Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Monde arabe : “On ne dit plus Israël…”

Les controverses sur la guerre à Gaza font toujours rage. Les appels à poursuivre des fonctionnaires et militaires israéliens pour crimes de guerre ont conduit [l'état-major israélien] à conseiller à ses haut gradés de ne pas voyager en Europe, pour éviter tout risque d'inculpation dans d'éventuelles enquêtes. D'autres voix continuent à affirmer que ce qui s'est passé pendant l'offensive israélienne relèvait de l'auto-défense. La communauté arabophone du web, dégoûtée et frustrée par les atrocités commises ainsi que par la guerre médiatique continue, sur Internet comme sur le terrain, a lancé une campagne qui a été déclenchée par ce tweet (message sur le site de microblogging twitter ) :

 

 

Traduction: “Nous arrêtons de dire Israël, et nous disons IsraHell”

Le blogueur syrien Alloush  explique l'idée  qui soutient la campagne consistant à utiliser le mot Israhell :

الواقع يقول أن إسرائيل في احتلالها للعرب ارتكبت أفظع المجازر وأقذر الأفعال التي شكلت معاناة انسانية حقيقية لهويتنا العربية، الواقعية تقول أنها Israhell وليس Israel، ما هي الترجمة الأصح لهذا المصطلح الجديد، هل نقول إسراحيم [إسرائيل+جحيم]، أم إسرارير [إسرائيل+شرير]، أم نلتزم بـ إسراهل، ربما كيان الجحيم أفضل ترجمة.

La réalité montre qu'Israël a commis les crimes les plus affreux et les actions les plus répugnantes en occupant les terres des Arabes, et cela a traumatisé notre identité arabe. La réalité montre qu'il s'agit d'Israhell (hell signifiant “enfer”), et non d'Israël. Quelle est la meilleure traduction pour ce nouveau terme ? Devrait-on dire Israhell (Israël+Hell, soit “enfer” en anglais) ou Isravil (Israël+Evil, soit “le mal”, en anglais). Peut-être qu'”entité infernale” est la meilleure traduction [en arabe].

Le graphisme de la campagne provient du célèbre site artistique, Deviantart, il a été réalisé par le designer algérien Hamoud.

Il a  provoqué un flot de commentaires en provenance de chaque camp. ~Arkangel-Wulf, inscrit sur le site DeviantArt, défend le camp israélien :

Vous avez le droit d'avoir vos opinions. Mais ce n'est pas un lieu approprié pour les exprimer ici. La liberté d'expression est une bonne chose tant qu'elle ne heurte pas les autres. Israël dans son ensemble n'est pas derrière leurs décisions militaristes. Ne méprisez pas un pays entier pour les actions de quelques-uns.

Une autre initiative est apparue sur le net : l'encyclopédie des crimes contre l'humanité d'Israël (en anglais et en arabe), résultat des efforts collaboratifs de blogueurs syriens, égyptiens et saoudiens – qui parle aussi du succès de cette campagne en ligne :

Il y avait 4000 résultats il y a 6 jours pour [le mot] Israhell
Il y a  2 jours, on en était environ à 102 000
Aujourd'hui, on en trouve environ 117 000

Ce billet a été publié le 15 janvier 2008. A la date où cette revue de blogs est écrite (28 janvier, NdT) on touve 127 000 résultats [sur Internet].

Alors que les opérations militaires sont [officiellement]  suspendues, personne ne sait combien de temps durera ce fragile cessez-le feu, et quand hell (l'enfer) se déchaînera à nouveau.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site