Chine : le gouvernement se soucie-t-il encore des “bébés aux calculs rénaux” ?

La couverture en Chine du scandale du lait frelaté s'est peu à peu dissipée dans les médias grand public avec la faillite de la société Sanlu. En décembre 2008, le gouvernement chinois avait annoncé un plan initial de compensations qui avait néanmoins déçu certaines victimes. Et selon les journaux hongkongais (Mingpao), des parents qui avaient proposé leur propre plan en janvier 2009 ont été placés en détention afin de les faire taire.

Le plan de compensation du gouvernement

Les médias locaux (via Sina) ont rapporté que le montant total des compensations s'élèveraient à RMB 4 milliards (€ 0,4 milliard), répartis entre le gouvernement et 22 autres sociétés. La part du gouvernement (RMB 2,6 milliards) sera directement allouée aux hôpitaux pour régler les frais médicaux des victimes. La compensation prévue pour un décès dû à la mélamine s'élève à RMB 200 000 (€ 20 000). Pour ceux qui souffrent de graves maladies du rein, ce montant est de RMB 30 000 (€  3 000). Pour les maladies moins graves, les victimes toucheront une allocation de RMB 2 000 (€ 200). Un fonds (RMB 0,2 milliard) a été créé afin de couvrir les futurs soins médicaux des victimes. Certains parents, plus particulièrement ceux concernés par les compensations de RMB 2 000, ont refusé de signer l'accord de compensations.

Des blogueurs ont rejoint le débat. Wuhangmin, par exemple, émet ces critiques :

早就有人指问题奶粉的赔偿方案不公正,既没有患者代表参加,赔偿金额也不尽合理。而如今在赔偿方案启动后暴露出来的问题, 更是令人费解。“结石宝宝”究竟有否免费救治?倒底有多少“结石宝宝”享受到了免费政策?为何报道中提及的患儿都是在自掏腰包自费救治?不知道国家规定免 费治疗后是否下拨了专项资金,如果有,这笔资金究竟是如何使用的?为何还有家长要自掏近5万元看病?

On a immédiatement fait remarquer que le plan de compensations prévues dans le cadre du scandale du lait frelaté était injuste. Aucun représentant des victimes n'a participé à son élaboration et le faible montant des compensations n'est pas raisonnable. De plus, la manière dont sera mis en place ce plan de compensations reste obscure. Les “bébés aux calculs rénaux” seront-ils traités gratuitement ? Combien de ces bébés bénéficieront de cette mesure ? Pourquoi tant de médias ont rapporté que les victimes payaient les traitements de leur enfant de leur propre poche ? Une fondation sera-t-elle créée pour financer les frais médicaux ? Si oui, comment ces fonds seront-ils alloués ? Comment se fait-il que certains parents aient dû payer RMB 50 000 de frais médicaux ?

Mu mian 7 suspecte le gouvernement chinois de ralentir délibérément le processus :

政府不是信誓旦旦的表态吗,现在呢?怎么都没反应。他们只会拖延时间 ,让民众遗忘这件事,达到最后不了了知的结局,政府和企业皆大欢喜,民众只能偷偷地流眼泪!!!

Le gouvernement n'avait-il pas exprimé son soutien (aux victimes) ? Qu'en est-il maintenant ? Plus aucune mesure n'est prévue. Ils ne font que gagner du temps, pour qu'on oublie peu à peu cette histoire. Puis cela se dénouera sur une fin inconnue de tous. Le gouvernement et les corporations feront la fête, tandis que les pauvres gens pleureront en silence !!!

Liu Changfeng, un autre blogueur chinois, rajoute une dimension légale à la discussion :

政府部门与有关企业达成协议,匆匆出台补偿标准。尽管表达出了相当的诚意,但在不少人看来,赔偿标准显然是低了很多,大大 超出人们的预料。从政府的本意来说,显然是为了尽快促成赔偿的实施,尽早消除事件的负面影响。但无论如何,此举都无法让公众信服。一方面,就当下的经济形 势而言,在不少并非当事人的网友看来,这个赔偿标准都低得有些离谱,赔偿标准的合理性有几多?公众无法不对其提出疑问。另一方面,法庭的审判只认定了的违 法行为,而对受害者的赔偿只字不提。作为司法干涉的最后也是最关键的环节,赔偿问题并非来自司法部门的解释,而是来自政府官员的说法。那么,赔偿标准究竟 该由法律认定还是由政府行政决定?公众质疑的是行政决策究竟能否代替法律审判?

Le gouvernement et les compagnies concernées sont rapidement parvenus à un accord pour fixer le montant des compensations. Bien que cela exprime une certaine sincérité de leur part, les sommes prévues sont beaucoup moins élevées que celles qui étaient attendues. Il est évident que le gouvernement souhaitait fixer les compensations le plus vite possible pour minimiser l'impact négatif de cette affaire. Néanmoins, le public n'a pas du tout été convaincu. D'un côté, compte tenu de l'environnement économique actuel, et même du point de vue des internautes qui ne sont pas directement concernés, les montants sont tellement bas que c'en est révoltant. Les montants fixés sont-ils justifiables ? Le public n'a de toute façon pas de recours légal pour les remettre en question. D'un autre côté, le verdict du tribunal n'a fait qu'affirmer le caractère criminel de cet incident, et n'a pas fait mention des compensations aux victimes. Finalement, le plan de compensations vient de l'administration gouvernementale, et non du corps judiciaire. À qui revient la décision ? L'opinion publique doute que la décision du gouvernement doive venir suppléer une décision judiciaire.

Jusqu'à présent, 290 000 enfants ont développé des symptômes liés à l'empoisonnement à la mélamine. 51 900 d'entre eux ont été hospitalisés, 154 ont souffert de graves maladies du rein et 11 en sont même décédés.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site