Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Antilles françaises-Gaza : Boycott économique d'Israël ?

Les Antilles françaises et les Caraïbes ont exprimé leur solidarité avec les habitants de Gaza de différentes façons depuis le début de la guerre. Au début du mois de janvier, la blogosphère en français et en créole s'étaient déjà fait l'écho des réactions et opinions de la population locale, avec des appels à manifester [en français], à la Martinique, des prises de position [en français] d'intellectuels tels que Raphaël Confiant, et des appels à des actions de soutien lancés par la communauté musulmane de Guadeloupe.

Malgré les milliers de kilomètres qui les séparent du  Moyen-Orient, la plupart des Caribéens ont exprimé leur compassion pour les habitants de Gaza, vus blessés ou décédés sur les écrans de télévision.  Cette empathie est expliquée par Zandwonis, dans son intervention auprès d'un politicien guadeloupéen à propos de l'attaque israélienne sur Gaza [en français], le 12 Janvier :

Comment, à l'époque de la globalisation, du « village mondial », voulez-vous que nous ne soyons pas solidaires des 350 enfants massacrés par l'armée israélienne ? Comment voulez-vous que nous Guadeloupéens, peuple issu de l'esclavage, peuple installé sur cette terre après le génocide des Amérindiens, nous soyons sourds et muets aux malheurs qui s'abattent sur des êtres humains vivants au Proche-Orient ?

 Ceci explique partiellement le large soutien local à la décision du président vénézuélien Hugo Chavez : lui et son gouvernement ont exprimé leur soutien à la Palestine en expulsant l'ambassadeur d'Israël au Vénézuela . Dans ce blog, [en français], le blogueur Mabool cite l'opinion de l'écrivain martiniquais Raphaël Confiant, qui a félicité [le Président Chavez] de la décision vénézuélienne. Dans son discours, intitulé «Les pays africains et les Caraïbes devraient suivre l'exemple du Vénézuela” [en français], qui a été largement diffusé, Raphaël Confiant exprime cette opinion :

Une nouvelle fois, le chef de la révolution  bolivarienne Hugo Chavez, vient nous désigner la voie de la dignité et de la résistance en expulsant l’ambassadeur israélien du Venezuela.

Même si un cessez-le-feu controversé a été déclaré, la population des îles des Antilles françaises n'a pas été calmée par cette décision. Ceci explique la dernière en date des campagnes lancées en Martinique, qui vise à soutenir les victimes de la bande de Gaza et à lancer des “représailles” au niveau économique contre Israël.

Le blog CaribCreoleOne [en anglais] a posée la question suivante : «Est-ce que les Caribéens ont financé la guerre israélienne ?”. Pour ce blog, la réponse se trouve dans deux hypermarchés d'ameublement et d'appareils électriques d'une chaîne opérant en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane : Conforama et But. [A l'échelle locale], des rumeurs font état du soutien financier de trois dirigeants du groupe qui possède ces magasins aux Caraïbes au lobby pro-israélien. C'est donc avec prudence que le blog CaribCreoleOne fait état de ces liens supposés entre les dirigeants et Israël, avant de conclure par cette dernière question:

Peut-on conclure que l'argent que nous dépensons dans les magasins Conforama et But sert à financer les bombes au phosphore qui ont été lâchées sur les civils palestiniens ? La question est d'actualité et mérite d'y réfléchir.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site