Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Des blogueurs rendent visite à des Palestiniens évacués

Plusieurs groupes de Palestiniens blessés sont entrés sur le territoire égyptien par le point de passage de Rafah et les blogueurs Ahmed Al Sabbagh  et Mohamed Hamdy ont organisé une visite  à l'Hôpital du Croissant Rouge pour remonter le moral aux blessés.

A son retour, Al Sabbagh a écrit :

بكاء .. وألم .. وعجز .. وحسرة .. ودموع .. فى عيون شباب مصر والمدونين أثناء زيارة ضحايا المجزرة الوحشية فى غزة
المدونون أتو من كل مكان وبمختلف التيارات والإنتماءات إلى مستشفى الهلال الأحمر ثم توجهنا إلى مستشفى معهد ناصر
العدد الذى أتى اليوم الحمد لله عدد ضخم وأيضاً إلتقينا فى معهد ناصر بمجموعة كبيرة من “أبناء مصر” و “ومجلة بحلقة” و “شباب الفيس بوك” و “جمعية مصر للثقافة والحوار”
ضحايا المجزرة الوحشية رحبوا جداً بالزيارة وكانوا سعداء لأقصى درجة .. مع العلم بإن كثير منهم رفض المساعدات المادية .. وإنهاروا فى البكاء بمجرد رؤيتنا
حكايات مأساوية تنتزع الدموع من العيون وتنخلع لها القلوب يحكيها ضحايا المجزرة الوحشية فى غزة .. جميعهم لا يعرفون شيئاً عن أبنائهم وأمهاتهم وزوجاتهم وأسرهم .. الكهرباء مقطوعة فى غزة .. صواريخ وقذائف إجرامية وحشية تأتى فى أى لحظة بدون إنذار .. فتقتل من تقتل .. وتصيب من تصيب
سجلت فيديو مع إثنين من الضحايا وسمحوا لى بالتسجيل والنشر .. وسيدة إنهارت بكاءاً حزناً على أبنائها المفقودين .. ثم رجل شبه سليم جسدياً كان يصلى فى غرفتة لفترة طويلة ونحن فى إنتظاره ثم علمنا أن هذا الرجل قد فقد إبنه ليلة أمس
نعم
قد إستشهد إبنه بين يدية فى معهد ناصر
بعد أن انهى صلاته دخلنا له
لم يتحدث .. فقط سلم علينا فى حرارة خرساء
ونظرة متجمدة فى عينيه
بكينا جميعاً
وشعرنا بالعجز
والمرارة

 

ندعوكم جميعاً لزيارة جرحى وضحايا المجزرة الوحشية فى مستشفيات

 

الهلال الأحمر – رمسيس
مستشفى معهد ناصر – المظلات
مستشفى فلسطين – مصر الجديدة

 

Les larmes, la douleur, l'impuissance et la pitié s'exprimaient dans les yeux des jeunes Egyptiens et des blogueurs pendant leur visite à l'Hôpital du Croissant- Rouge, dans une tentative de soutenir et exprimer leurs condoléances aux victimes du massacre israélien. Indépendamment de nos partis politiques ou de nos propres croyances religieuses, nous nous sommes tous dirigés vers l'Institut Nasser où nous avons été rencontrés par des jeunes en plus grand nombre des “Fils d'Egypte”, du “le Ba7l2a Magazine”, de “Facebook jeunesse” et “l'Association égyptienne pour la culture et le dialogue”.

Les blessés ont bien accueilli notre visite et ont été ravis de nous voir. Bien que beaucoup d'entre eux aient refusé l'aide financière, ils ont tous éclaté en sanglots dès qu'ils nous ont aperçus. Ils nous ont raconté leurs histoires d'horreur et comment ils sont totalement coupés de leurs familles, mères, enfants, épouses, et que Gaza lui-même est coupé du monde. Les roquettes et les obus attaquent impitoyablement à tout moment tuant et blessant au hasard et à l'aveugle. 

J'ai enregistré deux victimes qui m'ont autorisé à les interroger. Une femme a perdu le contrôle d'elle-même en parlant de ses enfants disparus. Un homme qui semblait physiquement indemne était en prière dans une salle pendant longtemps – plus tard nous avons appris qu'il a perdu son fils, hier, dans ce même hôpital. Quand il a eu fini, nous avons marché quelques pas avec lui, il n'a rien dit; il nous a chaleureusement salués dans un douloureux silence, le regard perdu. Nous avons tous pleuré. Nous avons ressenti l'amertume d'être impuissants.

Photos de la visite
Entretiens avec les victimes

Nous invitons tous le monde à visiter les blessés dans les hôpitaux suivants:

Le Croissant-Rouge – Place Ramsis
Nasser Institute – Mazalat
Palestine – Heliopolis

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site