Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Costa-Rica : Un tremblement de terre de degré 6,2 bloque les nationaux et les touristes

Une fois de plus, la plateforme de microblogs Twitter s'est montrée un moyen exceptionnel de faire circuler efficacement l'information à travers la planète. Dans le cas présent, il s'agissait du séisme de degré 6,2 qui a été ressenti dans tout le Costa Rica, avec un épicentre à Vara Blanca, à seulement 35 km de la capitale, San José. Après la forte secousse, les habitants de la capitale et des villes voisines d'Alajuela et Heredia sont restés à l'extérieur de leurs immeubles de bureaux, la police ayant bloqué les rues du centre, de peur que des bâtiments anciens ne s'effondrent. Sur twitter nous avons vu la première annonce du tremblement de terre lorsque @reiterstahl a écrit un seul mot au moment où a été ressentie la secousse : TEMBLORRRRRR!!!!!!. Les informations via twitter et les tags #cr et #temblor ont rapidement été prédominantes.

Après le séisme, les lignes téléphoniques ont été saturées, et l'électricité a été coupée quelques heures dans plusieurs quartiers de la ville. Les gens ayant de la famille et des amis dans les zones affectées ont dù s'en remettre aux sources d'information alternatives telles que CoverItLive, l'application de blogs en direct que le journal La Nacion a maintenue accessible aux gens pour accès, lecture et réponse, après que leur site web est tombé. (Les liens sont en espagnol)

Parmi d'autres sources alternatives d'informations, il y avait la journaliste @ameliarueda qui a continué le buzz de son compte twitter avec des nouvelles directes sur les situations dramatiques à mesure qu'on la contactait. Dans la région touristique des Jardins des cascades de La Paz, au moins 200 employés et touristes ont été pris au piège et isolés au Lodge de La Paz et dans les Jardins des cascades, qui d'après un employé en communication avec Amelia Rueda, a été complètement détruit, bien que personne ne soit mort. Vous pouvez écouter l'enregistrement audio et lire un récit du tremblement de terre sur le blog d'Amelia, ainsi que une information ultérieure au sujet d'hélicoptères privés faisant payer environ 3 dollars US à des touristes pour les évacuer des zones de catastrophe.

@fusildechispas nous a lui aussi tenus bien informés par son compte twitter et son blog, nous dirigeant vers cette vidéo de média citoyen sur les dégâts à une maison dans le centre de San José.

 

En-dehors de la ville, près des villes de Vara Blanca, Poasito, Cinchona et Fraijanes, les glissements de terrain ont déjà coûté la vie à deux petites filles et à une famille de cinq personnes, et on suppose que demain matin, au lever du jour, on trouvera plus de morts. Les dommages matériels sont importants, car des immeubles se sont écroulés, et beaucoup de routes ont disparu dans des glissements de terrain qui ont pu emporter des voitures, des bus et des maisons. Le tremblement de terre a aussi provoqué l'inondation des berges de fleuves, du fait de la quantité de boue et de matières organiques qui s'y sont déversées. Au total, les dégâts causés par le tremblement de terre, les inondations et les glissements de terrain sont encore impossibles à évaluer, selon la Croix Rouge du Costa Rica.

JaguardelPlatanar a réalisé une carte google où il inscrit les dégâts rapportés. Pour visionner la carte mise à jour, cliquez ici.

Des captures vidéo de la télévision ont aussi été mises sur YouTube par de nombreux utilisateurs, dans une tentative d'en informer beaucoup d'autres qui n'ont pas accès aux chaînes de télévision là où on parle de la situation.

On s'attend à ce que demain, alors que les répliques se poursuivent et qu'on retrouve davantage de maisons et de voitures détruites, le bilan des victime s'alourdisse.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site