Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Erdogan, “leader du monde”

Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a de nouveaux fans à travers le monde arabe, notamment en Egypte, où un blogueur le décrit comme « leader du monde». Un autre voit la faute des leaders arabes, qui ne se sont pas levés pour la cause palestienne.
En claquant la porte lors d'un débat au Forum économique mondiale à Davos, en Suisse, après que le modérateur ait refusé de lui donner plus de temps pour réfuter l'explication du président israélien Shimon Peres sur ce qui s’est produit pendant le conflit Israël-Gaza, Erdogan est plebiscité  par les blogueurs égyptiens.
Mahmoud Maher a écrit sur son blog Kelmety [en arabe, comme tous les blogs cités] :

لقي رئيس الوزراء التركي رجب طيب أردوغان استقبال الأبطال لدى عودته إلى اسطنبول الليلة الماضية بعدما انسحب من منتدى دافوس إثر مشادة كلامية مع الرئيس الإسرائيلي شيمون بيريز بسبب الهجوم الإسرائيلي على غزة

وقال أردوغان في وقت لاحق إنه لم يغادر جلسة النقاش بسبب خلافاته مع بيريز ولكن لأنه منح وقتا أقل بكثير من بيريز للرد على ماقاله الرئيس الإسرائيلي.

Une réception triomphale a été réservée au premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, dès son arrivée à Istanbul, après qu’il ait quitté le forum économique de Davos. Cela s’est passé après le débat avec le président israélien, Shimon Peres, sur l’attaque israélienne de Gaza.

Erdogan a indiqué plus tard qu’il n’est pas parti en raison de la discussion elle-même, mais parce qu’il avait moins de temps de parole que Shimon Peres pour répondre à ce que le président israélien a déclaré.

Abou El Maaly Fayek a également commenté l’incident sur son blog Lokmet Eish 

Des milliers de Turcs se sont réunis avec des drapeaux en mains pour accueillir leur chef qui n’était pas content de ce que le criminel Shimon Peres avait dit. Quand il a essayé de présenter ses observations, le modérateur ne lui a pas accordé assez de temps, il a donc décidé de quitter la conférence.

Zeinab-Ben Masreya a écrit un autre billet ici l’appelant le « leader du monde » :

لا أتحدث عن أوباما.. ليس هو زعيم العالم الذي أقصده، وليس استقباله الأسطوري وفرحة الأمريكان به هي ما تلفت نظري، سوف تكشف الأيام إذا كان أوباما زعيما حقيقيا أم يسقط بآمال المتفائلين للهاوية..
إنما الآن.. هناك زعيم حقيقي، يراه شعب آخر، لمسوا جهوده وعرفوا نظافة يده وسمعوا صوت الحق صادرا منه بقوة وبصراحة.. فاستقبلوه في المطار ملوحين له بأن “أهلا وسهلاً بزعيم العالم”
هكذا استقبل الأتراك رئيس وزرائهم، هكذا أشعر أنا أيضاً.

Je ne parle pas ici d’Obama. Il n’est pas le leader du monde dont je veux parler. Et ce n’est pas du grand accueil chaleureux que les Américains lui on accordé que je veux parler ici.
Le temps nous dira bientôt si Obama est un vrai leader ou s’il descendra en enfer avec les espoirs des optimistes.
Mais maintenant, il y a un vrai leader, un leader qui a été accueilli par ses compatriotes à l’aéroport avec le slogan « Bienvenue, leader du monde ». Ils ont vu son honnêteté et ils ont entendu  la vérité sortir de sa bouche.
Voila comment les Turcs ont accueilli leur premier ministre, et c’est aussi ce que je ressens.

Enfin, Ahmed Abdel Moneam écrit sur son blog Tasrehat :

لا تنتظروا النصرة من داخل ارض العرب … هذا ما يؤكدة الواقع يوم بعد يوم و لا اعلم لماذا كل المواقف الرجولية المؤيدة للقضية الفلسطنية من خارج الحدود العربية و كأن جميع الحكام العرب “ علية العوض ومنة العوض فيهم” فمع بداية تفجر الوضع في غزة اعلن شافيز طرد السفير الاسرائيلي و مقاطعة اسرائيل

ثم تكتمل اليوم ببعض الاخبار و المواقف التي تؤكد اعلان شهادة وفاة الجالسين علي مقاعد قيادة الوطن العربي فهذة اسبانيا و القضاء الاسباني الذى يلاحق القادة الاسرائلين في جرائم الحرب التي ترتكب في غزة “ بغض النظر عن ما يقال حول تعديل القانون بحيث ان لا تحاكم هؤلا و لكن علي الاقل هناك هيئة في الدولة تحتكم الي الضمير الانسانى “ من جانب اخر نرى ذلك الرجل الذى يستحق كل تحية و

N’attendez pas l’appui du monde arabe. C’est ce qui a été prouvé jour après jour. Je ne sais pas pourquoi toutes les positions courageuses soutenant les Palestiniens viennent de l'extérieur des frontières arabes, comme si tous les chefs arabes étaient inutiles. Au début du conflit à Gaza, Chavez a décidé d’expulser l’ambassadeur et de boycotter Israël.
Aujourd’hui, le système judiciaire espagnol a décidé de prendre en chasse les chefs israéliens et de les punir pour leurs crimes à Gaza, ce qui souligne la mort politique des chefs arabes. Indépendamment de ce qui est dit, que la loi espagnole va peut être changer pour ne pas pouvoir juger les Israéliens, il y a quand même là-bas une organisation qui essaye d’écouter la conscience humaine. Et de l'autre côté, nous voyons cet homme qui mérite l’éloge et le respect. C’est Recep Tayyip Erdogan.

Lire aussi sur Global Voices en français: Le premier ministre claque la porte à Davos

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site