Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Israël : Les aléas du “cessez-le-feu” unilatéral

Israël a déclaré l'opération «Plomb durci» un succès et a annoncé que son cabinet de sécurité a voté en faveur d'un cessez-le-feu unilatéral (en anglais) dans la bande de Gaza, qui a pris effet à 2 heures du matin heure locale (en hébreu, comme tous les liens qui suivent, sauf mention contraire). Cette décision signifie qu'Israël a mis fin à l'opération “Plomb durci” sans accord avec le Hamas, se fiant plutôt au soutien des Etats-Unis et de l'Egypte pour combattre la contrebande d'armes à Gaza. Tandis que les Etats-Unis saluent la déclaration de cessez-le-feu d'Israël (anglais), le Hamas dit (en anglais) qu'il continuera le combat. Le porte-parole du Hamas Fawzi Barhoum a critiqué Israël pour avoir adopté une approche unilatérale au lieu d'entrer dans un compromis avec les médiateurs égyptiens : «C'est une tentative de court-circuiter les efforts égyptiens, et tous les autres efforts, pour mettre en oeuvre un retrait des forces d'occupation, la fin du siège, et un cessez-le-feu.» Une nuit assez calme a recouvert Gaza, tandis que les Israéliens se sont réveillés sur un matin à nouveau rempli de roquettes .

Israël affirme avoir détruit à peu près 60 % (en anglais) des centaines de tunnels entre Gaza et l'Egypte, et avoir significativement affaibli le Hamas. «Notre combat n'est pas contre les gens de Gaza,» a dit Olmert à la conférence de presse tenue à Tel Aviv à la suite de la réunion du cabinet. «Nous avons quitté Gaza en 2005 avec l'intention de n'y jamais retourner,» a-t-il dit, se référant au retrait unilatéral par Israël des troupes et des colons du territoire, sous l'ancien Premier ministre Ariel Sharon. Pour visionner la vidéo complète, voir ci-après le clip traduit par Tytandra007 :

 

«Si le Hamas met entièrement fin à ses tirs de roquettes sur Israël, Israël envisagera un retrait des IDF  (Forces israéliennes de défense) de la bande de Gaza. Si ce n'est pas le cas, les IDF continueront à opérer afin de protéger nos citoyens»

«Les chefs du Hamas se cachent, beaucoup de ses membres ont été tués, ses ateliers de fabrication de fusées ont été détruits, sa capacité à déplacer des armes dans la bande de Gaza ont été réduites et les sites de lancement d'où sont tirées la plupart des roquettes sont sous contrôle militaire israélien.»

Alors que les autorités israéliennes déclarent que les principaux objectifs de la guerre ont été atteints (en anglais), des blogueurs israéliens, comme celui-ci, soulignent l'importance de faire de la libération du soldat enlevé Gilad Shalit la condition préalable à tout accord de cessez-le-feu avec le Hamas :

“Ce n'est qu'avec un cessez-le-feu (ou un accord de paix, dans une situation utopique) que les combats prendront fin. Voilà la réalité. Nous ne pouvons pas effacer une organisation terroriste d'un seul coup. On ne peut pas se transformer complètement sans un processus graduel. Nous ne devons pas espérer plus. S'il en est ainsi, quel résultat peut obtenir Israël de cette guerre à Gaza ?

La destruction de l'infrastructure du Hamas est-elle un résultat ? Je n'en suis pas si sûr. Faire disparaître le Hamas et les autres organisations terroristes ? Quiconque connaît un peu l'histoire des mouvements terroristes sait que ce n'est pas possible. Empêcher la contrebande par “l'axe Philadelphie” (l'Egypte) ? On peut considérer ça comme un résultat, mais il peut facilement être contourné (il est facile de fabriquer les fusées qassam chez soi).

La libération de Gilad Shalit est le seul résultat qu'Israël puisse atteindre avec la fin des combats à Gaza. Gilad Shalit, gardé en otage par le Hamas, peut seul être reconnu en Israël et à travers le monde comme un résultat fort de la guerre. Israël doit faire de sa libération une condition préalable au cessez-le-feu avec le Hamas.

