Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Haïti : Le parti Fanmi Lavalas exclu des prochaines élections

Récemment, la blogosphère haïtienne Haitian s'est émue de l'exclusion de partis politiques des élections sénatoriales d'avril 2009 par le Conseil Electoral Provisoire. Le vendredi 6 janvier, le CEP a publié une liste de candidats pour les prochaines élections législatives en Haïti. Le blogueur Vario Sérant présente sur  Alterpresse une liste des candidats rejetés :  

Autre candidat évincé : le PDG de Cœurs Unis David Chéry qui était en lice sous le parapluie de l’Alliance pour l’avancement d’Haïti (ALAH).

Fin de course également pour le dirigeant du Front pour la reconstruction nationale (FRN), Guy Philippe.

Dans la liste publiée par le Conseil Electoral Provisoire, seulement deux tiers des candidats qui se sont inscrits ont été acceptés pour l'élection. Plus surprenante encore, l'exclusion de tous les candidats du parti Fanmi Lavalas. Le blog Radiokiskeya commente cette décision ici :

Le Conseil Electoral Provisoire (CEP) a publié dans la nuit de jeudi à vendredi la liste des 65 candidats, sur un total de 105, admis à participer aux sénatoriales partielles du 19 avril 2009.

Aucun des candidats des deux listes de Fanmi lavalas (parti de l’ancien président Jean Bertrand Aristide) n’a été retenu. Les deux listes avaient été soumises par deux factions rivales de Lavalas.

Cette exclusion totale a provoqué de nombreuses supputations comme celle de radiokiskeya :

La plupart des candidats évincés par l’institution électorale ont dû faire face à des allégations d’implication dans des activités criminelles et dans le trafic illicite de la drogue, formulées par le Réseau National des Organisations de Défense des droits humains (RNDDH), la Police Nationale d’Haïti (PNH) et la Justice.

Sur le blog HaitiRectoVerso, Decky Lakyel reproduit les explications de Frantz Verret, président du CEP, sur l'exclusion de tous les candidats affiliés à Lavalas :

‘On a tenu compte des dossiers soumis par chaque candidat’, ajoute t-il. ‘Les candidats de Fanmi Lavalas n'avaient pas l'attestation de leur parti’, explique t-il refusant de faire des commentaires sur les problèmes internes du parti d'Aristide.

C'est dans la dernière partie que les explications les plus controversées peuvent être trouvées :

‘Nous avons appliqué la loi électorale et la constitution’, assure M. Verret pour qui tous les acteurs doivent faire des efforts pour respecter la première loi électorale d'Haïti. Par ailleurs, le président du CEP souligne que le chef de l'état [René Préval],  n'a, en aucune manière, influencé la décision de l'organisme électoral.

‘Le fait que Verret nie toute implication du Président n'est pas une coïncidence, car beaucoup pensent que tout ça a été fait contre l'ancien Président haïtien Jean-Bertrand Aristide.

L'exclusion de 40 candidats (parmi lesquels 11 du parti Lavalas) ont provoqué différentes réaction – et très nombreuses – comme on peut le lire sur cette discussion en ligne sur Forum Haïti [en français et créole]. Selon radiokiskeya, souvent cité, les Etats-Unis et le Canada ont exprimé leur mécontentement devant l'exclusion de parti-pris de certains candidats :

Janet Ann Sanderson Ambassadeur USA en Haïti […] souligne que dans les Etats démocratiques ‘les élections honnêtes et démocratiques sont inclusives et non exclusives’ et doivent aider à ‘l’unification de la démocratie’ à travers l’implication de tous les principaux partis politiques.

Sans doute encouragé par ce soutien extérieur, Lavalas a décidé de faire appel de la décision du Comité Electoral Provioire, même si le Conseil a précisé qu'il s'agissait d'une décision irrévocable :

Le porte-parole de l’institution électorale, Frantz Bernadin, a cependant fait savoir vendredi à des journalistes que le CEP, étant le contentieux électoral par excellence, sa décision concernant les candidats admis est sans appel.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site