Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Australie : Incendies de brousse et outils Internet

L'Australie les considère comme les incendies les plus meurtriers de son histoire : ils ont coûté la vie à au moins 108 personnes, ont brûlé un demi-million d'acres (note de la traductrice : environ 2.000 km²) et détruit environ 750 maisons durant le week-end des 7 et 8 février (tous les liens sont en anglais).

Dans l'Etat le plus gravement touché, celui de Victoria, les pompiers ont dénombré plus de 45 brasiers actifs, et lundi encore (heure australienne), huit d'entre eux continuaient à brûler. On restait sans nouvelles de vingtaines de personnes dans cette zone au nord de Melbourne.

Les incendies sont fréquents pendant l'été australien ; mais des températures inhabituellement élevées (samedi, les thermomètres ont culminé à 47° C), de forts vents et une des pires sécheresses jamais enregistrées se sont conjugués pour provoquer ces brasiers dévastateurs qui ont pris par surprise des bourgades entières. Les survivants disent qu'à certains endroits les murs de flammes ont atteint une hauteur de quatre étages et ont bondi à travers les terres. Les gens se sont abrités dans les piscines et les oliveraies, tandis que d'autres ont eu le temps d'évacuer. Des victimes ont été retrouvées dans des voitures, des maisons, incapables de fuir les flammes, la fumée et la chaleur.

Le bilan des morts en fait le plus grand incendie naturel d'Australie, dépassant les 75 victimes des feux du Mercredi des Cendres en 1983.

Au milieu d'une dévastation d'une telle étendue et de la menace de continuation des incendies, les journalistes citoyens ont eu du mal à s'approcher du terrain. Néanmoins, Internet est riche en informations utiles pour ceux qui habitent les zones affectées, qu'il s'agisse de la propagation en cours des incendies, ou pour ceux, hors de la région, qui veulent rester au courant.

Trois développeurs, Alan Noble, Raul Vera et Pamela Fox, chez Google Engineering, ont créé une carte Google illustrant l'état en temps réel des incendies au Victoria. Ils ont aussi ajouté des fonctionnalités pour la recherche par les usagers d'adresses spécifiques.

Voici leurs explications sur le blog Google Australia :

Aujourd'hui nous avons monté ensemble une carte Flash, contenant les informations les plus récemment mises à jour sur la localisation des feux et leur statut selon la Country Fire Authority (CFA, Service National d'Incendie). La carte Flash est mise à jour en temps réel à partir du site Internet de la CFA via un flux RSS. Nous espérons qu'elle sera de quelque utilité aux personnes qui pourraient être concernées, au personnel des services de secours, et qu'elle soulagera un peu les autres sites web qui sont débordés. La carte fait sans aucun doute apparaître immédiatement l'échelle de cette catastrophe.

Voici la carte :

 
Cité dans le billet ci-dessus, le CFA, le Service d'Incendie National – un des plus importants services de secours au monde basé sur le volontariat – a un site qui met à jour en permanence les différents feux sur lesquels ils interviennent à travers l'Etat du Victoria.

Utilisant une technologie très similaire à celle des développeurs de Google, le journal The Australian a créé une carte interactive indiquant où les décès sont survenus.

Voici une image satellite fournie par l’ University of Maryland/NASA Modis.

La même équipe a aussi créé un système cartographique prenant en compte la dimension temporelle, qui utilise des images satellites pour visualiser les feux dans les dernières 24 heures, 48 heures, 8 jours, ceci en remontant jusqu'à 2005.

Aus-Empas.com fournit un lien vers les incidents de feux de broussailles à travers tout le Victoria.

[Un grand coup de chapeau à Edward Vielmetti pour l'information sur son blog].

Le Premier ministre australien Kevin Rudd a utilisé son compte Twitter pour informer ceux qui l'y suivent, au nombre de plus de 7.100, comment ils peuvent faire des dons au Fonds d'appel pour les feux de brousse du Victoria, ou pour indiquer les contacts à l'intention de ceux qui ont besoin de l'aide des services publics d'urgence.

Passant plus de temps sur Twitter, les gens ont utilisé la plateforme de micro-blogs pour diverses informations en rapport avec la catastrophe. Un pompier volontaire, qui tweete sous le nom de cfavolunteer a été au coeur même de l'action samedi.

Dans un tweet parmi de nombreux autres :

Assis pour une brève pause, la première fois depuis 12 heures. Mais vais retourner au feu.

Un autre :

Retour de la cité de Calignee où tout a disparu.

Un autre :

Le 7 février 2009 restera dans l'histoire pour toutes les mauvaises raisons. J'espère que les gens sont saufs, surtout après ce que j'ai vu.

Enfin vents tombés après encore une journée. Je peux enfin me reposer. Je suis navré pour les gens qui ont perdu leurs biens et leurs proches.

Ne se remettra sans doute pas de ce qu'il a vu aujourd'hui.

Les gens utilisent aussi la plateforme pour poser des questions particulières :

geehall1, qui habite Melbourne, s'enquiert :

Quelqu'un a des nouvelles de environs de Beechworth et Gippsland ? D'autres parties de l'Etat ?

Strictly, un écrivain et éditeur Internet vivant à Brisbane, a fourni une grande quantité d'informations.

Urgent Crystal Creek etc ouest de Black Range empiré – PARTEZ de suite si vous pouvez

46 incendies à travers l'Etat, 8 incontrôlés

Les photos ont été le médium parfait pour mettre en évidence l'effet destructeur de ces incendies. Le photographe Aussie_Pecker, basé en Australie, a lancé un collectif appelé Feux de brousse au Victoria – février 2009, parce qu'il a voulu créer «[un] journal historique, qui enregistrerait les images des pires incendies ayant ravagé notre magnifique Etat.»

Et puis il y a les groupes Facebook, comme ceux qui soutiennent les pompiers, ou pour la protection du bush australien contre les incendies – «Chaque année en Australie, nous sommes aux prises avec les feux de brousse, et souvent avec des incendies volontaires, alors faisons des efforts pour régler le problème.» – ou encore un groupe anti-pyromanes et un autre organisant une levée de fonds pour la lutte anti-feux de brousse :

Mon Etat natal de Victoria est en feu. Jusqu'à maintenant le nombre de morts est de 108. Des milliers de personnes sont sans abri avec des agglomérations entières réduites en cendres. Je vous en prie, joignez-vous à moi pour aider à collecter autant d'argent que nous pourrons, à travers la Croix Rouge australienne, pour aider ces gens à reconstruire leurs vies. Facebook est une merveilleuse communauté mondiale. Utilisons la pour secourir ces communautés dévastées.

Sur YouTube, certains prennent des photos des incendies et les mettent en musique, mais jusqu'à présent il y a partout des restrictions de droits d'auteurs. A suivre…

Photo de la vignette du compte flickr de jsarcadia

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site