Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Congo (RDC) : contenir l'épidémie d'Ebola

 

Fin décembre une épidémie de fièvre Ebola, cette maladie hautement contagieuse, a été confirmée en République Démocratique du Congo (RDC). On pense que l'épidémie a infecté plus de 36 personnes, dont 12 au moins sont décédées. La RD du Congo s'efforce de contenir l'épidémie, tandis que des pays voisins prennent aussi des précautions.

Ebola (appelé plus techniquement fièvre hémorragique Ebola) est un virus qui évoque la peur chez beaucoup de gens car il n'y a aucun traitement, le virus se transmet facilement (par contact avec les fluides corporels) et il est généralement fatal. Amanda Taub, écrivant sur Wronging Rights, décrit le virus (anglais, comme tous les liens de ce billet) :

Ebola, pour ceux qui ne connaissent pas, est en fait ce qu'il peut y avoir de pire parmi ce que peuvent signifier des «symptômes grippaux». Cela commence par des maux de tête et du mal de gorge, accompagnés de fièvre importante et de faiblesse musculaire. Les victimes développent ensuite des vomissements, des diarrhées, et une insuffisance hépatique et rénale. Ces symptômes avancés sont souvent accompagnés d'hémorragies internes et externes, alors que le nombre de cellules sanguines et de plaquettes chute précipitamment. Cela peut comporter des saignements des yeux et de la bouche, ce qui donne aux victimes une apparence particulièrement effrayante.

Cette récente épidémie d'Ebola a été confirmée dans le district congolais de Mweka dans la province occidentale du Kasaï. On soupçonne qu'une des origines de cette épidémie, remonte à des singes morts qui ont pu transmettre la maladie à des chasseurs et à des femmes. En réaction, les pays voisins prennent leurs précautions. L'Angola a accru les restrictions frontalières avec la RDC et la Tanzanie est également sous alerte Ebola. Un billet sur South African Catholic donne des détails :

Récemment, l'Angola a fermé ses frontières avec la région de RD du Congo affectée, en plaçant sa police et son armée en état d'alerte. La fièvre Ebola s'est propagée auparavant à travers la frontière soudanaise, et les pays de la région sont nerveux, du fait du caractère généralement mortel, et incurable, de la maladie. La fièvre Ebola est appelée ainsi d'après un fleuve de RD du Congo.

Un billet sur Ending Extreme Poverty in the Congo souligne qu'il n'y a eu encore aucune interdiction de se rendre en RD du Congo, même si :

La Tanzanie est en état d'alerte contre l'épidémie d'Ebola. L'Angola a fermé ses frontières.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) n'a PAS recommandé d'interdiction des déplacements. Même l'année dernière, quand 187 personnes sont mortes, il n'y a PAS eu d'interdiction des déplacements.

Si les pauvres au Congo étaient plus mobiles, et si elle était justifiée, une interdiction des déplacements pourrait s'avérer prudente. Toutefois, en l'absence de bons moyens de transports privés ou publics, il est improbable qu'une personne malade puisse atteindre la frontière de la Tanzanie. Distante d'environ 125 miles (environ 190 km), la frontière angolaise est plus proche de la zone d'épidémie.

C'est la quatrième épidémie d'Ebola en RD du Congo depuis 1976 ; la dernière a eu lieu en 2007. Ce blog de Médecins sans Frontières (MSF) rappelle l'expérience d'un médecin essayant de contenir la dernière épidémie d'Ebola en RDC. MSF a envoyé une équipe d'experts au Kasaï pour essayer de contenir également la présente épidémie. Mais Viceroy, qui blogue sur Superstrain, n'a pas grand espoir :

Si le passé donne une indication de la façon dont les choses vont tourner dans le présent, nous verrons probablement le bilan des morts de cette épidémie s'accroître considérablement.»

Le blogueur Jshaffer est attristé par l'apparition d'une nouvelle épidémie en RD du Congo, de même que le blogueur de ce billet paru sur le blog de la Foreign Policy Association's Africa :

Comme si les circonstances n'étaient pas assez difficiles en République Démocratique du Congo, le pays subit à présent une nouvelle épidémie d'Ebola. La RDC est un pays qui ne semble jamais connaître de répit et n'attire que rarement la chance.

Toutefois, pO157, commentant leur billet sur Trees & Things, s'efforce d'être un petit peu plus optimiste à propos de la situation :

La seule chose positive dans cette situation, c'est les localisations relativement isolées où ça [Ebola]] continue à apparaître. Aussi longtemps que ceux qui attrapent cette maladie ne se retrouvent pas dans un avion ou autre chose du genre, nous devrions être tranquilles.

Au vu des progrès de la science et de la médecine, je pense que si on arrive à circonscrire la maladie au Congo pour les prochaines 5 ou 10 années, alors c'en sera fini d'Ebola.

Photo du Graffiti Ebola by stirwise sur Flickr.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site