Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Le blogueur Philip Rizk libéré après 5 jours de détention

 

free-philip-rizk.jpg

Les autorité égyptiennes ont libéré mercredi 11 février le blogueur germano-égyptien, Philippe Rizk, après l'avoir détenu les yeux bandés pendant cinq jours en un endroit inconnu et l'avoir soumis à des sévices psychologiques.

Dans une interview accordée au Réseau arabe pour les droits humains (ANHRI) Ritz a décrit ce qu'il a subi:

“J'ai subi plusieurs interrogatoires, à propos de tout, et j'étais terrifié. Même si je n'ai pas subi de violence physique, j'avais les yeux bandés tout le temps. Les officiers de police continuaient à me répéter que je risquais un emprisonnement de longue durée. Ils m'ont demandé si je soutenais le Hamas, si je travaillais pour Israël. Ils  m'ont posé des questions sur ma confession chrétienne et demandé si j'étais évangéliste. Je n'ai jamais été informé des accusations contre moi.”

Le jeune blogueur avait lancé une page web exclusivement consacrée à Gaza avant sa détention et il était en train de préparer un documentaire sur les manifestations en Egypte contre la guerre israélienne.

La police a violé le domicile de Philip Rizk Lundi dernier et effectué des fouilles. Ils ont obligé son père à les accompagner au commissariat. En outre, il lui ont confisqué trois appareils photos numériques, une caméra, un téléphone portable, un iPod, trente CD et DVD, des livres, des documents personnels et de référence, 60 films, un sac d'ordinateur portable, un grand sac de voyage, trois disques durs et un sac contenant des effets personnels, d'après Philip Rizk. 

ANHRI a aussi déclaré que la confiscation des mots de passe de la messagerie électronique personnelle du blogueur signifie que tout message publié à son nom peut ne pas provenir nécessairement de lui.

La communauté des blogueurs égyptiens a été soulagée d'apprendre la libération de Philip. L'information sur sa disparition avait circulé sur Facebook et le service de micro-blogs jaiku. A la veille de sa libération, des dizaines d'activistes et de blogueurs ont organisé une manifestation en sa faveur et ont créé un blog dans le même but. Ses collègues ont fait circuler des informations sur son arrestation sur Twitter.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site