Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Madagascar : La tempête tropicale Eric et le cyclone Fanele ont causé d'importants dégâts

Ces derniers jours, Madagascar a été pris en sandwich entre la tempête tropicale Eric et le cyclone Fanele.

La saison des cyclones ayant été particulièrement meurtrière l'année dernière [les liens qui suivent sont en anglais], les blogueurs de Madagascar s'inquiètent des conséquences de ces désastres naturels. Malgré une tension politique grandissante, nombre d'entre eux ont été rapides à réagir pour partager leur opinion sur ce qui semble bien être une nouvelle série de catastrophes dévastatrices.

La tempête tropicale Eric a touché terre lundi 19 janvier dans la région de Fenerive-Est (côte Est de Madagascar) avec des vents avoisinant les 100 km/h. Tôt dans la matinée de mercredi 21 janvier, le cyclone Fanele a frappé Morondava et ses environs avec des rafales de vent allant jusqu'à 240 km/h.

Le blogueur Tomavana décrit le sentiment général à Madagascar :

La tempête tropicale Eric s'est déplacée le long de la côte des régions d'Analangirofo et d'Atsinanana sur la côte Est de Madagascar. On peut dire qu'une fois encore, les vents violents ont mis le paquet sur Madagascar.

Lomelle explique que le district de Fenerive Est avait déjà été sévèrement endommagé par le cyclone Yvan [en français] l'année dernière. Elle ajoute que, cette année, les autorités ont l'air mieux préparées.

Madagascar ne peut éviter les passages de ces tempêtes tous les ans mais l'essentiel est de se tenir prêts aux éventualités [..] L'exercice de simulation d'Anosimahavelona était spécifique par rapport aux autres quartiers parce que le fleuve d'Ikopa est l'enjeu. Le travail consistait [en] l'évacuation au moment du danger, à la traversée des sinistrés pour sortir de l'inondation à l'aide de pirogues, puis au transport par des camions pour rejoindre les sites d'hébergement. [..] Après cet exercice, il se peut que le taux des sinistrés puisse baisser car la prévention est bien préparée et assurée.

Exercice d'évacuation, photo de Lomelle

Tomavana ajoute dans un autre message que les rapports provisoires originaux sur le passage du cyclone Fanele dans la région du Sud-Est sont très préoccupants :

- A cause de l'extrême violence des rafales [> 260 kmh] plus aucune maison d'habitation n'a de toit dans le district de Morondava.
– Le journal L'Express de Madagascar avance le bilan des sinistrés : “Environ 64 000 personnes sur les 80 000 habitant la ville n'ont plus de toit.”
– Aucune nouvelle du district de Manja depuis hier 23h00 locale.
– L'onde de tempête a provoqué des raz-de-marées dans la région de Belo-sur-Mer et Ankoba.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site