Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : CCTV sous le feu… des critiques

Dans la nuit du 9 au 10 février, une partie de la Tour de CCTV, la Télévision Centrale de Chine, a pris feu alors qu'une équipe de pyrotechniciens tirait un feu d'artifice en l'honneur de la fête des Lanternes. L'incendie aurait fait un mort, un pompier, et sept blessés, et détruit pour plusieurs milliards de yuans d'installations et de matériels.

Ceux qui se perdaient en conjectures ont amplement relevé les commentaires en ligne des internautes chinois à propos de l'incendie de CCTV. Mais, en fait, au moment même où les autorités se sont mises à filtrer les informations pertinentes dans le cyberespace chinois, ce sont les moyens de communication alternatifs qui ont été employés pour diffuser les opinions des gens ordinaires.

Le 10 février, j'ai reçu un SMS d'un de mes amis proches, consistant en un distique chinois traditionnel, circulant à ce moment sur Internet :

上联:除夕夜捧红小沈阳
下联:元宵节火烧大裤衩
横批:央视不差钱

Premier vers : Le gala de la Fête du Printemps a rendu célèbre Xiao Shenyang 
Deuxième vers : Le feu d'artifice de la fête des Lanternes a mis le feu au bâtiment en forme de botte
Titre : CCTV n'est jamais à court d'argent

Le message se termine par cette conclusion :

做人不能太CCTV啦!否则,躲得过初一,也躲不过十五!

Pour un être humain, ne jamais être trop CCTV. Sinon, on est voué au châtiment même si on a la chance de survivre au Nouvel An chinois.

Le 12 février, j'ai reçu un courriel de M. Yue (岳先生), qui agrégeait une myriade de commentaires et d'instantanés de terrain sur l'incendie. Une des légendes disait :

央视真有钱啊,人家元宵节放焰火,丫元宵节烧大楼。

CCTV est assez riche pour mettre le feu à ses bâtiments afin de célébrer la Fête des Lanternes, alors que d'autres peuvent seulement se payer des pétards.

On y cite le commentaire d'un autre internaute sur le méfait de CCTV :

主流媒体一直在教育我们诚实做人、遵纪守法,可你们却违规。我们的心情很凝重。

Les médias traditionnels chinois nous ont toujours inculqué l'honnêteté et le respect des lois. Mais à présent c'est vous qui avez violé nos lois de façon flagrante. Nous nous sentons si pessimistes maintenant !

De façon inattendue, un commentateur est optimiste quant aux conséquences de l'incendie :

一拆一建GDP又上去了,拉动了内需,又解决了大量农民工的临时饭碗问题。当事人立功受奖!

La démolition et la reconstruction de l'immeuble de CCTV vont sûrement stimuler notre demande intérieure et soutenir la croissance de notre PIB au moment opportun. En même temps, cela va créer des emplois temporaires pour de nombreux travailleurs migrants. Les coupables méritent une grosse récompense.

Quelqu'un est mécontent de la performance professionnelle de CCTV :

CCTV 报道美国911大火是第一时间且连续滚动报道,而对自家的大火却只在十几小时后哼了一下。这是什么精神?这是无私忘我的精神!

Les informations de CCTV sur le 11 septembre américain étaient à-propos et continues, mais celles de CCTV sur son propre incendie sont brèves et allusives. De quelle mentalité s'agit-il ici ? De la glorieuse mentalité d’ «oubli de soi altruiste» ?

Pour tirer les leçons de l'incendie, quelqu'un recommande politiquement :

“喉舌”上火,请用“民主牌”润喉片!

Veuillez prendre des pilules estampillées Démocratie lorsque le micro souffre d'inflammation !

Mais j'ai bien peur que l'ironie des Chinois ne soit prise à tort pour de la malveillance, insensible et inhumaine. En réalité, les sarcasmes ci-dessus illustrent les inquiétudes des gens ordinaires à propos de cet incident, leur compassion pour les morts et les blessés, leur colère contre CCTV, et leur amour pour leur pays.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site