Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Moyen-Orient : Le boycott comme arme politique

De nombreux consommateurs au Moyen-Orient ont décidé de boycotter les produits américains et israéliens pour protester contre l'offensive israélienne sur la bande de Gaza.

Le blog Angry Arab News Service [en anglais] a écrit :

A travers cinq États arabes, une campagne bien coordonnée a été lancée pour boycotter les produits américains, en commençant par les cafés Starbucks – comme cible principale – ainsi que d'autres produits d'une liste de marques qui comprend des noms tels que Nestlé, Coca-Cola, Johnson & Johnson et Burger King Outlets.

Parmi les marques boycottées, la chaîne américaine de cafés Starbucks a déjà été la principale cible de la campagne. La blogueuse égyptienne Zeinobia a commenté sur son blog [en anglais] :

Le célèbre café Starbucks a été fermé à Beyrouth pendant une journée à cause de la manifestation. Il y a partout à travers le monde arabe des appels à boycotter les produits américains, en particulier ceux liés à Israël d'une façon ou d'une autre.

Elle ajoute :

En effet, les consommateurs arabes sont convaincus que Starbucks est une compagnie américaine qui soutient les Forces de défense israéliennes (IDF) par des dons annuelscar le propriétaire de cette société serait juif. Pour être honnête, ce n'est pas une raison suffisante pour dire que la chaîne soutient financièrement les Forces de défense israéliennes, mais des articles comme celui-ci font réfléchir à deux fois la population. Les rumeurs de relation entre la compagnie Starbucks et IDF ne sont pas nouvelles,  avant même qu'ouvrent les cafés Starbuck en Egypte, ils ont été [accusés de cela] dans le monde arabe. Je me souviens qu'un jour j'ai reçu un e-mail au sujet du logo de la compgnie Starbucks et de son histoire, m'expliquant qu'il symbolisait une princesse hébreu qui a sauvé les juifs de Babylone dans l'ancien temps alors qu'en réalité, il s'agit de tout autre chose.

Le blog du goupe de blogueurs americano-palestiniens KABOBfest [en anglais] rapporte que le boycott ne concerne pas seulement le monde arabe, mais aussi la Malaisie, qui participe également à cette campagne :

 Plus de deux mille restaurants musulmans en Malaisie ont écarté le Coca-Cola de leurs menus pour soutenir les efforts de boycott contre Israël. Les organisations locales encouragent les employés de Coca-Cola et de Starbucks en Malaisie à quitter leur emploi.

 En Jordanie, le blog Khobbeizeh [en arabe]  évoque également le boycott de Starbucks :

Howard Schultz est un militant sioniste entièrement dévoué à l'armée israélienne, il la soutient par les millions de dollars de Starbucks et est l'un des principaux sponsors des armes qu'elle utilise.

Les produits israéliens ont certainement été boycotté par de nombreux consommateurs et voici ce que la blogueuse américaine expatriée Body on the Line [en anglais]  écrit :

Les agriculteurs (israéliens) parlent beaucoup de leurs produits qui sont maintenant touchés par des commandes annulées, avec des stocks qui s'accumulent dans les entrepôts et il craignent une forte diminution des exportations de fruits vers des pays comme la Jordanie, la Grande-Bretagne et les pays scandinaves.
Ilan Eshel, directeur de l'Association des producteurs de fruits d'Israël, a déclaré que les pays scandinaves ont également annulé des commandes.

Depuis la Palestine où elle vit, elle évoque ensuite la façon dont les universitaires britanniques ont réagi à l'attaque israélienne sur la bande de Gaza :

Les universitaires britanniques ont écrit une lettre ouverte, publiée dans le Guardian, appelant au boycott, au désinvestissement et à des sanctions :
“Nous devons faire ce que nous pouvons pour empêcher Israël de gagner sa guerre. Israël doit comprendre que sa sécurité dépend de la justice et la cohabitation pacifique avec ses voisins et non pas sur l'usage criminel de la force. “
« Nous pensons qu'Israël doit immédiatement et inconditionnellement mettre fin à son agression sur Gaza, mettre un terme à son occupation de la Cisjordanie, abandonner toutes ses exigences de posséder ou de contrôler le territoire palestinien au-delà des frontières fixées en 1967. Nous invitons le gouvernement britannique et le peuple britannique à prendre toutes les mesures possibles pour obliger Israël à se conformer à ces exigences, à commencer par un programme de boycott, désinvestissement et sanctions ».
A Londres, les étudiants ont également témoigné de leur solidarité avec la bande de Gaza à la prestigieuse London School of Economics:
Aujourd'hui (22 Janvier), plus de quarante étudiants poursuivaient leur sit-in à la London School of Economics pour protester contre la guerre à Gaza.

Différentes organisations et sites se consacrent à la diffusion des informations sur ces campagnes, comme celui-ci, celui-ci et celui-la.

D'autres blogs, tels que Crossroads Arabia, ne sont pas engagés dans le boycott :

Le blog Saudi Gazette [en anglais] rapporte que le boycott des produits américains pour soutenir la population de Gaza commence à trouver un large écho en Arabie saoudite. Comme les boycotts précédents et similaires, celui-ci est susceptible de (a) soulager leur sentiment d'impuissance (b) porter tort aux franchises saoudiennes ainsi qu'a leur employés, sans pour autant faire des dégâts à l'économie américaine, contrairement à ce que prétend un professeur de l'Université du Roi Abdelaziz. Mais il est clair que l'idée du boycott obtient un soutien populaire très fort.

 Le blog Jewlicious [en anglais] a aussi écrit un billet en réponse au blogueur Khobbeizeh:

Je ne suis pas fan de  Starbucks, ou de café, d'ailleurs, mais l'idée que Starbucks soutienne l'armée israélienne à coup de «centaines de millions de dollars par an» est absurde. Mon ami Khobbeizeh, tout en reconnaissant votre grande compétence en Photoshop, vous êtes un idiot.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site