Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Invitation à la discussion en ligne “Bloguer sur le VIH/SIDA”

Cette année, le jour de la St. Valentin  (le 14 Février) a été marqué par une campagne sur Global Voices demandant d'enseigner à quelqu'un que vous aimez à bloguer  ou a micro-bloguer, mais aussi par le démarrage d'une série d'initiatives pour la santé focalisées sur le VIH/SIDA, pour encourager plus de personnes infectées ou atteintes par la maladie à bloguer.

Plus de 33 millions de personnes vivent avec le VIH, et au moins 2 millions sont décédées du SIDA l'année dernière. Des blogs du monde entier donnent un éclairage humain à ces statistiques, avec des témoignages et des opinions sur la vie avec cette maladie, la prise en charge de personnes malades du VIH/SIDA ou les stigmatisations et les discriminations. Ils permettent d'obtenir des informations directes sur l'impact de la maladie d'une manière globale. Comme partie d'une discussion en cours sur l'approche par les blogs du SIDA/VIH, Global Voices et Rising Voices vont héberger une discussion en ligne intitulée “Bloguer utile” pour les blogueurs et les activistes, le 27 février 2009. Cette discussion sera modérée par les blogueurs kényans Serina Kalande et Daudi Were. Chacun est le bienvenu.

Heures locales de la discusssion : New York 09:00 | Buenos Aires 12:00 | London 14:00 | Johannesburg, Beirut 16:00 | Nairobi, Moscow 17:00 | New Delhi 19:30 | Hong Kong 22:00 | Tokyo 23:00

chat http://www.worknets.org/chat/

Connectez-vous en utilisant votre nom, ensuite choisissez le thème auquel vous voulez participer. Une fois le thème sélectionné, choisissez la couleur de fond sur le côté gauche et joignez-vous à la discussion.  

Global Voices a aussi lancé une carte interactive  des blogueurs séropositifs ou des soignants sur Google Maps, à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida (World AIDS Day). La carte qui est remise à jour continuellement montre l'emplacement des personnes qui bloguent déjà au sujet de la pandémie. L'un d'eux est Maureen Akinyi à Nakuru, au Kenya. Elle soutient que bloguer de manière anonyme sur le VIH/SIDA n'aide pas à alléger la discrimination qui entoure la maladie et qu'on a besoin de bloguer utilement, sans crainte. Dans ce billet, elle explique comment le fait de participer à un concours de beauté peut aider à combattre la stigmatisation qui entoure le VIH :

“J'étais une des participantes au concours de Monsieur et Miss Red Ribbon 2008 à l'Hôtel Bontana à Nakuru; ce n'était pas la première fois que je participais à un concours. J'y ai participé depuis 2006 et je me suis bien amusée à chaque moment des concours à cause d'une chose : la réduction effective de la stigmatisation et de la discrimination. M. et Miss Red Ribbon invitent des malades et des personnes infectées pour célébrer la beauté en tant que telle. Au cours de l'évènement, le public apprécie la beauté en regardant des mannequins, et non des personnes malades ou infectées.

ukguy  se trouve au Royaume uni et vit avec le VIH depuis les années 80. Il décrit sur son blog The ramblings son expérience de vie de dyslexique, séropositif et gay. Dans un billet récent, il décrit comment le fait d'avoir des maux de tête et une probable infection oculaire lors d'une visite chez le docteur l'ont mis mal à l'aise.

Lorsque j'ai quitté la clinique, j'ai réalisé que je n'étais pas très heureux des résultats de la consultation. Naturellement, je suis heureux qu'il n'y ait pas d'infection ; mais j'avais le sentiment d'avoir donné l'impression de me faire des soucis pour rien. J'ai souvent l'impression que mes soucis ne sont pas pris au sérieux. Le docteur qui traite mon VIH est très bon et je sais qu'il est intéressé par mon état de santé.

Peut-être ça dépend de moi, ai-je besoin de me ressaisir ?

Je suppose que vivre longtemps avec le VIH ne veut pas dire que vous vous en préoccupiez moins.

Pinoy Poz se trouve aux Philippines, il s'est rendu compte qu'il était gay à l'âge de 21 ans, mais neuf ans après, “il est retourné au placard” quand il a découvert qu'il était séropositif. En dépit de tout, il révèle dans son billet combien il se sent chanceux.

“Avec les célébrations du Nouvel An chinois pour saluer l'Année du bœuf, tout le monde parlait de la chance. Et à tout point de vue, je dois considérer l'année 2009 chanceuse pour moi, étant de l'Année du cheval. Mais je crois que ma chance a commencé l'année dernière, lorsque j'ai découvert que j'étais séropositif.

Sachez que je me suis toujours considéré chanceux, malgré le fait que je sois séropositif maintenant. J'ai de la chance car il ne s'agit pas d'une autre maladie qui m'affaiblisse de manière plus grave que je me sente. J'ai de la chance car j'ai découvert mon état relativement tôt, quand il n'y avait aucun symptôme. J'ai de la chance car mon nombre de CD4 était relativement bon, au début. J'ai la chance de pouvoir suivre les défis des médicaments ARV [anti-rétroviraux]. J'ai la chance d'avoir pu choisir d'en arriver là où je suis actuellement. J'ai eu la chance de rencontrer les meilleures personnes au cours de ce long voyage avec le VIH.”

C'était un aperçu des “voix” présentes sur la carte “Bloguer utile” (Blogging Positively map). Pour encourager d'autres personnes à partager leurs expériences sur le VIH/SIDA, Global Voices est en train de préparer une brochure, qui fournira des conseils importants sur comment bloguer sur les thèmes du VIH/SIDA . Nous cherchons de l'aide pour créer cette brochure et/ou pour avoir du feedback. Ceux qui sont, donc, intéressés à commencer à bloguer ou qui le font déjà sur cette pandémie sont vivement invités à y participer, particulièrement ceux qui vivent avec cette menace ou sont atteints du VIH/SIDA. Merci de me contacter ou de contacter Janet Feldman pour plus d'information sur la brochure Bloguer utile, sur le chat ou pour enrichir la carte globale sur Google Map.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site