Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Réflexions sur les récents meurtres de Moscou

A en croire cette revue parue sur le blog de Robert Amsterdam le 6 février (anglais), la semaine dernière a été plutôt agitée à Moscou et dans les environs :

[…] Un ancien maire-adjoint de Grozny a été abattu hier matin de bonne heure dans l'ouest de Moscou, par un tueur à gages selon les informations données par les autorités. Iouri Gratchev, le rédacteur en chef âgé de 72 ans d'un journal de [Solnetchnogorsk] critique pour les autorités, souffre d'une commotion cérébrale après avoir été passé à tabac près de chez lui. Le rédacteur en chef de la radio indépendante Echo de Moscou, Alexeï Venediktov, affirme qu'il a trouvé hier devant la porte de son appartement à Moscou un morceau de bois  avec une hache enfoncée dedans . […]

Dans un autre billet sur le blog de Robert Amstersam, James a écrit ce qui suit à propos de la réaction officielle à ces incidents (anglais) :

[…] L'Etat ne semble pourtant pas apprécier que Moscou soit entraînée dans une spirale descendante qui la transformerait en stand de tir de gangsters du style des années 90.
Aujourd'hui, le Président Dmitri Medvedev a dit clairement aux organes de sécurité du pays que leur attention doit se porter sur l'»extrémisme», car «ce type de violation de la loi inflige des dégâts colossaux et constitue une menace systémique contre la sécurité nationale».

Mais plus qu'un effort pour protéger les citoyens, ces déclarations ont été perçues comme un feu vert donné à la répression de tout désordre lié à la crise économique :
Nous tombons sous l'influence de la crise globale – un problème de chômage qui s'aggrave et d'autres problèmes sociaux. Dans un tel moment on retrouve ceux qui souhaitent spéculer – pour profiter de la situation. Aussi ne peut-on pas permettre à une situation déjà compliquée de se détériorer.»

L'utilisateur de la plateforme de blogs LiveJournal kozenko (Andréï Kozenko, journaliste au quotidien russe Kommersant) a publié sur son blog cette lettre parodique morbide à la «famille de province» (russe), dans laquelle il a décrit la situation dans la capitale russe ;

[…]

Tout va bien ici à Moscou. Il n'y a eu que trois assassinats de haut niveau hier – l'ancien vice-maire de Grozny, un homme d'affaires [Kakha Kalandarishvili  (anglais)] et un directeur d'institut [Leonid Baron (anglais)]. Seulement deux d'entre eux peuvent être considérés comme le fait de tueurs à gages. Et cette fois, personne n'a été tué en plein jour. D'une façon générale, tout est comme d'habitude et ça n'a aucun intérêt d'en parler.

Rappelez-vous comme c'était complètement différent au milieu des années 90. D'ordinaire, deux tueurs entraient dans les bureaux de la société «Tonnerre», [pan, pan !] – et il y avait 13 cadavres. Des stèles de granit noir, et dessus, à côté des portraits des types, il y avait les voitures [VAZ-21099] dans lesquelles ils roulaient. Pourtant, vu [la mentalité fastueuse] de cette époque, les types auraient pu être enterrés directement dans ces [voitures «neuf-neuf»]. Mais ils n'ont sans doute pas osé.

Eh bien, dans nos provinces, mes chers, c'était effrayant dans ces années 90 – quelque chose arrivait, et il fallait un mois à toute la ville pour s'en remettre. Alors qu'ici, tout cela arrive chaque jour, ça n'a donc rien d'effrayant. Dernièrement, tout le monde parlait d'une fille qui a écrit sur son blog : «Une camarade de classe a été tuée aujourd'hui. En revanche, je me suis acheté…». Je ne me rappelle plus ce qu'elle s'est acheté. Du vernis à ongles ou quelque chose comme ça… On l'a éreintée, et à bon droit. Mais si on y réfléchit bien, il est aussi tout à fait possible de la comprendre.

Voilà donc comment nous vivons à présent. Enormément de travail. Mais ce n'est pas le moment de s'en plaindre. On s'en vante plutôt à présent. C'est ainsi que je terminerai vers 9 heures ce soir, comme d'habitude, et je rentrerai à la maison. J'aimerais regarder ce soir un bon film sympa pour me distraire. J'hésite entre [La Malédiction] et [Hostel]. On a déjà assez de sang ici, mais ça manque de trucs sataniques. Il n'y a que la grisaille routinière. 

Je vous embrasse, faites attention à vous et ne vous inquiétez pas. A.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site