhoutanais ont utilisé leurs blogs pour rendre hommage au nouveau roi. Cependant, le fait que les réfugiés népalais aient été ignorés dans le discours de couronnement du roi a suscité un débat.

INDE

Le point positif est que l’Inde a dévoilé la super mini voiture à 2 500 dollars, la Tata Nano, et la blogosphère indienne en a bourdonné de fierté, faisant remarquer que les voitures ne devraient plus être des produits de luxe. A la grande joie des blogueurs, la Tata Motors d’Inde a ensuite racheté à Ford Motors Jaguar et Land Rover.

Tata Nano par  Incrediblesyurveda utilisée sous licence creative commons license.

L’accord nucléaire entre les États-Unis et l’Inde, très discuté, a également constitué une étape positive pour l’Inde.

Mais l'année 2008 a été une année particulièrement dramatique pour l’Inde. Le 13 mai, des explosions en série ont secoué Jaipur et 60 personnes ont été tuées. En juillet, l’Inde a été mise à feu et à sang avec de nombreuses attaques à la bombe espacées d’à peine 24 heures à Ahmedabad et Bangalore. Les blogueurs ont exprimé leur colère face à l’incapacité du gouvernement à assurer la sécurité.

Le 13 septembre, Delhi a été secoué et ravagé par plusieurs explosions. Un mois plus tard, l’état d’Assam au nord-est de l’Inde a également été touché par une série d’explosions de bombes qui ont tué au moins 76 personnes et en ont blessé des centaines. Des blogueurs se sont demandés si les explosions de bombes allaient devenir le quotidien des Indiens et quelle serait la prochaine ville sur la liste.

CNN présente la page d'accueil de Global Voices durant sa couverture des attentats de Mumbai . Photo de medea_material en Columbie, utilisée sous licence creative commons.

Leur prédiction est devenue réalité quand le 26 novembre 10 terroristes sont arrivés à Bombay par bateau. Des attaques massives, menées à l’aide d’armes à feu, d’explosifs et de grenades se sont simultanément produites dans diverses zones. Global Voices a suivi les attentats grâce à Neha Viswanahan, ancien éditeur et auteur de Global Voices, qui a commencé à publier les informations diffusées sur place par les médias personnels, sur les  blogs, sur Twitter, Flickr, etc. dans les heures qui ont suivi la tragédie, alors que chacun cherchait à savoir ce qui se passait. Une page spéciale pour couvrir les événements à Mumbai a été rapidement opérationnelle sur le site en anglais. Global Voices a aussi publié des revues de blogs sur les réactions des autres pays d’Asie du sud et du Moyen Orient qui se sont exprimées sur ce tragique événement.

Cette année, des nationalistes radicaux hindous se sont soulevés et ont attaqué des chrétiens dans un certain nombre d’états indiens, au prétexte que les castes inférieures et les minorités ethniques étaient converties de force au christianisme. Les blogueurs en ont débattu en ligne, d’un point de vue critique, et la publication de ces billets a attiré de nombreux commentaires.

MALDIVES

Le 8 janvier, le président des Maldives Maumoonn Abdul Gayoom a survécu à une tentative d’assassinat. En août, la constitution du pays a été amendée et un débat s’en est suivi parmi les blogueurs car la nouvelle constitution empêche les non musulmans de devenir des citoyens des Maldives, réduisant la liberté de religion dans le pays.

Les Maldives ont connu leur première élection multipartique en octobre. Le résultat du premier tour de l’élection n’a pas été décisif ; par conséquent un second tour a eu lieu. L’élection a été le sujet dominant sur la blogosphère des Maldives, qui espérait un changement après le long mandat de Maumoon Abdul Gayoom. Mohamed « Anni » a gagné le scrutin final et est devenu le nouveau président.

Photo de  Mohamed Nasheed sur le compte Flickr de NiOS utlisée sous licence creative commons

NEPAL

L’élection parlementaire au Népal a eu lieu en avril avec, surprise, l’obtention de la majorité des suffrages par le parti maoïste. La monarchie a été supprimée et le Népal a été déclaré une république. Le nouveau gouvernement a été confronté, au début, à quelques défis.

Tihar, festival des lumières, au  Nepal. par l'utilisateur de Flickr Monkey Images utilisée sous licence Creative Commons

On a assisté à un immense débat en ligne à propos de l’assimilation de l’ancienne guérilla maoïste à l’armée népalaise. Les populations déplacées ont été ignorées dans ce processus de paix au Népal.

Même après la restauration de la démocratie au Népal, la presse du pays n’a pas été libérée de la censure estiment les blogueurs.

Point positif, le Népal a devancé de nombreux pays en ce qui concerne les droits des homosexuels et des transsexuels.

PAKISTAN

Les Pakistanais ont voté le 18 février 2008 et nous avons résumé les réactions des blogueurs ce jour-là. Ils n’étaient pas optimistes quant aux résultats, mais quand ceux-ci sont sortis, ils se sont rendus compte que le vote n’avait pas été truqué comme ils l’avaient pensé et qu’il serait possible d'évincer le président d'alors, Musharraf.

Global Voices a suivi les manifestations des avocats pakistanais et les réactions qu'elles ont provoqué chez les blogueurs.

En août le président Musharraf a démissionné et les blogueurs ont spéculé sur le futur du Pakistan.

Hotel Marriott en feu après l'explosion d'une bombe. Photo de l'utilisateur de  Flickr Jawad Zakariya, utilisée sous licence creative commons

En septembre, Islamabad, la capitale du Pakistan, a été secouée par une gigantesque explosion à l’extérieur de l’hôtel Marriott.

Les problèmes du Pakistan se sont accrus avec un tremblement de terre massif dans la région de Baluchistan en octobre. Une page wiki a rapidement été créée sur le tremblement de terre par iFaqeer, blogueur local célèbre, qui a organisé une plateforme d'information en ligne sur les opérations de secours  et qui a contribué aux dons.

Le Pakistan a aussi été secoué par un attentat à la bombe meurtrier à Peshawar durant la première semaine de décembre.

SRI LANKA

Fête du Temple car à Rakwana, au Sri Lanka par ‘Irakuwanai’ Nirshan

Les conflits internes ont tourmenté le Sri Lanka tout au long de l’année. Un blogueur a déclaré à propos des conflits ethniques au Sri Lanka : « Cette situation se prolonge à cause des idées fausses engendrées par les préjugés, les esprits étroits et les rivalités ».

Un autre blogueur a critiqué les efforts continus de l’armée srilankaise pour prendre le contrôle de Killinochchi et a mis en garde les Sri lankais sur les conséquences terribles qui pouvaient en découler.

En mars, Arther C Clarke, l’auteur britannique qui vivait au Sri Lanka depuis 1956, est mort. De nombreux Srilankais lui ont rendu hommage.

Pour finir, je remercie les formidables veilleurs et  auteurs de revues de blogs de Global Voices en Asie du Sud d’avoir transmis toutes ces informations et ces commentaires de leur blogosphère aux lecteurs du monde entier !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site