Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Azerbaïdjan-Arménie: Destructions culturelles

Une année de plus s'est écoulée : même si, depuis 1994,  un cessez-le-feu a mis un terme à la guerre qui opposait l'Arménie et l'Azerbaïdjan au sujet du Haut Karabakh, une paix durable n'est pas assurée. Les deux pays ne cessent de s'accuser mutuellement de détruire les monuments historiques et culturels.

Bien que soit fait régulièrement état [en anglais] de la destruction de l'ancien cimetière arménien dans l'exclave de Nakhichevan, on parle beaucoup moins des pertes culturelles du côté azéri. Gələcək Gün [en azéri] donne des informations sur certaines destructions.

A Shusha uniquement, 8 musées, 31 bibliothèques et 8 centres culturels ont été détruits. Plus de 300 objets du musée de Hajibayov, 400 du musée Bulbul, 100 du Navvab, 2.000 du musée Agdam, 3.000 musée d'histoire de Gubadli, 6.000 du musée Zengilan et 1.000 expositions du musée d'histoire et des tapis de Karabakh ont été détruits ou expédiés en Arménie.

ƏN SON XƏBƏRLƏR, MƏQALƏLƏR [en azéri] rend publique une liste de soldats azéris capturés par les Arméniens pendant la guerre, et qui furent forcés de participer à la destruction de monuments et des cimetières à Shusha.

Mammadov Vugar […]: Ils nous ont forcé à détruire des tombes musulmanes, en transportant les pierres en voiture pour les vendre. Toutes les tombes musulmanes ont été détruites. Ils voulaient en finir avec Shusha.

Kazimov Karim […]: Avec d'autres soldats captifs, j'ai dû détruire la tombe d'Ibrahim Khan, celle de Molla Vagif […] et les monuments et les tombes de Bulbuls et Hajibayov.

Gafarov Rauf: Toutes les tombes on été détruites. Ils voulaient probablement volé les dents en or des morts. Ils ont aussi posé un signe chrétien sur la mosquée.

Bagirov Sahib […]: Les matériaux récupérés après les destructions ont servi à construire la maison de Samvel Babayan [un ancien chef militaire arménien du Karabakh].

Mehdiyev Nazim: Les matériaux furent utilisés pour construire un monument pour le Général [arménien] Andranik. Dans son interview au journal Azartamartik, la Secrétaire d'Etat du Ministère de la Culture du Haut Karabakh, Janna Aleksanyan, a déclaré : “Nous détruirons tous les monuments azéris datant de l'époque de leur occupation de Susha.”

Salam, Xoş Gəlmisiniz [en azéri] commente à son tour les fouilles archéologiques menées dans la Grotte d'Azix  [en anglais], un des lieux d'habitation proto-humain les plus anciens dans la région. Le blogueur fait remarquer que le site est situé en territoire azéri [en azéri].

“En 2003, sur le site d'informations Arminfo, il était écrit que “des fouilles archéologiques étaient encore menées dans la Grotte d'Azix.” C'est l'une des trouvailles archéologiques les plus anciennes d'Azerbaïdjan et qui remonte à 1.5 million d'années. Les Arméniens qui mènent ses fouilles avec des scientifiques d'autres pays – Grande Bretagne, Irlande et Espagne- violent les lois nationales et internationales, car elles sont illégales.”

Une page Facebook a été créée pour protester contre ces fouilles tandis que le Secrétaire Général du Conseil Européen, Terry Davis, visitait les capitales des deux pays en décembre 2008. Pourtant, une mission d'enquête internationale sur la situation des monuments culturels et historiques de la région a été renvoyée à une date ultérieure.

Je suis très déçu de ces pertes” aurait déclaré Terry Davis. “Les Azéris et les Arméniens souffrent autant les uns que les autres, mais ce n'est pas votre patrimoine culturel exclusif, c'est aussi celui de l'Europe. […] Ce sont nos valeurs communes et nous devons les protéger.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site