Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Madagascar : Nuit de pillages, le Président Ravalomanana absent de la capitale

Mise à jour 27 janvier 14 heures heure fançaise : selon la radio malgache Radio Antsiva dans son bulletin matinal (mardi 27 janvier), l'avion présidentiel “Air Force One” se trouverait à Morondava, où le Président Ravalomanana serait actuellement, avec toute sa famille. Le président malgache est intervenu par téléphone sur Radio Antsiva aujourd'hui mardi dans la matinée pour renouveler un appel au calme déjà diffusé hier, lundi 26 janvier, à la radio.

[traduction en français de cet article en anglais publiée à 17 h heure française le lundi 26 janvier 2009] Les stations de radio et de télévision ayant toutes cessé d'émettre à Madagascar (voir notre billet précédent), la blogosphère malgache tente de tenir les Malgaches et la diaspora au courant des derniers événements sur place, et de la situation qui se dégrade très rapidement, sur la plate-forme de microblogging twitter et par les mises à jours publiées par les blogueurs locaux. [note de la traductrice : une station de radio et une ou plusieurs chaines de télévision ont repris leurs programmes depuis pour retransmettre un appel au calme du Premier ministre].

Un site Internet malgache important, Sobika.com, a mis en ligne un récapitulatif des événements, parmi lequel on relève :

- 18h35 : Force One 2 (note de l'auteur : l'avion du Président Ravalomanana, acheté voici quelques semaines) a décollé à 17H50
– 17H59 : le PM (Premier Ministre) a annulé sa déclaration. Des sources confirment la démission de plusieurs membres.
– 17H50 : rumeur de démission du gouvernement. A prendre au conditionnel faute de confirmation par les médias
– 16H30 Le PM devrait faire une déclaration dans les prochaines minutes. Marc Ravalomanana “introuvable”

Les derniers messages sur twitter et les mises à jour des blogs indiquent que le Président  Ravalomanana et sa famille viennent de quitter Madagascar en avion.[Mise à jour: des rapports font état de sa présence à Majunga]

Le blog Madagascar écrit  :

“Les rumeurs donnent Marc Ravalomanana “introuvable”. Son Premier Ministre serait à Toamasina, et ces mêmes rumeurs font état du blocage au sol de l'avion présidentiel par des officiels rebelles. Marc Ravalomanana chercherait à rejoindre Toamasina par hélicoptère.
D'autres rumeurs indiquent la présence de mercenaires congolais, à Antsiranana et/ou à Antananarivo pour protéger le Président.

Visiblement, l'armée refuse d'intervenir. A noter que les seuls coups de feu on été donnés pour protéger la station télévisée du Président (MBS). A noter que la foule n'a pas reculé, et que les militaires ont fui face à la foule.”

D'autres rumeurs font état de la présence de mercenaires congolais à Antsiranana et/ou Antananarivo, la capitale, pour protéger le Président.  

De toute évidence, l'armée ne souhaite pas intervenir. Il faut remarquer que des coups de feu ont été tiré en une seule occasion, pour protéger la station de radio présidentielle (la MBS) (note de l'auteur :le bâtiment de la radio MBS a été incendié et pillé). Les manifestants n'ont pas reculé, et les soldats ont du fuir devant eux’.

Les blogueurs malgache sont bouleversés par les morts, les destructions et les pillages. Ils craignent aussi les aléas qui les attendent, dans l'anarchie qui règne désormais.

Leboda  écrit (en malgache) :

“Very ilay maha-malagasy : mandady rariny, miara-midinika, mandala ny fihavanana, mitandro ny aina, …..”

“Nous avons perdu nos valeurs malgaches : la recherche de la justice, du dialogue, ihavanana, la protection de la vie….”

Le blog As2Coeur est attristé par la violence ambiante :

“C’est comme un mauvais film qui ne cesse de tourner et de retourner sur le projecteur malgache. La population en furie se met à tout détruire sur son passage, des jeunes en colère à cause de la misère qui se révoltent. Le but du jeu : améliorer la vie des malgaches disent-ils.

Dites ce que vous voulez car moi je ne suis pas convaincu que ce qui s’est passé aujourd’hui améliorera la vie de la population malgache.

J’adhère à la lutte pour la démocratie, c’est une cause bien noble mais je suis contre la violence quelque soit ses formes. Deux personnes furent tuées et une grièvement bléssés lors de l’assaut de la MBS, ce sont des militants qui étaient en première ligne…

Quand tous cela va-t-il finir ?”

Le blogueur Tomavana (en malgache) met en garde contre la propogation de rumeurs durant des jours tels que celui-ci  :

“Ireo vaovao hafa toy ny poa-basy, ireo olon-tsotra namoy ny ainy, ny tranon’ny Praiministra may sy mpanao politika hafa na koa ny fiomankomanan’ny fiaramanidin’ny filoham-pirenena hanainga … dia samy tokony iandrasana fanamarinana daholo aloha satria mivoatra malaky dia malaky ny raharaha … ary be ny tsaho amin’ny fotoana toy itony.”

“Les annonces de nouvelles telles que des coups de feu, des civils tués, l'incendie de la résidence du premier ministre et d'autres hommes politiques, l'avion du Président prêt à décoller…tout ceci devrait être confirmé d'abord, car la situation est très volatile…et les situations de ce genre tendent à favoriser les rumeurs”.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site