Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon : Jésus et Bouddha dans le manga “Saint Young Men”

[tous les liens sont en japonais] Imaginez une seconde que Jésus et Bouddha décident de venir sur la terre pour y passer leurs vacances ? Et qu'il choisissent de vivre en colocation dans un appartement à loyer modéré à Tachikawa, à l'ouest de Tokyo? Et bien, c'est ce qu'a fait Hikaru Nakamura (中村光), un jeune auteur de manga, qui a écrit “Saint Oniisan” ( 聖☆おにいさん, “Gars Saints”). Ce manga, publié dans le magazine mensuel le Morning 2 (モーニング2) en 2007, a eu un succès retentissant ces derniers mois, après que deux volumes inspirés des deux premiers épisodes aient été publiés l'an dernier.

The 1st volume of 聖おにいさん
La couverture de “Saint Young Men” vol.1

L'enthousiasme que suscite le manga de Nakamura parmi les blogueurs est dû le plus souvent aux gags à connotation religieuse. Mais beaucoup de blogueurs, à l'image de miyu, pensent qu'outre le comique de ces blagues, elles sont véritablement bien pensées.

Ce manga raconte l'histoire de Bouddha et de Jésus, qui reviennent sur Terre pour les vacances et qui y vivent une vie des plus normales.
Bouddha est très pointilleux sur la gestion de l'argent, alors que Jésus est un acheteur compulsif. […]
Ce que je pense de l'histoire?
“Je suis très content de l'avoir lue”
[…] Le simple fait de voir Bouddha et Jésus en t-shirts et en jeans donne déjà envie de rire.
En plus, Jésus a une dégaine tellement cool sur la couverture du deuxième volume. […]
Pourtant, il semble tellement compliqué de dessiner ce type d'histoire.
Tous les gags sont vraiment hilarants et je suis particulièrement étonné qu'il ait réussi à concevoir de telles blagues.

Chihaya_K_Amou exprime à son tour la portée de ces histoires, qui touchent véritablement les lecteurs:

J'ai tellement rigolé!
Les gags sont eux-mêmes hilarants mais lorsque l'on comprend les blagues [à connotation religieuse], l'histoire est encore plus amusante. C'est vrai, on rit deux fois plus quand on comprend les allusions au christianisme et au bouddhisme, dans ces plaisanteries.
Il n'y a qu'un Japonais qui puisse écrire un tel manga, n'est-ce pas ? Je me demande d'ailleurs s'il n'y a pas que des Japonais qui puissent vraiment s'en amuser.
Je suis vraiment content d'être né Japonais.
Je crois que si des gars comme ça vivaient dans mon quartier, je m'arrangerais pour devenir leur ami !

A scene from the manga.
Une page du manga

Comme l'a expliqué Hikaru Nakamura, dans une interview publiée dans le magazine Jump Square, il a toujours été intéressé par l'iconographie religieuse chrétienne, sans pour autant être croyant, ni même un féru de théologie. C'est pourquoi il a décidé de ne pas mener de recherches poussées, lorsqu'il a pensé à ce sujet pour son manga, afin que le manga ne devienne pas trop compliqué et difficile à comprendre. Les blagues et les gags se doivent d'être simples et efficaces mais aussi clairs et amusants, et ce, pour touts les lecteurs. Pourtant, certains lecteurs n'apprécient pas le style apparemment trop “premier degré” et, à l'instar de Monamona, ne sont pas d'accord avec ceux qui jugent Saint Young Men de façon positive.

J'ai fait l'effort d'acheter Saint Young Men parce que j'en avais entendu beaucoup de bien ; de plus, la trame elle-même est intéressante : Jésus et Bouddha reviennent dans notre monde actuel et vivent en colocation.
Malheureusement, l'auteur n'a pas la culture nécessaire pour concrétiser cette histoire, à priori vraiment intéressante.
Il suffit de lire la Bible ou les traductions en japonais des Sutras, pour voir [et c'est évident] qu'il y a des tonnes des blagues possibles, pourtant, il n'y en a aucune [dans ce manga].
Le pire est que dans le deuxième volume, l'auteur ne fait aucune différence entre un jinja qui est un temple shintoïste et un tera, un temple bouddhiste.
Directeurs de publication, faites attention à cela!
Le seul fait qu'à ce niveau [je parle de qualité], les critiques déclarent que “ce manga est génial” et en font le meilleur du genre, me fait penser que le niveau est bien bas, lui aussi.
Je m'attendais au moins à lire des opinions sur Internet [de la communauté des lecteurs] à son sujet [du manga], mais j'ai été très déçu.

Pour finir, le blogueur yamada pense que ce manga, qui parodie deux des principales figures spirituelles, n'est autre qu'un exemple du synchrétisme religieux qui caractérise le Japon depuis des temps reculés.

Si vous voulez connaître, en un mot, mon avis sur le contenu [de ce manga], je dirais: hilarant ! Cela fait longtemps que je n'ai pas autant ri en lisant un manga comique.
En ce qui me concerne, la scène la plus amusante est celle où Jésus entre dans une piscine, ressemblant alors à Moïse!

Néanmoins, j'apprécie tout particulièrement que cette oeuvre littéraire soit une oeuvre typiquement japonaise.
Célébrer Noël, écouter les cloches le 1er de l'An puis aller  prier au temple pour la première fois de l'année, n'est-ce-pas là, le fouillis de pratiques religieuses qui est à l'origine de ce manga?
J'ai tout de suite pensé que j'aimerais connaître l'opinion d'un chrétien pratiquant qui l'aurait lu.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site