Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Congo (RDC) : Panorama musical

Au milieu de toutes les mauvaises nouvelles venant ces derniers temps de la République Démocratique du Congo, l'auteur de ce billet a décidé de montrer un autre aspect de ce pays et de lire pour changer une catégorie tout à fait différente de blogs : ceux qui mettent en lumière la musique congolaise.

Dans une revue récente, El Oso a conseillé d'explorer la musique africaine : 

Si vous cherchez des moyens de réduire votre budget cette année, cessez de télécharger sur iTunes et commencez à explorer l'univers de la musique africaine. Mais ayez une attitude éthique. Vous devriez utiliser au moins la moitié de l'argent économisé à soutenir la musique, les arts et la culture d'Afrique. Calabash Music est une excellente ressource de musique du commerce équitable.

Tambour d'Afrique est une émission radiophonique hebdomadaire entièrement consacrée à la musique congolaise sur Radio Triomphe à Haïti, et c'est aussi un blog (anglais) où on peut écouter l'émission sous forme de podcast. Ainsi, celle du 4 janvier. A l'occasion, Tambour d'Afrique partage aussi des vidéos musicales, comme le rap ci-dessous contre le SIDA :

 

Ambiance Congo est un autre programme de radio entièrement consacré à la musique congolaise sur WRIR 97,3 FM Richmond, Virginie, USA. Et c'est aussi un blog (anglais) sur la musique de l'émission, comme celle du 21 décembre présentant la musique de Les Bantous de la Capitale, ou la dernière en date, qui est une sélection de musique congolaise de 2008 :

On a énormément discuté du style et de la qualité de la musique congolaise publiée en 2008. Beaucoup de ces discussions ont été largement négatives, mais j'avance ici qu'il y a eu quelques très bons CD de publiés malgré toute cette panique. […] Même si de l'avis général il y a eu quantité de disques pas terribles, sur beaucoup de CD il y a eu nombre de vraiment bonnes chansons. Nous espérons qu'au cours de ce programmes vous entendrez quelque chose qui vous fera sourire !

La Radio Publique Nationale américaine (NPR) ne semble pas d'accord avec les commentaires négatifs sur la musique congolaise parue pendant l'année 2008, puisqu'en tête de leur Top 10 des albums de musique africaine de l'année se trouve un groupe congolais, Kasai Allstars. Pour NPR, les tendances de l'année ont été les suivantes :

Ç'a été une année forte pour la musique africaine, avec l'émergence de deux grandes tendances. La première est la poursuite de l'intégration de la musique africaine dans le courant général américain et européen. L'afrobeat nigérian est maintenant joué dans pratiquement toutes les grandes villes occidentales. Les concerts de blues et de rock africanisés continuent à émerger aux USA et au Royaume-Uni, tandis que les riffs d'inspiration africaine sont apparus chez des groupes d'indie-rock comme Vampire Weekend et dans des groupes d'impro comme Toubab Krewe. Le hip-hop se développe en Afrique, mais à présent des rappeurs à Londres (Emmanuel Jal) et à Toronto ((K'Naan) semblent chercher à le traduire avec succès pour la scène internationale.

L'autre tendance, c'est la mise au jour continue de trésors de l’ «âge d'or» de l'Afropop, en particulier des années 70.

 

Fader Magazine a décrit (anglais) Kasai Allstars , en incluant la vidéo ci-dessus d'une séance de répétition à Kinshasa :

Il y a quelques années, les mordus de musique (les employés de FADER) sont devenus dingues des jam sessions de likembé de Konono N°1 (anglais), premier de la série Congotronics de Crammed Discs, et une introduction aux morceaux de trance «maison» que nous mettons encore quand nous avons besoin de nous changer complètement des chansons pop de 3 minutes. La nouvelle production de Congotronics, à paraître en septembre, vient du supergroupe fort de vingt-cinq [membres] de Kinshasa, les Kasai Allstars. Allstars n'est pas un truc réthorique destiné à les faire paraître fantastiques (ils sont fantastiques), ce sont les meilleurs de cinq ensembles différents venant de cinq groupes ethniques différents de la région du Kansai, qui ont estimé que le monde était prêt mentalement pour des numéros de dance qui déchirent massivement, comportant guitare électrique/thumb piano/lokole/likembe/xylophone/”resonator” drum/multi-vocaliste. Nous sommes prêts. Vous êtes prêts.

African Music Treasures est un blog (anglais) qui présente des raretés de la collection de musique africaine de la Voix de l'Amérique (VOA°. Il y a quelques mois, l'un de ses auteurs, Matthew Lavoie, a expliqué et décrit sa fascination pour le groupe Konono N°1 dans un billet sur la musique Bakongo :

Un après-midi, un ami partageant mon enthousiasme pour la musique est venu parcourir toutes les nouvelles sorties reçues ce jour-là, et tandis qu'il frayait son chemin parmi notre vaste collection de musique africaine, il a sorti un CD intitulé «Musiques Urbaines à Kinshasa». […] Je l'ai écouté pendant quatre heures d'affilée, en montant le volume toutes les vingt minutes. Au moment de la fermeture j'avais l'impression que «Le Tout Puissant Konono N°1 avait pris la place de mon cerveau ; les passages de basse – Likembe ondulaient à travers mon système nerveux, chaque roulement de cymbales attendrissait les muscles de ma nuque, et les accents rythmiques du sifflet faisaient se dresser mes oreilles comme celles d'un chien de chasse.

