Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Martinique : Les derniers maîtres des îles

Dans le contexte du mouvement social qui dure depuis plus de deux semaines en Guadeloupe, les autres DFA, la Guyane et la Martinique, cherchent à contribuer à la réflexion et à la mobilisation générale. Au milieu de toute cette réflexion, la chaîne de télévision cryptée Canal+ met, comme à son habitude, les pieds dans le plat et relance le débat sur la situation des DFA, avec un documentaire polémique sur les relations entre certains groupes ethniques et la domination économique en Martinique. Bien sûr la blogosphère martiniquaise ne parle que de cela…

La blogueuse martiniquaise, blogdemoi explique son intérêt pour ce documentaire, après en avoir présenté le synopsis:

Voilà le synopsis, disponible sur le site de Canal+, concernant ”Les derniers maîtres de la Martinique” (production: TAC Presse):

En Martinique, moins de 1% de la population détient 52% des terres agricoles. Il s’agit des békés, les héritiers des vieilles familles blanches, installées dans l’île avant la Révolution française.

Pour “Spécial Investigation”, Romain Bolzinger enquête sur une communauté méconnue et discrète qui a traversé les siècles en préservant ses coutumes, ses richesses et ses codes et dresse le portrait d’un département rongé par les inégalités et les rancoeurs post-coloniales.

blogdemoi tient à faire remarquer que la diffusion du documentaire n'est probablement pas une coïncidence, dans la mesure où la Guadeloupe, île voisine, est dans le tumulte d'une mobilisation initiée dans la réflexion autour du monopole économique de quelques familles. De plus, la Martinique lance une grève générale le jeudi 5 février 2009:

Le timing est presque parfait vu que les syndicats martiniquais appellent à la grève générale ‘contre la vie chère’ (selon l’expression désormais consacrée) à partir du jeudi 5 février.

La diffusion de l'émission génère des inquiétudes chez la blogueuse qui craint des conséquences négatives, à une époque où les problèmes économiques et les considérations ethniques se confondent:

Ca risque de faire mal.
[…]Il faudra aussi s’attendre à des dérives racistes et xénophobes qui refuseront de s’appeler comme telles bien sûr; tout le monde sait que le racisme et la xénophobie ça ne va que dans un sens, n’est-ce-pas ? J’espère simplement, je croise les doigts, que ce documentaire ne mettra pas le feu aux poudres.

Les inquiétudes de blogdemoi semblent tout à fait justifiées car l'émission a déjà suscité de vives réactions…alors qu'elle ne sera diffusée aux Antilles, que le vendredi 6 février 2009. C'est parce que, celle-ci a été diffusée dès le 31 janvier 2009 en France hexagonale et que les informations ont traversé l'Atlantique par le biais d'internet. En provenance de Martinique, bondamanjak et montray kréyol, ont exprimé étonnement et indignation à la suite des propos tenus, par un descendant d'une des familles békés les plus anciennes et riches de Martinique, au sujet du métissage et l'esclavage:

Dans les familles métissées, les enfants sont de couleurs différentes, il n’y a pas d’harmonie. Moi, je ne trouve pas ça bien. Nous (ndlr : les Békés), on a voulu préserver la race.

Les historiens ne parlent que des aspects négatifs de l’esclavage et c’est regrettable.

Après le tollé suscité par ses propos, l'homme a  publié une lettre pour expliquer que ses propos et ses idées ont été détournés par le journaliste. Magré tout, les membres de la diaspora antillaise qui ont vu le documentaire dans l'Hexagone, se sentent très mal à l'aise, comme le prouve l'opinion de cette femme:

Bref…ça fait mal…quand même parce qu'on passe (le reste de la population non béké) pour des cons bien gentils qui se font entubés depuis 400 ans !!!

C'est peut-être l'amertume exprimée ici, qui explique que bondamanjak pose la question suivante: “DOIT-ON DIFFUSER LES DERNIERS MAITRES DE LA MARTINIQUE AUX ANTILLES?” A cette question, la plupart des commentaires répondent: oui. En effet, pour la majorité, il est grand temps que certaines vérités soient révélées au grand jour.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site