Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Malaisie : Débat autour du boycott des produits américains

En guise de protestation contre le soutien de Washington à Israël, certains Malaisiens ont décidé de boycotter les produits américains depuis qu'Israël a lancé des offensives militaires à Gaza, coûtant la vie de plus de 800 Palestiniens. L'ancien Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad soutient activement la campagne de boycott dans son pays. Plus de 2 000 restaurants musulmans appartenant à l'Association des opérateurs musulmans de restaurants ont cessé de servir des produits Coca-Cola à leurs clients. L'Association des consommateurs islamiques malaisiens a également identifié 100 autres produits de marques comme Starbucks, Colgate, McDonald's, Nike, Wendy, Tommy Hilfiger, Gap, Dell, et Maybelline, qui sont maintenant ciblés par la campagne de boycott.

Image du blog de Shamsul Yunos

L'opinion dans la blogosphère malaisienne est divisée sur cette  campagne. 

Le blog In my humble opinion [en anglais] énumère les critères suivants pour le choix des produits américains:  

 1. Le produit est fabriqué seulement aux Etats-Unis?
 2. La société est-elle opposée à la guerre?
 3. La société a-t-elle des relations directes avec Israël? 

Everyday Ordinariness préfère d'autres formes de protestation :

Même si je souhaite participer à ce boycott, je dois constamment m'interroger moi-même : fera-t-il plus de mal que de bien ? Cela paraît si facile de boycotter les produits américains, mais je dois renoncer à beaucoup de choses pour ce faire.
Quand nous sommes tellement habitués à l'américanisation et à la mondialisation, pensez-vous qu'il est facile de boycotter les marchandises, les produits et les marques qui ont fait partie de notre vie pendant des années? De qui nous moquons-nous ? Regardez autour de vous et  vous allez trouver certainement un exemple d’ «américanisation”.
Je crois qu'il y a d'autres manières d'exprimer nos sentiments à ce sujet. Pendant la grande prière du vendredi, en ce moment, l'argent rassemblé sera donné au bénéfice du peuple palestinien. Dans ce cas-là, l'argent sera employé pour des nécessités quotidiennes, telles que la nourriture. Je préfère participer avec des dons qui, d'une manière ou d'une autre, bénéficieront aux victimes innocentes.

Le blog My anger, it may be yours too [en anglais] croit lui que le boycott ferait passer un message fort à l'Occident :

 Je ne pense pas que la question est ici de mettre Coca-Cola en faillite mais d'envoyer un message : que l'économie des pays musulmans est assez forte pour affecter l'Occident ; après tout, c'est une lutte autant économique que territoriale.

New Malaysia [en anglais] doute que le boycott soit efficace :

Il est toujours facile d'appeler à un boycott des produits américains. Les groupes et les individus préconisant un tel boycott peuvent avoir les meilleures intentions, mais est-ce que ça peut vraiment fonctionner ? Nous réclamons un boycott contre les produits américains mais avons-nous considéré les conséquences économiques de représailles de la part de groupes de pression juifs-américains ?

Let's ditch the logical [en anglais] rejette ce mode de protestation :

Les politiciens malaisiens ont une trop haute idée d'eux-mêmes. Les  États-Unis ne se soucient pas vraiment de notre boycott de leurs sociétés. Ils peuvent voir  à travers la fumée et les miroirs. Qui sont les grands investisseurs étrangers en Malaisie ? Les entreprises américaines !

 

 

Photos par courtoisie de Hantulaut et Tunku.

The Artist [en anglais] invite vivement les leaders des mouvements d'étudiants à soutenir le boycott:  

Il est temps pour les leaders étudiants malaisiens d'agir pour un boycott économique. Cela nous donnera un double avantage : aider notre industrie en Malaisie et créer un modèle d'entreprise centré sur le consommateur.
Choisissez  avec soin les produits à boycotter : nous ne voudrions pas que notre industrie soit en difficulté, n'est-ce pas ? Prenons le temps d'examiner les produits qu'il serait avisé de commencer à boycotter et dont nous pouvons nous passer. Ensuite, nous travaillerons à boycotter les autres à partir de là.

Think, Think, Think [en anglais] souligne que le succès de la campagne dépend de la coopération des consommateurs:

C'est un ordre ! Boycottez, refusez, restez à l'écart, imposez des sanctions et un embargo, évitez, proscrivez, interdisez, rejetez –  et tous les autres synonymes de boycott – les produits israéliens, ou les organisations ou les produits qui leur sont associés, ou même de ceux qui les soutiennent. Boycott !

Ils peuvent bien se moquer de moi, blogueur musulman indépendant : “Qui êtes-vous pour nous boycotter ? “.Mais si nous coopérons tous ensemble, certainement, on va boycotter leurs produits et ils ressentiront l'impact, même modeste, de nos actions.

Icedlemontea [en anglais] ne s'oppose pas à l'idée de boycotter Coca-Cola :

Je n'ai jamais beaucoup apprécié de Coca-Cola, en premier lieu, donc je pense que ce boycott ne peut que être fait pour moi. Maintenant, je dois juste remplacer tous mes produits cosmétiques par des produits locaux. En effet, mince alors ! !

Le blog Jaff point [en anglais] énumère les divers actes de protestation que les individus et les groupes pourraient lancer pour  soutenir  Gaza :

 Que devons-nous faire ?
1) Continuez les manifestations contre la brutalité Israélienne à Gaza.
2) Boycottez tous les produits et l'argent israéliens et américains.
3) Continuez à prier pour la justice de Dieu.
4) Maintenez l'aide financière et morale aux Palestiniens – DONNEZ
5) Diffusez le message sur la cruauté d'Israël aux personnes autour de vous et à la communauté internationale

Hantulaut [en anglais] rappelle les blogueurs à revoir leur soutien au boycott:

“Ces blogueurs qui ont soutenu l'appel du Docteur Mahathir ont probablement oublié que leurs blogs utilisent des produits américains. Si vous boycottez l'Amérique, alors, vous devez arrêter d'utiliser des ordinateurs, les logiciels et tous les produits américains pour fabriquer des blogs, sans oublier l'Internet. Le pouvez-vous ? Notre ancien Premier ministre ne semble pas réaliser qu'il est lui-même blogueur et très profondément impliqué dans l'utilisation des produits américains. “

L'ancien Premier ministre de Malaisie Mahathir Mohamad prononce un discours dans une mosquée nationale. Photo du blog de Jaff Point, utilisée avec autorisation

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site