Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Israël: La journaliste israélienne Yonit Lévi déchirée entre l'amour et la haine du public

Yonit Lévi est la présentatrice fétiche du journal de la chaîne israélienne Channel 2. Pourtant ces derniers jours, elle est devenue une paria dans la blogosphère israélienne, à cause de ses réactions à la crise actuelle à Gaza, jugées pro-palestiniennes. Si l'on en croit un article paru dans le Jerusalem Post [en anglais], Yonit Lévi a été souvent filmée en train de tiquer lorsqu'elle parlait de l'armée israélienne (les Forces de Défense israéliennes), alors qu'elle semblait attristée lorsqu'elle évoquait la Palestine. Les expressions de son visage ont conduit au lancement d'une pétition [en hébreu] pour qu'elle soit privée d'antenne. Cette pétition a rassemblé plus de 35 000 signatures en quelques jours. Les instigateurs ont déclaré avoir eu une action positive, car depuis Lévi ne se laisse plus aller à ces expressions. Une contre-pétition a été lancée pour soutenir la présentatrice.

Le blog OneJerusalem.com a régi de manière ferme et rapide [en anglais] en soutien à Yonit Levi:

Dans un précédent billet, j'ai pris l'exemple de la chaîne américaine Fox News pour montrer de quelle manière les chaînes d'information bas de gamme peuvent traîter l'information, et comment il est absurde pour un journaliste d'avoir à se présenter comme “Juste et Objectif” quand il est évident que il ne le sera jamais. Yonit Levi, elle est VRAIMENT juste et objective, et n'a pas besoin de trop en faire. Elle agit ainsi depuis un moment déjà, elle présente les informations avec un ton neutre, professionnel et dépourvu d'opinions personnelles.

Bref, Yonit nous t'aimons! Continue sur ta lancée.

A fan poses with Yonit Levi
Un fan pose ici avec Yonit Levi

La blogueuse israélo-canadienne Lisa Goldman dans une discussion [en anglais] globale sur la réaction des médias israéliens à la crise, évoque le cas de la journaliste Yonit Lévi :

Selon les sondages, 90 pour cent des Israéliens soutiennent [en anglais] la campagne militaire sur Gaza. je trouve ce chiffre assez inquiétant car le débat public et la diversité d'opinions sont, comme le dit Ohad dans ce billet [en anglais], les caractéristiques essentielles d'une démocratie saine. Dans ce cas, toute personne ayant exprimé le moindre sentiment contre l'attaque sur Gaza, peut témoigner des intimidations, qui  ont, je pense, réduit beaucoup au silence par crainte.

Ces actes d'intimidation vont de la violence verbale, avec des insultes telles que “traitre” ou “Cinquième colonne”, jusqu'aux menaces de licenciement, comme dans le cas de la présentatrice de Channel 2, Yonit Levi [en anglais]. Une de mes amis a même reçu des menaces de mort [en anglais] sur sa page Facebook, c'est incroyable ! En partant du principe que toutes les personnes interrogées sur cette guerre savent que les médias israéliens sont contrôlés d'une main de maître par le porte-parole de l'armée, et en partant aussi du principe que les personnes interrogées sont bien informées de ce qui se passe à Gaza et n'ont pas peur d'aller à l'encontre de l'opinion dominante, il y a quand même une personne sur dix (1/10) contre la guerre. Dans son édition, le magazine Time Out Tel Aviv donne la parole à ces personnes. Vous trouverez plus bas des extraits traduits. 

Photo de YuvalH sous licence Creative Commons

3 commentaires

  • hamid

    Si denoncer le genocide et la guerre ou les forces sont disproportionnes en Israel est banni ,alors ce pays remet en cause les fondements meme de la democratie .Eux hier qui souffraient du Nasisme,comment se fait-il qu’ils marchent sur les memes pas que ce sanguinaire d’Hitler.Honte a l’humanite ,aux arabes ,musulmans et au monde entier qui fait l’aveugle et le sourd aux cris de detresse des gazaouis .Au moins,une voix et feminine qui nous vient d’Israel ose denoncer ce massacre .

    Un grand bravo a YONIT LEVI
    Yonit nous t’admirons! Continue sur ta lancée

  • fatiha

    in israel, it is not permitted to be human or to be just, the problèm that had yonit was because she has not supported to see babies and weman killed by the killers, that is why they want to punish her, persons who have to be punished are the main responsables, not yonit who has made her job honestly, and with dignity.

    bravo yonit don’t be anxious, because god will be with you , and one like you, can find job any hère

  • Yassine

    Ou va ce monde? comment peut-on reprocher même a une journaliste de réagir humainement a des exactions barbares et inhumaines?

    Est ce deontologiquement correcte de soutenir avec un nationalisme exacerbe cette folie meurtrière aveugle commanditée par des politiciens aigris et remplis de haine.

    Ce qui faut sauver, c’est la part d’humanité qui subsiste en chacun de nous et qui nous fera prendre conscience que la vie d’un être humain est plus chère que tout le pétrole et les richesses matérielles de ce monde.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site