Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Que sont devenues les victimes du séisme du Sichuan ?

Les victimes du tremblement de terre du 12 mai 2008 au Sichuan souffrent actuellement de l'hiver glacial. Un officiel local indique que la température la plus basse dans la zone du tremblement de terre peut atteindre -21° C. Aider à présent les victimes à traverser l'hiver rigoureux reste une tâche urgente et difficile.

Le mois dernier, M. Zang Lu  (臧璐, un spécialiste renommé de l'environnement, et ses collègues ont pris la peine de visiter un village-léproserie dans le district des Miao, à 40 kilomètres de l'épicentre. Quand on leur a demandé de quoi ils avaient le plus besoin, les villageois ont simplement répondu : «De couvertures !» 

Mais lorsque 15 étudiants du Collège technique et professionnel de Yibin dans la province du Sichuan ont collecté 4 grands sacs de vêtements pour les survivants du tremblement de terre, le bureau local de la Croix-Rouge à Yibin a refusé de les prendre.

Au même moment, des enseignants des zones montagneuses de la province du Sichuan envoyaient des messages pour informer qu'ils manquaient cruellement de vêtements, de couvertures, de fournitures scolaires, etc…

Quelle est donc la situation réelle dans la zone du séisme ? M. Ji Shaokang, un professeur de nationalité canadienne, a visité le Suchuan en décembre dernier. Il décrit dans son blog ce qu'il a vu :

冬天来临,缺棉衣、缺棉被。山里的老乡一见到我们一行,就主动向我们反映情况, 说着说着泪水就在眼里转。

Dans l'hiver glacial, les villageois que nous avons rencontrés dans les montagnes n'ont pas assez de vêtements et de couvertures. En nous voyant, ils se sont approchés de nous pour se plaindre, les larmes aux yeux.

Dans les villes et les bourgs, on peut voir ces slogans au bord des routes :

“有手有脚有条命,天大的灾难能战胜”;“不等不靠,自力更生重建家园”;“挖废墟刨旧梁,自己动手砌新房”

«Si nous sommes encore vivants et avons toujours des mains et des jambes, nous pouvons survivre à toutes les catastrophes.» «Construisons seuls notre maison : n'attendons pas de l'aide.» «Déterrons les poutres dans les ruines et construisons seuls nos nouvelles maisons.»

Un des compagnons du professeur Ji était perplexe : “Où sont passés nos dons ?”

Par ailleurs, un nombre grandissant de personnes en dehors de la zone du séisme essaient d'aider leurs compatriotes du Sichuan.

Une semaine avant le Nouvel An, la Campagne Care for Life (关爱生命万里行)a lancé une deuxième mission au Sichuan. L'ONG a recruté 43 personnes (dont 29 à Hong Kong) pour se rendre au Sichuan. Munis de nombreux cadeaux et de leur coeur généreux, ils ont fêté le Jour de l'An avec leurs vieux amis au Sichuan. Leur site Internet dit :

我们知道一个团体能做的很有限,或许不能在根本上给灾区的数百万同胞带来真正的帮助,但我们做了总比不做好,今天做了总比明天做好。

En tant que nouvelle ONG, nous savons que ce que nous pouvons faire est tellement limité. Nous sommes incapables d'aider les millions de victimes là-bas. Mais nous croyons qu'il vaut mieux aider que de se tenir prêt, il vaut mieux agir aujourd'hui que demain.

En novembre 2008, la Green and Shine Foundation(桂馨基金会)a publié une lettre ouverte pour venir en aide aux enseignants ruraux de la zone du séisme, qui exhortait :

大家来自不同的地方,……,每个人的职业也不尽相同,……。但是,同一个心愿和发自内心爱的力量驱动,使大家有了同样的行动。

Nous venons tous d'endroits différents… et chacun de nous a un autre travail… cependant, nous avons en commun l'amour, le sens de la responsabilité et notre coeur, qui nous ont conduits à agir.

Il en résulte que des gens de toutes catégories à travers la Chine ont répondu à l'appel avec grand enthousiasme, envoyant des cadeaux, des vêtements, des livres, des fournitures scolaires, etc… aux enseignants là-bas.

Mme Wu Bei(吴蓓, une éducatrice et traductrice, avec son amie Mme Liu Zhen(刘真), épouse du penseur populaire Yin Zhishen, décédé en 2009, ont diffusé l'information à leurs amies par SMS, et ont reçu beaucoup de réponses positives.

Malheureusement, en essayant de retrouver les sources d'information en ligne, l'auteur de ce billet a découvert qu'elles avaient déjà été supprimées par les webmestres des sites, probablement parce que ces billets suggèrent que l'administration n'a pas pris de mesures efficaces pour prendre soin des survivants du tremblement de terre.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site