Un point de vue répandu et pessimiste sur le cessez-le-feu peut être retracé à travers l’ argumentation de Rafi Glick – à savoir que l'accord de cessez-le-feu ne fera pas disparaître la menace des roquettes du Hamas dans le sud d'Israël :

Le cessez-le-feu pourrait apporter une période temporaire de calme, mais n'enlèvera pas la menace des roquettes. Les gouvernements Sharon et Olmert nous ont gratifiés du soutien de Gaza au Hamas, alors qu'ils menacent de missiles à longue portée le centre de notre pays. Cela a commencé avec le retrait unilatéral en l'absence d'accord, continué quand le Hamas a été accepté comme parti légitime aux élections, et qui s'est poursuivi avec notre “politique de retenue” pendant les tirs de roquettes qassam et l'armement constant du Hamas en missiles de longue portée.

Les missiles du Hamas et du Hezbollah se croisent déjà au-dessus des têtes des habitants de Gush Dan. Dans une guerre sur leur capacité de menace, les Iraniens et leurs alliés, Hamas et Hezbollah, ont déjà gagné. Ces bombes artisanales, fabriquées par le Hamas, paralysent un million de civils. 250 000 enfants, et 20 000 étudiants. Près de 40% de la main d'oeuvre du sud est paralysée.

Le cessez-le-feu, même aux conditions israéliennes, maintiendra la menace des missiles au-dessus du centre du pays, tout comme le cessez-le-feu et les accords qui ont mis fin à la deuxième guerre du Liban n'ont pas libéré Israël de la menace des missiles du Hezbollah, et ont même conduit le Hezbollah à participer au gouvernement libanais.

La chute du pouvoir du Hamas à Gaza est la seule solution à la menace des missiles, même si je doute que le gouvernement Olmert (Livni et Barak) aient la volonté de payer le prix pour aller jusqu'au bout.

N'y croyez pas, si on vous dit que cette guerre a pour but de faire disparaître la menace des missiles. Qui a ignoré le cancer personnifié par le Hamas ne sera pas capable de faire disparaître la menace des missiles. Le cessez-le-feu peut bien apporter le calme, la menace demeurera.

Carl se demande (en anglais) si Israël a adopté un cessez-le-feu unilatéral à cause du discours du président égyptien Moubarak samedi 17 janvier :

«Je demande aujourd'hui à Israël de cesser immédiatement ses opérations militaires,» a dit Moubarak dans un discours à la télévision publique sur la guerre de vingt-deux jours qui a tué plus de 1200 Palestiniens et a laissé une grande partie de Gaza en ruines.

«J'appelle sa direction à un cessez-le-feu inconditionnel immédiat et à un retrait complet des troupes israéliennes de la bande,» a-t-il dit, alors que le cabinet de sécurité israélien se préparait à envisager l'arrêt de son offensive. Dans son discours, Moubarak a appelé les dirigeants israéliens et palestiniens à «écouter les voix de la raison et de la conscience» pour mettre fin au bain de sang à Gaza. Moubarak a souligné que l'Egypte sécurisait sa frontière avec la bande de Gaza, et le ministre égyptien des Affaires étrangères Ahmed Aboul Gheit a dit que son pays ne se sentirait pas lié par l'accord américano-israélien à peine signé pour stopper la contrebande d'armes vers Gaza.

Quoi qu'il en soit, avec la mise en place du soi-disant cessez-le-feu, et alors que la journée de dimanche avançait, il était déjà annoncé qu'un échange de tirs s'était produit entre le Hamas et l'armée israélienne à Gaza. Alors que l'auteur de cette revue de blogs finissait de la compiler, il ajoutait qu’on venait de rapporter que six roquettes qassam avaient frappé Sdérot. Que pensez-vous de ce cessez-le-feu unilatéral ? Est-ce qu'il peut fonctionner, et si oui, combien de temps durera-t-il ? Nous ferons de notre mieux pour suivre les développements sur Global Voices.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site