Quand je suis finalement arrivé à Kinshasa, en novembre 2003, j'ai enquiquiné mes hôtes, et tous ceux à qui je parlais, jusqu'à ce que je trouve un vendeur de cassettes qui puisse calmer mes démangeaisons pour plus de musique aux «racines» urbaines en provenance de République Démocratique du Congo. Ma conduite obsessionnelle – et, j'imagine, pénible – m'a conduit d'abord à un stand de marché à Matonge (le quartier qui a longtemps été le coeur musical de Kinshasa) avec des rayonnages pleins de cassettes, en majorité des enregistrements religieux.

En suivant la tendance mentionnée plus haut à «dénicher des trésors de l'âge d'or de l'Afropop», il y a plusieurs blogs consacrés au partage de versions numérisées d'anciennes bandes ou de disques vinyle d'enregistrements largement inconnus de musique africaine. Un blog francophone très populaire entièrement consacré à la musique congolaise est Mbokamosika, qui a publié récemment quelques chansons classiques de l'un des pionniers de la musique congolaise, Léon Bukasa (né en 1925).

Un autre blog de ce genre est Matsuli Music qui, dans ce billet (anglais), a partagé une rétrospective en 2 CDs de Franco Luambo Makiadi, le «roi de la rumba congolaise». Autre blog, Likembe, qui a pris le nom d'un instrument de musique traditionnel, consistant en une planche de bois sur laquelle ont été fixées des touches de métal échelonnées. Il y a quelque temps, ce blog a aussi rendu hommage à Franco avec une douzaine de vieux enregistrements, écrivant :

De son temps, il arpentait la scène comme un éléphant, ou plutôt comme un brontosaure, vraiment – définissant bien la musique africaine moderne, pas seulement dans son Congo natal, mais à travers tout le continent.

Freddy Mulongo, de Réveil-FM, présente Michelino Mavatiku Visi, un célèbre guitariste de rumba aui a joué dans l'orchestre de Franco, et publie une vidéo d'un documentaire en français sur lui, intitulé «Michelino, star de la rumba» :

 

Dans un autre billet, Likembe a assemblé (anglais) plusieurs 45 tours de musique classique du Congo (alors appelé Zaïre), tous produits au Kenya au début des années 80.

Un autre blog qui met en ligne occasionnellement des 45 tours numérisés est Sea Never Dry. Dans un billet où on peut entendre un enregistrement de l'Orchestre Veve Star, il explique comment il a retrouvé beaucoup de ces disques :

Il y a un bout de temps, Jontwa avait appelé et il avait dit qu'il avait découvert un mzee (vieillard, en Swahili) qui avait une caisse de disques. Après plusieurs rendez-vous manqués, nous avons finalement réussi à rendre visite au vieux monsieur, Janeepa (Jean-Pierre), tout un personnage : né à Mbandaka, dans la province congolaise de l'Equateur, après la 1ère guerre mondiale, il a eu des aventures au Tanganyika après la 2ème guerre mondiale, a travaillé comme mécanicien d'avion / d'hélicoptère, et a aussi été en relation d'une façon ou d'une autre avec l'Orchestre Makassy. […]

La caisse de disques contenait environ 300 45 tours, certains dans des pochettes en plastique (ainsi qu'une bible en braille !). Des quantités de trucs congolais et des groupes kényo-congolais comme Les Mangelepa. La plupart ont besoin d'un nettoyage complet mais pas tous.

Le blogueur Kényan Steve Ntwiga, qui contribue occasionnellement à Global Voices pour la musique, rapporte que le chanteur congolais Samba Mapangala a inauguré 2009 avec la sortie d'un nouvel album numérisé et une série de spectacles de haut niveau :

Samba et son contingent de Virunga basé aux USA ont été invités à jouer à l'un des bals de l'investiture présidentielle à Washington D.C. Le 20 janvier. Et pas à n'importe lequel, c'est le gala exclusivement sur invitation et avec cravate noire «Afrique sur Potomac : la cérémonie inaugurale Pan-africaine du Président Barack Obama,» co-organisée par le gouvernement de la République du Kénya, le corps diplomatique africain, l'Union Africaine, les Professionnels Africains de Washington DC, et le Corporate Council on Africa.

D'autres blogs intéressants consacrés à l'archéologie de la musique africaine sont Awesome Tapes from AfricaAnalog AfricaAfricolombia [Es] (consacré à la musique Afro-Caribéenne), Global Groove ou African Sound System, entre autres.

A propos de musique congolaise actuelle, un des blogs les plus intéressants est probablement Ndule2Kin, qui présente des artistes de hip-hop tels que Al Resis dans la vidéo ci-dessous :

 

Certains artistes de hip-hop congolais ont leurs propres blogs, tels que Kaysha(anglais), Marshall Dixon ou Baloji, parmi d'autres. Voici quelques lignes de la chanson de Baloji dans la vidéo ci-dessus :

Même si l'Occident a bon dos
Ça ne vous rendra pas le Congo
Le pillage de nos mineraux, de nos lingots
Ça ne vous rendra pas le Congo
Reproduire les schémas coloniaux
Ça ne vous rendra pas le Congo
Car la terreur vue d'ici c'est comme la terre vue du ciel
Ça paraît loin de nous, ça paraît irréel

 

Et pour conclure ce billet, quelque chose de complètement différent : une vidéo sur l'Orchestre Symphonique de Kinshasa – vue sur le blog Africa is a country  (anglais) :

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site