Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Un deuxième blogueur arrêté en moins d’une semaine

En moins d'une semaine, deux blogueurs égyptiens ont été arrêtés. La dernière arrestation a eu lieu le 9 février 2009, quand les forces de sécurité se sont introduites de force chez Diaa Eddin Gad, qui publie le blog blog Sawt Ghadib  (Une voix en colère). Jusqu'à présent, la police égyptienne n'a pas révélé les motifs de son arrestation ni le lieu de sa détention. 

Les blogueurs sont devenus une cible de choix pour les autorités égyptiennes. Ces arrestations se déroulent sans aucune base légale et ne sont pas justifiées par “l'état d'urgence”, d'après un communiqué du Réseau arabe d'information sur les droits humains (ANHRI).

Des avocats, avec l'assistance de la cellule juridique pour la liberté d'expression de l'ANHRI ont exigé dans leur lettre au Procureur général égyptien qu'une enquête soit ouverte immédiatement sur l'enlèvement de cet étudiant de 22 ans.
Le blog de Gad, Sawt Ghadib, contient des slogans pro-Gaza, des informations et des commentaires sur la guerre d'Israël dans la bande de Gaza, ainsi que des dénonciations violentes contre le Président égyptien Hosni Moubarak et les forces de sécurité égyptiennes.

L'arrestation de l'autre blogueur a eu lieu vendredi 7 février, lorsque la police a arrêté l'activiste politique et blogueur germano-égyptien Philip Rizk lors d'une manifestation de solidarité avec Gaza, non loin du Caire. Philip Rizk avait créé une page web exclusivement dédiée à l'offensive israélienne contre la bande de Gaza.
Lundi 9 février 2009, dans un autre communiqué, l'ANHRI avait annoncé que les forces de sécurité avait forcé le domicile de Philip Rizk à sa recherche et contraint son père à les accompagner au bureau
de police. Elles ont menacé d'utiliser la force contre le père de Philip Rizk, qui lui aussi a une double nationalité. Elles en ont été dissuadées par la présence d'un avocat du Réseau et d'un fonctionnaire de l'ambassade d'Allemagne. Philip Rizk a été libéré le 11 février  après cinq jour de détention non motivée.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site