Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Kazakhstan : Le Premier Ministre a lancé son blog

Le 9 janvier, le Bureau de Presse du gouvernement a fait savoir que Karim Massimov,  Premier Ministre du Kazakhstan, a ouvert son blog privé, quoiqu'officiel.

En décembre dernier, le Premier ministre s'est rendu dans la capitale russe, où il a donné un entretien à la radio Echo de Moscou. Lui ont été posées une série de questions embarrassantes, y compris pourquoi LiveJournal, la plus populaire plateforme de blogs, a été bloquée au Kazahstan. C'est alors que Karim Massimov a avoué qu'il bloguait lui-même, qu'il passait régulièrement du temps sur Internet et qu'il n'a aucun problème pour accéder à LiveJournal. Il a promis de régler ce problème dès son retour au Kazakhstan. A ce jour, LiveJournal est toujours bloqué, bien que le Premier ministre ait démarré son blog privé… sur le site web du Cabinet des ministres.

Adam-Kesher ironise :

Si ça se passe comme ça, alors, tous ceux dont les comptes LiveJournal sont inaccessibles au Kazakhstan devraient obtenir un compte sur le portail gouvernemental !

Pendant ce temps, les premiers visiteurs du «Premiere-blog» se plaignent de la lenteur de l'option de publication de commentaires :

Ça fait une demi-heure que j'ai l'avis «enregistrement du commentaire» en suspens sur le blog de Massimov… se plaint  nashingyou (en russe). Adam suppose que le commentaire est en cours de modération ; et alim-atenbeck plaisante en disant que ce n'est pas seulement le commentaire qui est vérifié, mais aussi l'identité du commentateur (en russe).

S'adressant aux visiteurs de son blog, Massimov écrit que l'objectif principal de ce projet est la «présentation d'une information de haute qualité, intéressante et utile aux lecteurs, sous une forme conviviale». Le Premier ministre a aussi mentionné que «dans le futur, le blog comporterait presque toute l'information nécessaire aux visiteurs du site». A vrai-dire, on ne voit pas très bien pour quelle raison conserver les sites web du gouvernement, des ministères et des agences…

Entre-temps, Askhat s'étonne de deux choses (en kazakh) :

«Pourquoi le blog n'est-il qu'en russe?», et «Quand l'accès à LiveJournal sera-t-il rouvert?»

Peu après la présentation de son blog, le Premier ministre a ordonné à tous les responsables publics (en premier lieu, les gouverneurs et les maires) d'ouvrir leurs propres blogs. Il a également répondu à l'un des commentaires sur son blog – celui sur le service dans les Bains publics d'Astana.

Voici ce qu’écrit pycm à ce propos :

Aujourd'hui il y a un peu plus de 160 commentaires sous le billet des voeux , sur le blog du Premier ministre. Il y a à peu près de tout, y compris un cri désespéré à propos du service dans les bains publics de la capitale ! La seule chose qui manque, c'est une réponse. On ne dirait pas que c'est un homme en chair et en os – qui a des émotions, un savoir, des compétences et (plus important) du pouvoir – qui est assis là. Jusqu'à présent, on a une impression persistante que le blog est tenu par un robot, ou par quatre ou cinq petits employés qui n'ont aucune idée des résultats qu'ils veulent obtenir… Dans les moments difficiles de cette crise, une splendide opportunité d'emploi s'est ouverte, celui de “secrétaire de blog”, cyber-ami du Premier ministre. Mais le problème non réglé est de trouver des amis communs, et un intérêt quelconque pour cette entreprise…

En fait, l'envie irrépressible des autorités d’ établir un dialogue avec les gens est plus que bienvenue. Mais, apparemment, il manque la compréhension de ce qu'est, dans son principe, l'utilisation des blogs. L'ordre de commencer à bloguer est comique, car il n'aboutira à rien d'autre qu'une douzaine de «blogs morts-nés». En outre, un «cahier de doléances» est déjà en place sur tous les sites web des gouverneurs et des maires, où des questions peuvent leur être adressées directement.

L'ordre du Premier ministre confirme que le programme d'Etat de développement de l'e-gouvernement a échoué. Et quant à la question sur le service dans les bains publics, qui est rapidement devenue un thème populaire, elle est très éloignée de ce dont le Premier ministre devrait s'occuper. Néanmoins, cela reflète la société, où les gens pensent qu'ils doivent ne s'adresser qu'au Maître pour réclamer justice dans une affaire aussi mineure.

Je ne suis pas sûr que tous nos responsables publics soient des internautes compétents, mais là n'est pas le problème. Le problème, c'est que le Premier ministre leur a ordonné de lancer des blogs sur leurs sites Internet. Je crois que ce serait plus efficace s'ils étaient tous rassemblés sur une plateforme unique, LiveJournal par exemple, pour que nous puissions les ajouter comme «amis» et lire aisément leurs billets en même temps que d'autres publications d'autres «amis» commente nashingyou (en russe)

Il est vrai que peu d'utilisateurs au Kazakhstan savent utiliser le RSS, et qu'ils préfèrent surfer. Le problème en suspens : la plateforme de blogs LiveJournal est toujours bloquée au Kazakhstan. Néanmoins, le nouveau blogueur, le premier de rang aussi élevé, a déjà reçu quelques conseils.

Il serait intéressant de pouvoir lire directement un discour du Premier ministre sur son blog, où il parlerait de politiques publiques spécifiques et de la qualité de leur mise en oeuvre, du statut de différents secteurs économiques, de la politique internationale, ou fournirait un retour aux critiques des médias. Sur l'aspect technique, le côté négatif est l'absence d'une option pour s'abonner aux commentaires. Un autre point important est le manque de mise à jour régulière. Le Premier ministre a publié ses voeux le 31 décembre.  Ensuite, il n'y a plus eu de nouvelle publication, depuis maintenant plus de deux semaines.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site